Test de Mass Effect Édition Légendaire : une trilogie qui fait toujours son petit effet

Publicité

Test de Mass Effect Édition Légendaire : une trilogie qui fait toujours son petit effet

JVFR

Longtemps espérée, pressentie puis attendue par les amoureux de la saga, cette compilation regroupant les trois premiers Mass Effect arrive enfin sur consoles et PC. L'occasion pour les habitués de retrouver un commandant Shepard en grande forme, et pour les nouveaux venus de découvrir un monument du RPG occidental. Voici notre verdict sur la collection concoctée par Bioware.

Après les déboires de Mass Effect Andromeda en 2017 et en attendant le prochain épisode annoncé en décembre dernier, Electronic Arts a répondu aux espoirs de sa communauté en décidant de retravailler la trilogie originelle. Il en résulte une compilation au contenu gargantuesque avec pas moins de trois jeux complets, une bonne quarantaine de DLC et des BD numériques, le tout dans une seule boîte. Si l'histoire de Shepard et de son escouade appartient déjà au panthéon du jeu vidéo, nous espérions tout de même quelques améliorations notables sur le plan technique et au niveau de la jouabilité. Les développeurs ont pris leur temps... Pour le meilleur ou pour le pire ?

8

JVFR
Voir le prix
Mass Effect : Édition Légendaire
  • Une compilation très généreuse en contenu
  • Des graphismes globalement bien remis au goût du jour
  • Un premier opus bien plus maniable
  • Une meilleure optimisation à tous les niveaux (framerate, chargements...)
  • Toujours de grosses carences pour l'IA
  • Des bugs persistent
  • Les animations demeurent rigides

Publicité

Des dizaines d'heures aux confins de la galaxie

Sans trop spoiler pour ne pas gâcher la surprise aux débutants, rappelons que Mass Effect : Édition Légendaire narre le voyage galactique de John Shepard et de son équipage. Notre chère Voie Lactée est menacée par le retour des Moissonneurs, une race de machines intelligentes qui détruit des civilisations entières tous les 50 000 ans. C'est le fil rouge de notre épopée mais d'autres histoires viennent également rythmer la progression au fil des rencontres faites aux quatre coins de la galaxie. Car s'il y a bien un domaine dans lequel la saga Mass Effect tire son épingle du jeu, c'est dans sa narration prenante et ses personnages ultra charismatiques. Ce cocktail détonnant n'a rien perdu de sa superbe dans cette remasterisation. Seuls le mode multijoueur de Mass Effect 3 et le contenu additionnel Pinnacle Station manquent à l'appel. Autant dire que ces absences ne sont pas pénalisantes tant le programme s'annonce chargé.

JVFR
C'est pour ces moments que Mass Effect est considéré comme un monument de la science-fiction

Dès le départ, Mass Effect : Édition Légendaire nous accueille sur un menu inédit permettant de sélectionner le jeu souhaité. Cet écran donne accès à tous les éléments de la remasterisation de manière simple et claire. Précisons juste que sur Xbox, seul le premier Mass Effect est installé. Les deux autres doivent être téléchargés séparément depuis ce launcher. Chaque jeu possède ses propres sauvegardes qui peuvent donc être gérées de façon indépendante. De plus, les choix effectués au cours d'une partie et l'avatar créé dans le premier épisode sont transférables sur les suites. En effet, Bioware a fait le nécessaire pour unifier ses trois jeux qui donnent ainsi l'impression de n'en faire plus qu'un.

JVFR
Les personnages ont conservé leur charisme

Le modèle féminin de Shepard de Mass Effect 3 est désormais appliqué par défaut sur tous les opus et l'éditeur de personnage est similaire pour chaque opus. Le passage d'un titre à un autre se fait sans la moindre turbulence grâce à cette volonté d'unification de la part des développeurs. Cependant, avec une remasterisation, il est pour le moins cohérent d'espérer de réels progrès graphiques et techniques. Dans ce domaine, Bioware a mis le paquet afin de peaufiner des jeux qui ne brillaient pas forcément pour leur finition au moment de leur arrivée sur le marché.

JVFR
Les dialogues à choix multiples sont bien évidemment de la partie

Publicité

Une belle refonte en surface

Tout d'abord, un petit point sur l'optimisation, puisque Mass Effect : Édition Légendaire se comportera différemment en fonction du support sur lequel il tournera. Dans le cadre de notre test, nous avons pu plonger dans la version Xbox Series X. Dans ce cas de figure, le mode favorisant les graphismes grimpe en 4K à 60fps et pour ce qui est de celui priorisant les performances, le titre passe en 1440p à 120fps (consultez cet article pour découvrir les caractéristiques de chaque version). Quoi qu'il en soit, la fluidité est constante lors des phases d'exploration comme durant les gunfights. À titre d'exemple, la séquence d'ouverture spectaculaire de Mass Effect 3 est un pur régal pour les yeux et le framerate à la fois élevé et stable vient magnifier ce passage mythique. Et cela tombe plutôt bien, parce qu'il y avait beaucoup à faire...

JVFR
Oui, il s'agit bien du premier Mass Effect !

Les améliorations sont particulièrement visibles sur le visage des personnages et sur les éclairages. Tout est plus fin, plus détaillé et les cinématiques disposent aussi d'un meilleur rendu. Évidemment, le premier Mass Effect est l'épisode qui jouit à 100% de ce peaufinage, et plusieurs panoramas décrochent la mâchoire ! Le champ de vision, les ombres dynamiques, l'occlusion ambiante ou encore l'anti-aliasing ont également subi un sacré ravalement de façade. La saga n'a pas à rougir face aux productions actuelles. Les temps de chargement ont gagné en rapidité (adieu les minutes interminables passées dans les ascenseurs de la Citadelle). La satisfaction visuelle est donc au rendez-vous.

JVFR
C'est bien sympa l'ascenseur mais on a une galaxie à sauver !

Mais Mass Effect oblige, des imperfections demeurent. Si Bioware avait promis la correction de centaines de bugs, beaucoup de glitchs font de la résistance. Les ennemis se téléportent parfois étrangement ou restent bloqués et des PNJ restent muets pendant les conversations... Et ce ne sont que des exemples parmi tant d'autres. Ajoutons à cela des animations d'un autre temps et des expressions faciales proches du néant. Puisque nous ne sommes pas face à des remakes, des traces du passé viennent inévitablement gâcher légèrement ces belles retrouvailles.

JVFR
Les visages sont réussis mais les traits trop rigides

Pas vraiment une promenade de santé pour Shepard

La jouabilité a elle aussi été au cœur des préoccupations de Bioware. En effet, le studio a procédé à des ajustements majeurs sur Mass Effect 1. À commencer par la conduite du Mako (le véhicule iconique de la licence), bien moins « savonneuse » et donc plus précise. L'équilibre des armes a aussi été ajusté, que ce soit avec un refroidissement plus rapide, une meilleure visée ou même un inventaire plus spacieux. Il existe des dizaines d'ajustements et tout a été fait pour que les trois jeux puissent bénéficier d'un gameplay quasi identique. Manette en main, on prend du plaisir et c'est bien le plus important. L'interface peut se targuer d'être plus moderne même si les menus sont quasiment inchangés.

JVFR
Les premières minutes de Mass Effect 3 sont explosives et riches en émotion

Tout de même, il est impossible de passer outre l'intelligence artificielle limitée des alliés comme des ennemis. Notre escouade tire trop souvent dans les murs, gêne notre avatar au moment de se mettre à couvert et termine rapidement KO. Les adversaires ne font pas mieux et ne prennent que peu d'initiatives pour venir débusquer Shepard. Ici, c'est le Mass Effect de 2007 qui est particulièrement en difficulté, puisque les jeux de tir à la troisième personne ont beaucoup évolué dans ce domaine. Les fusillades peuvent paraître assez molles dans cet épisode.

JVFR
La physique du Mako a été revue mais reste perfectible

Mais reconnaissons les évolutions notables que les fins connaisseurs de la saga remarqueront instantanément. Les contrôles font souvent preuve de lourdeurs et les menus servant à gérer notre équipement peuvent même manquer de clarté, mais la copie reste relativement convaincante dans sa globalité. Du bon travail a été fait par Bioware, même si les lacunes sauteront aux yeux des joueurs les plus attentifs. On peut espérer le déploiement rapide d'un patch qui pourrait venir corriger quelques problèmes mentionnés précédemment.

JVFR
Les contrôles n'opposent pas de résistance même si des lourdeurs subsistent

Du sang, des larmes et beaucoup d'amour

C'est en lançant un jeu Mass Effect, surtout le premier, qu'on se rend compte à quel point Bioware était en avance sur son temps. L'écriture demeure parmi les meilleures dans l'histoire du jeu vidéo et les protagonistes qui gravitent autour de notre héros sont à la fois stylés et surtout attachants. Même 14 ans plus tard, le constat reste identique et la franchise possède toujours cette force capable de happer des millions de joueurs. L'aventure de Shepard est prenante et magnifiée par une bande originale absolument épique ! L'univers science-fiction de Mass Effect est un délice à consommer sans modération et qui n'a été surpassé ou même égalé qu'à de très rares occasions tous médias confondus.

JVFR
Les environnements sont très... dépaysants !

Malgré le fait qu'il s'agisse d'une remasterisation, Mass Effect : Édition Légendaire se permet d'ajouter une poignée de nouveautés à sa recette. C'est le cas d'un mode photo complet avec lequel le joueur parviendra à créer de superbes clichés au gré des planètes qu'il visitera. Des angles de caméra ont aussi été modifiés, bien que la mise en scène manque un peu de pêche en 2021. Un léger accroc évident, puisqu'il aurait fallu façonner des remakes complets pour obtenir une expérience entièrement modernisée. Mais le but de cette Édition Légendaire est de faire connaître cette trilogie légendaire (logique) aux nouvelles générations, et le contrat devrait en ce sens être rempli.

JVFR
Le mode photo dans toute sa splendeur

Mass Effect : Édition Légendaire, l'avis de Clubic

Reconnaissons-le, Bioware a bien fait les choses sur Mass Effect : Édition Légendaire. Les trois softs, et en particulier le premier, sont plus beaux mais surtout nettement plus fluides. Le gameplay gagne aussi en justesse et l'optimisation fait plaisir à voir, notamment sur les innombrables temps de chargement qui polluaient les titres de base. Si des soucis sont hélas de la partie (bugs, animations robotiques, mise en scène datée...), ils ne viennent heureusement pas anéantir un plaisir de jeu peu évident à dissimuler.

Comme toute remasterisation qui se respecte, Mass Effect : Édition Légendaire trouvera majoritairement son intérêt auprès des joueurs qui auraient loupé la trilogie à ses débuts. Il est dommage qu'Electronic Arts n'ait pas pensé à une politique économique plus clémente pour les fans qui détiennent déjà les jeux. Mais ne serait-ce que par nostalgie, cette communauté de fidèles devrait également être galvanisée par ce retour aux sources. En attendant le prochain voyage dans les étoiles...

Mass Effect : Édition Légendaire

8

Dans l'ensemble, Mass Effect : Édition Légendaire est une bonne compilation. Les trois jeux sont fluides et conservent un certain attrait visuel. Il est vrai que des problèmes subsistent mais la remasterisation de Bioware est sans doute la meilleure façon de découvrir cette légendaire trilogie aujourd'hui.

Les plus

  • Une compilation très généreuse en contenu
  • Des graphismes globalement bien remis au goût du jour
  • Un premier opus bien plus maniable
  • Une meilleure optimisation à tous les niveaux (framerate, chargements...)
  • Une trilogie toujours aussi épique

Les moins

  • Toujours de grosses carences pour l'IA
  • Des bugs persistent
  • Les animations demeurent rigides

Test réalisé sur Xbox Series X à partir d'un code fourni par l'éditeur

Modifié le 12 octobre 2021 à 13h59

JVFR

Mass Effect : Édition Légendaire

  • PC
  • PlayStation 5
  • PlayStation 4
  • Xbox Series X | S
  • Xbox One

Date de sortie :

12 mai 2021

Publicité

Dernières actualités