Test Nintendo Switch Sports : une formule toujours aussi fun ? [MàJ]

Publicité

Test Nintendo Switch Sports : une formule toujours aussi fun ? [MàJ]

Benjamin Destrebecq

27 avril 2022 à 13h00

7
© Nintendo
© Nintendo

Dès lors que Nintendo a annoncé le jeu, les souvenirs d’un Noël 2006 sont remontés. Wiimote à la main, le monde entier découvrait que le jeu vidéo pouvait littéralement nous faire bouger. Grâce au succès de la console avec qui le jeu était livré gratuitement, Wii Sports est devenu le jeu Nintendo le plus vendu de l’histoire. Sa troisième suite, Nintendo Switch Sports, part donc avec un certain challenge : réussir à mêler nostalgie, nouveauté et efficacité.

MàJ 02/05/2022 : ajout de nos impressions sur le mode multijoueurs en ligne

7

Voir le prix
Nintendo Switch Sports
  • La nostalgie du tennis
  • Le football est une belle surprise, bien qu'incomplète
  • Volley et chambara agréables à jouer
  • La technique quasi irréprochable
  • Le rythme global est un peu lent
  • Manque d’intérêt sur certains sports (badminton, bowling)
  • Pas de “hub” à parcourir, juste un menu principal

Test effectué à partir d'un code fourni par l'éditeur. Nintendo Switch Sports est disponible exclusivement sur Nintendo Switch.

Tennis, Bowling, Badminton, Volleyball, Football et Chambara : voici les six sports proposés dans Nintendo Switch Sports. Entre deux écrans d’avertissement propres à la série Wii Sports et toujours aussi infantilisants (mais finalement assez drôles), Nintendo propose donc à quiconque disposant d’une Nintendo Switch et d’une paire de Joy-Con de prendre part à ces différents sports. Vous allez parfois beaucoup bouger, parfois pas du tout, mais en globalité, le plaisir triomphera sur l’ennui, quelle que soit votre pratique préférée.

Publicité

Publicité

Des sports classiques, d’autres plus travaillés

Sans doute dans l'idée de ne pas perdre les amoureuses et amoureux du tout premier opus sur Wii, Nintendo a donc décidé d’intégrer des sports classiques, particulièrement simples à comprendre. C’est le cas du légendaire tennis, ayant sans nul doute fait les beaux jours de Wii Sports. Si vous vous en souvenez, alors vous n’aurez rien de nouveau à apprendre. Coup droit, revers, voilà tout ce que vous devez maîtriser. Le bowling, un peu plus complexe avec les effets que l’on peut donner à la boule, reste malgré tout identique à ce que nous connaissions en 2006. Si vous avez joué à Wii Sports, vous allez même être déçu(e) : le mode 100 quilles n’existe plus, place maintenant à des parties avec obstacles. Seule nouveauté bienvenue, le jeu à plusieurs se fait simultanément et non plus chacun son tour.

Ce sont donc vraiment les nouveaux sports qui vont apporter une certaine “complexité” au jeu. Tout en restant évidemment accessible à toutes et tous, Nintendo Switch Sports étant un titre familial et non taillé pour l’esport, il faudra tout de même passer par un tutoriel parfois un poil longuet pour comprendre toutes les subtilités d’un sport. Celui qui va caracoler en tête de la prise en main la moins évidente est sans nul doute le volley. Une fois le tout assimilé, le gameplay est très fluide, mais pour quiconque n’ayant jamais foulé un terrain de volley, il faudra d’abord apprendre comment se joue ce sport, puis se souvenir des mouvements à effectuer avec le Joy-Con pour contrer, sauter, smasher ou réceptionner, le tout dans des timings pas toujours très clairs.

Le chambara quant à lui est proche du sabre présent dans Wii Sports Resort. La recette n'est pas non plus réinventée, mais il est agréable de se frotter à l'ordinateur le plus difficile, que ce soit avec un seul sabre, un sabre "chargé" ou même deux sabres. Il s'agit d'ailleurs sans nul doute du sport utilisant le mieux la reconnaissance de mouvements de Joy-Con, demandant parfois un minimum de précision. Elle est loin, l'ère des Wiimote qui buguent.

Publicité

Publicité

Le bad du badminton

Tous les nouveaux sports ne sont pas forcément incroyables, il faut le dire. Le badminton reste malheureusement le sport le plus pauvre des six, tant il est finalement proche du tennis et peut être frustrant. Pas forcément très compliqué à prendre en main, même contre un ordi réglé sur “très fort” (trois difficultés existent, les autres étant “normal” et “fort”), le badminton peine à proposer des sensations nouvelles. D’accord, on tient la raquette vers le haut et il est possible de piéger l’adversaire en envoyant le volant très proche du filet avec un amorti.

Mais ensuite ? Vraiment pas grand-chose. On peut peut-être parler de l’extrême frustration qu’est celle de voir son personnage tomber à cause d’une mauvaise relance … et qui sera incapable de se relever avant que l’adversaire ne frappe le volant. Pas même une moindre chance d’être à la retombée, rien. Pour bouger les bras de gauche à droite en frappant avec une raquette, on va largement préférer le tennis.

Publicité

Publicité

Le football, un peu différent du reste

Beaucoup moins amené à vous faire bouger, le football a une place spéciale dans Nintendo Switch Sports. Vous n’aurez pas de grands mouvements à faire et vous n’en serez sans doute pas fatigué(e). Mais ce sport se veut être un peu différent et plutôt fun, même s’il manquera un peu de rythme à cause d’une barre d'endurance quelque peu frustrante, qui viendra amenuiser vos efforts offensifs et défensifs. Équipé(e) d’une paire de Joy-Con, un dans chaque main, il vous sera demandé de contrôler les mouvements de votre personnage ou Mii via le Joy-Con gauche, puis de frapper, passer ou sauter avec le droit. Seuls deux mouvements sont imposés avec la reconnaissance de mouvements : la frappe au pied (vers la gauche, la droite, le haut ou au ras du sol) avec la manette droite et la tête plongeante en secouant les deux manettes en même temps.

Le gameplay du football est plutôt prenant en mode 4 contre 4, qui n’est d’ailleurs pas sans faire penser à une sorte de Rocket League sans voiture (du football quoi). Finalement, ce mode aurait gagné à se jouer sur un terrain plus petit, évitant ainsi de le faire souffrir de lenteurs entre deux passes transversales. Le reste est plus classique avec le 1v1 sur un petit terrain, l’entraînement permettant d’affuter ses tirs et déplacements et, pour finir, le seul mode football vous demandant de vraiment bouger : les tirs au but.

À l’aide de la sangle à attacher sur votre jambe forte et dans laquelle vous allez y insérer le Joy-Con gauche, ce dernier exercice vous demandera de frapper dans un ballon en reprise de volée devant un but. En 1v1 contre l’ordinateur, vous devrez marquer plus de buts que lui pour remporter la victoire. Si ce mode aurait gagné à pouvoir être joué seul(e), il a le mérite d’être plutôt satisfaisant quand vous marquez malgré le rétrécissement des cages au fil de vos buts.

D’ici l’été 2022, Nintendo ajoutera une fonctionnalité au football permettant d’utiliser la sangle pour disputer des matchs, promettant donc de nous faire bouger un peu plus dans ce sport. Difficile de savoir comment cela pourra être correctement intégré, tant le football demande déjà d’être assez concentré à la moindre frappe (en tout cas durant les premiers matchs disputés), mais ce mode pourrait à terme être particulièrement complet si Nintendo s’y penche.

Publicité

Publicité

Une technique qui n’a pas grand-chose à se reprocher

Un jeu de cette trempe n’est pas forcément attendu pour sa technique, mais le travail fourni par les équipes de développement est bien présent. Durant notre test, nous n’avons eu absolument aucun problème technique à déplorer, ni même de baisse de framerate, de chargement de textures en retard ou d’effet de flou trop poussé. Le jeu est très joli pour de la Nintendo Switch et, même s’il ne semble vraiment pas gourmand, il est particulièrement plaisant de profiter de la direction artistique simple et maîtrisée. Seul le jeu en écran splitté à plus de deux joueurs va commencer à faire souffrir la console, affichant parfois des visuels bien moins jolis.

JVFR

Élément à noter, Nintendo Switch Sports prend en charge la technologie FidelityFX d’AMD, selon toute vraisemblance et comme l’indique le contrat utilisateur officiel. Difficile de savoir sur quels éléments cette fonctionnalité est utilisée, mais il nous est arrivé de remarquer une netteté un poil plus poussée qu’à l’accoutumée lors de nos heures de jeu.

Publicité

Publicité

Qu’en est-il de la dimension online du jeu ?

Le mode en ligne de Nintendo Switch Sports ne se contente pas simplement de vous mettre en lien avec d’autres joueurs du monde entier. Utilisant un système de rangs comme dans bien d’autres jeux en ligne, il vous permettra dans cette suite de Wii Sports d’affronter des joueuses et joueurs de plus en plus fort(e)s au fil de vos parties, si tant est que votre propre niveau s’améliore avec le temps. Si vous n’y arrivez pas, vous resterez dans des “divisions” inférieures et si vraiment vous êtes un(e) as, alors vous irez tout en haut. Pour commencer à monter ou descendre dans les divisions, il va d’abord falloir participer à une dizaine de matchs en ligne pour le ou les sports désirés.

En plus de cette possibilité de se hisser parmi l’élite de chaque sport, cumuler les parties en ligne permet également de débloquer des éléments visuels pour votre avatar : lunettes, émotes, accessoires, vêtements ou encore titres, il vous sera possible de déverrouiller aléatoirement un élément tous les 100 points gagnés (les points se cumulent automatiquement à chaque fin de partie). Pour l’heure, deux “collections” sont proposées par le jeu durant un temps défini, chacune contenant 12 éléments qui seront débloqués aléatoirement, comme une sorte de “loot box” avec beaucoup de transparence sur tout ce qui peut être gagné.

Mais le plus important pour toute la partie en ligne de Nintendo Switch Sports, c’est évidemment le challenge. En solitaire, certains sports peuvent paraître rapidement ennuyeux, particulièrement le football qui ne jouit pas d’une “IA” très entraînée. Si tout le monde n’est pas Ronaldo en ligne, il faut bien avouer que le tout est plus rythmé, dans ce sport comme dans les autres. Le challenge monte également au fil des divisions grimpées.

Publicité

Publicité

Est-ce que Nintendo Switch Sports va vraiment vous faire bouger ?

C’est une question que l’on peut légitimement se poser. Mais la réponse est malheureusement plutôt négative. Il faut prendre Nintendo Switch Sports comme un jeu familial et fun, un party-game profitant de la reconnaissance de mouvements des Joy-Con. Certes, après deux heures de jeu, vous aurez eu l’impression de vous être dépensé(e), mais nous sommes évidemment très loin de ce que propose Ring Fit Adventure, par exemple.

JVFR

L’on peut se dire que c’était attendu et que nous le savions toutes et tous, que ce jeu n’était pas pensé pour nous faire travailler les différents muscles du corps de façon intensive. Mais il est bon de se souvenir du premier épisode de Wii Sports qui proposait une discipline très rythmée, qui pouvait vous faire suer à grosses gouttes après quelques minutes si vous n’êtes pas particulièrement habitué(e) aux activités physiques : la dénommée boxe. Est-ce que Nintendo l’ajoutera par la suite, comme le golf prévu pour l’automne 2022 ? Bonne question, mais pouvoir se défouler sur ce sport aurait pu être un autre bel argument pour Nintendo Switch Sports.

Nintendo Switch Sports : l'avis de JVFR

En globalité, Nintendo Switch Sports est un bon jeu proposant des activités plutôt variées. Certains sports sont très simples, pendant que d’autres proposent différents modes qui allongent le plaisir. Mais il ne faudra pas s’attendre à une réinvention complète du principe même de Wii Sports : tout reste accessible et pas forcément très rythmé, même si aucun des six sports ne vous ennuiera profondément.

Nous comptons tout de même sur Nintendo pour mettre à jour le jeu dans les mois à venir, en ajoutant une fonctionnalité au football ainsi qu’un sport complet, à savoir le golf ; tout en espérant que ce ne seront que les premiers ajouts d’une longue liste. Si Nintendo fait de Switch Sports un jeu suivi comme Splatoon 2, alors les 39.99€ (prix conseillé) dépensés seront très bien investis.

Nintendo Switch Sports

7

Si vous recherchez un jeu fun à faire à plusieurs en local ou en ligne, alors Nintendo Switch Sports est sans doute une très bonne pioche. Mais si vous comptez jouer seul(e), le rythme trop lent de certains sports pourrait devenir frustrant au fil des parties, tant l'ordinateur ne sera jamais aussi rythmé qu'une ou un partenaire de jeu bien vivant(e). Mention spéciale au mode football qui dispose d'un bon potentiel si Nintendo se décide à le rentre plus vif.

Les plus

  • La nostalgie du tennis
  • Le football est une belle surprise, bien qu'incomplète
  • Volley et chambara agréables à jouer
  • La technique quasi irréprochable
  • Les mises à jour à venir
  • Typiquement le jeu que l'on va ressortir entre ami(e)s

Les moins

  • Le rythme global est un peu lent
  • Manque d’intérêt sur certains sports (badminton, bowling)
  • Pas de “hub” à parcourir, juste un menu principal
JVFR

Nintendo Switch Sports

  • Nintendo Switch

Date de sortie :

19 avril 2022

Commentaires via Clubic

Dernières actualités