Call of Duty perd ses joueurs plus vite qu'on vide un chargeur de M4

Publicité

Call of Duty perd ses joueurs plus vite qu'on vide un chargeur de M4

Pierre Crochart

26 avril 2022 à 06h50

12
© JVFR
© JVFR

Activision-Blizzard vient de publier ses résultats financiers pour le premier trimestre 2022, et le compte n'y est pas. Le chiffre d'affaires et le bénéfice net de l'entreprise sont en recul de 23,8 % et 36,18 %. Mais il y a plus inquiétant encore.

Call of Duty, la véritable poule aux œufs d'or d'Activision, n'attire plus les foules. Ou du moins dans des proportions bien inférieures aux précédentes années.

Publicité

Publicité

Call of Duty a le drapeau en berne

Si sa qualité de franchise vidéoludique la plus rentable de l'industrie n'est pas remise en cause, Call of Duty perd des joueurs. Beaucoup, de joueurs.

D'après les chiffres de l'entreprise, on en compte 100 millions actifs au quotidien (sur toute la franchise). Au dernier trimestre de 2021, le décompte était de 107 millions de joueuses et joueurs, et on parlait de 150 millions de recrues au premier trimestre 2021. À période similaire, c'est donc une baisse de 33,3 % des effectifs.

Les raisons de ce désintérêt sont multiples. D'abord, Call of Duty : Vanguard, le dernier opus, se vend mal. Le Battle Royale Warzone a quant à lui été grevé par d'importants bugs et des problèmes de triche, et directement impacté par une grève menée par les employés de Raven Software, qui réclamaient de meilleures conditions de travail.

On peut également y voir un effet de bord des innombrables affaires de harcèlement et de discrimination qui entachent la réputation de l'entreprise depuis maintenant plus d'un an.

Publicité

Publicité

Des mauvaises nouvelles à relativiser

Mais si notre ton est alarmiste, il convient de remettre l'église au milieu du village. Call of Duty : Vanguard reste le jeu vidéo console et PC le plus vendu ces 12 derniers mois aux États-Unis. Il est toutefois talonné par un Elden Ring en pleine forme, qui avait écoulé plus de 12 millions d'exemplaires seulement trois semaines après sa sortie.

Aussi, et malgré des résultats décevants, Activision-Blizzard est confiant pour l'avenir. En fin d'année, l'entreprise mise sur un nouvel opus de Call of Duty qui ne devrait être autre que Modern Warfare 2, la suite du remake de Modern Warfare de 2019, qui est accessoirement son opus le plus vendu à date (plus de 30 millions de copies écoulées).

Pour la suite ? Certains analystes parient sur un hiatus d'au moins un an afin de restructurer les forces de production qui œuvrent sur la licence. Pour la première fois depuis 2005, Activision-Blizzard pourrait « sauter une année », comme l'avait fait jadis Ubisoft pour Assassin's Creed

La différence étant que, dans l'intervalle, Activision-Blizzard entrera officiellement dans le giron de Microsoft, qui l'a racheté en début d'année pour la somme astronomique de 69 milliards de dollars. Les actionnaires de l'entreprise doivent d'ailleurs voter en faveur ou en défaveur de l'acquisition ce jeudi.

Source : Axios

Commentaires via Clubic

Dernières actualités