Dragon Age 4 : le point sur les rumeurs, ce que l'on sait, ce que l'on attend

Publicité

Dragon Age 4 : le point sur les rumeurs, ce que l'on sait, ce que l'on attend

Robin Lamorlette

10 janvier 2022 à 15h40

0
© BioWare / Electronic Arts
© BioWare / Electronic Arts

Après une longue traversée du désert pour BioWare et deux titres (Anthem et Mass Effect Andromeda) qui ont sérieusement sapé la réputation d'un studio jusqu'alors au pedigree légendaire, Dragon Age 4 est attendu avec autant d'appréhension que d'excitation.

Mais, depuis un teaser aux Game Awards 2018, ce jeu reste encore aujourd'hui un mystère. Le studio américain a brièvement refait surface en ce début d'année pour en partager l'état d'avancement, ainsi que sa volonté de regagner la confiance des fans. Sept ans après un Dragon Age: Inquisition sympathique mais pas transcendant, retour sur cet Action-RPG de la dernière chance pour BioWare, dont on ne connaît toujours pas le véritable nom.

Publicité

Publicité

Aux origines de Dragon Age

Avant de s'attaquer à l'avenir de la franchise Dragon Age, il convient de revenir sur les origines d'une licence culte, malgré des hauts et des très bas. Notre histoire commence en 2009 avec Dragon Age: Origins. Nous y découvrions un univers médiéval-fantastique sombre et hautement complexe créé de toutes pièces par BioWare. Nous y incarnions un personnage que nous pouvions créer comme bon nous semble, de son apparence à ses origines. Avec ainsi un prologue radicalement différent qui allait influencer le reste de notre aventure de manière unique.

Outre des combats mêlant tactique au tour par tour et Action-RPG particulièrement intéressants, c'est donc sa narration qui a fait de Dragon Age: Origins le chef-d'œuvre que l'on connaît aujourd'hui. Chaque choix allait impacter durablement le monde qui nous entoure et même les compagnons avec lesquels nous allions nous entourer. Cette maîtrise de la narration, nous la devons notamment au premier Mass Effect, toujours conçu par BioWare et sorti en 2007, qui s'est également élevé au rang de chef-d'œuvre vidéoludique.

Malgré un Dragon Age 2 qui avait tout d'une erreur de parcours et un Dragon Age: Inquisition mieux maîtrisé, sans pourtant parvenir à détrôner son aîné, la franchise garde encore aujourd'hui une aura magique. Seulement, Inquisition est sorti en 2014, et la communication autour de Dragon Age 4 s'est jusqu'à présent montrée particulièrement discrète.

Publicité

Publicité

L'art(work) et la manière

Après une première annonce en 2018 qui a fait son petit effet, BioWare a majoritairement fait profil bas autour de son prochain projet. Probablement une leçon apprise à la dure suite à une communication tonitruante autour d'un Anthem qui s'est révélé être une immense déception. Pour ronger leur frein, les fans ont dû se contenter principalement d'artworks partagés sporadiquement depuis trois ans.

© BioWare / Electronic Arts
© BioWare / Electronic Arts

Toutefois, chacun de ces artworks s'accompagnait d'un élément d'histoire visant à planter l'envers du décor dans lequel se déroulera notre prochaine aventure. Mêlant de nombreux événements majeurs s'étant déroulés dans les précédents opus, l'histoire de Dragon Age 4 devrait nous emmener à Tévinter, une nation encore inexplorée de l'univers créé par BioWare. Elle devrait également impliquer Solas, un compagnon de Dragon Age: Inquisition partageant des liens avec Fen'Harel, le dieu elfique de la tromperie. L'un des artworks partagés au fil des années figure également une idole de lyrium, reconnaissable par les cristaux de couleur rouge qu'elle arbore. Cette idole, que l'on retrouve dans Dragon Age 2, était à l'origine de la corruption que notre héros doit mater durant l'histoire.

© BioWare / Electronic Arts
© BioWare / Electronic Arts

Forts de tous ces éléments, nous pouvons donc tabler sur une aventure grandiose dans laquelle nous côtoierons dieux anciens, corruption et complots, avec des choix qui auront un impact durable sur Tévinter. Espérons que la maestria de BioWare dans le domaine est toujours vivace en nous proposant des dilemmes cornéliens, ou simplement la possibilité de choisir entre devenir le héros ou le méchant de l'histoire, ou encore un personnage plus nuancé.

Publicité

Publicité

Un développement semé d'embuches

Si l'on compte le teaser sorti en 2018, nous pouvons estimer que Dragon Age 4 est en développement au moins depuis 2015 ou 2016. Bien que l'équipe en charge du projet compte de nombreux vétérans de la franchise, BioWare était en ce temps divisé entre plusieurs projets. Parmi ces derniers, nous comptons les tristement célèbres Anthem et Mass Effect: Andromeda.

Deux jeux qui ont marqué d'une sombre empreinte le studio et l'ont sans doute beaucoup discrédité aux yeux de son éditeur, Electronic Arts. À tel point que deux des dirigeants de BioWare ont en fin d'année 2020 purement et simplement quitté le studio. Le développement de Dragon Age 4 a certainement été impacté par ces deux échecs coup sur coup. Nous apprenions d'ailleurs il y a quelques semaines que le jeu avait perdu son directeur créatif.

Toutefois, après des années particulièrement sombres, il semblerait que BioWare sorte enfin la tête de l'eau. Mass Effect Édition Légendaire a en effet connu un énorme succès grâce à une remasterisation extrêmement solide. Un petit bol d'air frais qui a certainement contribué à rallier les troupes et les motiver à redonner au studio ses lettres de noblesse de naguère.

Publicité

Publicité

Une épopée nouvelle génération

Avec un tel tableau et sans aucune séquence de gameplay à ce jour, difficile toutefois de savoir où en est réellement Dragon Age 4. De nombreux indices tendent cependant à indiquer que le jeu sortirait en 2023, et ne compterait pas PS4 et Xbox One dans ses plateformes au lancement. Le profil LinkedIn de Daniel Lordlancer, chef designer joueur sur le projet de 2019 à 2020, avait en effet vendu la mèche quant à un jeu destiné au PC ainsi qu'aux consoles PS5 et Xbox Series X|S.

La dernière miette d'informations en date concernant Dragon Age 4 nous vient d'un message du manager général de BioWare, Gary McKay. Dans un long article de blog, celui-ci tenait à rassurer les fans quant à l'état d'avancement du projet, qui aurait fait beaucoup de progrès. Il en a également profité pour confirmer que Dragon Age 4 sera un titre exclusivement solo, donc dépourvu du mode coopération peu convaincant présent dans Dragon Age: Inquisition.

L'homme concluait son billet en se disant « impatient de partager plus d'informations sur l'avenir du studio » et de Dragon Age 4. Voici un point sur lequel nous ne pouvons qu'être d'accord, alors qu'un jeu sur lequel nous n'avons pour ainsi dire rien vu est censé sortir, l'air de rien, l'année prochaine.

Dragon Age 4

Dragon Age 4

  • PC
  • PlayStation 5
  • Xbox Series X | S

Commentaires via Clubic

Dernières actualités