Les 5 lancements de jeux vidéo qui ont tourné au cauchemar

Publicité

Les 5 lancements de jeux vidéo qui ont tourné au cauchemar

Robin Lamorlette

20 avril 2022 à 12h28

9
© BioWare / Electronic Arts
© BioWare / Electronic Arts

Il y a difficilement plus amère déception dans le monde du jeu vidéo que lorsqu'un titre très attendu tourne au pétard mouillé à cause d'un lancement cauchemardesque. Si certains ont réussi à sortir la tête de l'eau après un terrible naufrage, leur image restera pour toujours entachée par ce stigmate indélébile.

En bons êtres humains que nous sommes, nous aimons retenir le négatif plutôt que le positif. Nous vous proposons donc une petite sélection des lancements, selon nous, les plus désastreux de l'histoire du jeu vidéo, pour des titres qui avaient pourtant tout pour réussir.

Publicité

Publicité

Anthem (2019)

© BioWare / Electronic Arts
© BioWare / Electronic Arts

Si on exclut Mass Effect Andromeda qu'on pouvait considérer comme une erreur de parcours, BioWare était jusque-là tenu en très haute estime par les joueuses et joueurs. Alors quand le studio renommé nous propose sa vision du looter shooter avec des exo-armures qui pètent la classe, dans un monde luxuriant et magnifique, on ne pouvait que frémir d'impatience. Pas vrai ?

Quelle ne fut donc pas notre déception au lancement d'Anthem ! Mis à part son gameplay proprement jouissif, rien d'autre ne pouvait sauver le jeu de la noyade. Univers insipide, contenu rachitique, bugs et problèmes de performances en tous genres, Anthem est le cas d'école parfait d'un lancement raté. Tellement raté que le projet ne s'en est jamais relevé, et à moins d'un miracle avec Dragon Age 4 et le prochain Mass Effect, tel pourrait aussi être le cas de BioWare…

Publicité

Publicité

Battlefield 2042 (2021)

Restons un temps du côté des écuries d'Electronic Arts avec l'une des franchises phares du FPS multijoueur, et plus précisément Battlefield 2042. Vendu comme « l'opus ultime de la franchise » à coups de maps à 128 joueurs et de tornades spectaculaires mâtiné de hero shooter, le dernier bébé du studio suédois promettait sur le papier de bien belles choses. Sur le papier, oui…

La réalité était malheureusement toute autre. Problèmes de performance, de latence, de netcode, bugs en tous genres, fonctionnalités indispensables absentes et Guerre des Clones contemporaine ont rendu le futur de Battlefield plus incertain que jamais. Six mois après sa sortie, c'est tout juste si le jeu semble avoir quitté sa phase de bêta. Et un jeu en tant que service sans nouveau contenu après tant de temps, c'est pour ainsi dire comme se tirer une balle dans le pied.

Publicité

Publicité

Marvel's Avengers (2020)

© Crystal Dynamics / Square Enix
© Crystal Dynamics / Square Enix

En parlant de héros, attardons-nous sur le rassemblement bien poussif de Crystal Dynamics et Square Enix. Alors que le MCU était à son apogée, l'idée de contrôler les Avengers dans un action-RPG coopératif semblait être du pain béni autant pour les fans que pour l'éditeur. Seulement, Hulk semble avoir fait son caca nerveux et tout détruit sur son passage…

Vous connaissez maintenant la musique : criblé de bugs, de problèmes de performance, et de mécaniques qui ne fonctionnaient tout simplement pas correctement, Marvel's Avengers a réussi à se saboter tout seul, sans même que Thanos ait à lever le petit doigt. L'adoption d'un modèle économique très controversé, la lenteur des équipes pour corriger le jeu et rajouter du nouveau contenu n'a fait que précipiter l'inévitable.

Publicité

Publicité

Fallout 76 (2018)

© Bethesda Softworks
© Bethesda Softworks

Jusqu'à présent cantonnée aux jeux solos, la franchise Fallout tient une place à part dans le cœur des fans de RPG. L'idée d'un MMO dans cet univers fascinant en a fait fantasmer plus d'un. Jetée dans un nid de Radcafards, une petite équipe chez Bethesda entendait faire de ce fantasme une réalité. Mais le résultat s'est avéré être un cadeau empoisonné par les radiations.

Merchandising et monétisation scandaleux, visuellement à la ramasse, gameplay inadapté à un jeu multijoueur, bugs et problèmes de performances dont certains n'avaient pas été corrigés depuis Fallout 4, le lancement de Fallout 76 avait tout d'une apocalypse nucléaire. Mais, telle la nature, le jeu s'est doucement, mais sûrement remis, et se veut quatre ans après sa sortie, une expérience pas si déplaisante que ça… sur le Game Pass.

Publicité

Publicité

No Man's Sky (2016)

© Hello Games
© Hello Games

Pour terminer notre tour des lancements catastrophiques, partons dans l'espace avec le longtemps controversé titre de Hello Games. En parallèle de Star Citizen, No Man's Sky nous promettait une autre expérience spatiale hautement ambitieuse comme rarement vue dans le jeu vidéo. Seulement voilà, il faut plusieurs essais avant qu'une fusée décolle sans exploser…

Tout portait à croire qu'Hello Games avait eu les yeux bien plus gros que le ventre. La promesse de visiter des trillions de planètes s'est soldée par une catastrophe qui semblait indiquer la mort pure et simple de No Man's Sky. Mais le petit studio a tenu bon et, six ans plus tard, son titre est maintenant tenu en haute estime. Comme quoi, viser les étoiles n'est pas impossible quand on se donne le temps et les moyens de ses ambitions.

Nous avons vidé notre sac de nos plus amères déceptions au lancement d'un jeu. À votre tour de nous partager vos plus douloureux souvenirs sur le sujet. La thérapie de groupe peut faire des miracles.

Commentaires via Clubic

Dernières actualités