Rachat de Bungie par PlayStation : on décrypte cette décision stratégique pour Sony

Publicité

Rachat de Bungie par PlayStation : on décrypte cette décision stratégique pour Sony

Robin Lamorlette

01 février 2022 à 10h55

0
© Sony / Bungie
© Sony / Bungie

S'il n'est pas aussi impressionnant que le rachat d'Activision Blizzard par Microsoft, le rachat de Bungie par PlayStation s'avère tout de même loin d'être anodin.

Il s'agit même d'une opération stratégique mûrement réfléchie par Sony aux implications nombreuses et au potentiel certain.

Publicité

Publicité

Sony et Bungie : une relation de longue date

Annoncé dans la soirée d'hier, le rachat par PlayStation du studio au talent indéniable pour les FPS consoles contre la belle somme de 3,6 milliards de dollars a fait son petit effet. Pour la petite histoire, rappelons que Bungie fut de 2000 à 2007 rattaché à Microsoft, du temps de la légendaire série Halo, avant de voler de ses propres ailes pour créer Destiny.

Cette indépendance n'aura pas duré longtemps, puisque Bungie s'associe à Activision en 2010. Une relation qui s'est très mal terminée en 2019, soit deux ans après Destiny 2. Suite à une longue bataille d'usure, le cordon est coupé entre les deux studios et Bungie retrouve brièvement son indépendance.

Le destin est quelque chose de bien capricieux, puisqu'Activision appartient désormais à Microsoft et Bungie fait maintenant partie des studios PlayStation. Depuis sa séparation de Microsoft, le studio a en effet entretenu une relation de longue date avec le géant japonais. La principale raison étant que la franchise Destiny est bien plus populaire sur les consoles de Sony que sur celles de Microsoft ou encore sur PC.

Désormais, cette longue relation à distance est officialisée et gravée dans le marbre, alors que Bungie et PlayStation vont, jusqu'à nouvel ordre, travailler main dans la main. On peut toutefois se poser légitimement la question : si Bungie tient tant à sa liberté, pourquoi accepter d'être racheté par Sony ?

Publicité

Publicité

Bungie gardera son indépendance créative

La réponse peut se trouver dans la déclaration de Pete Parsons, président du studio, lors de l'annonce d'hier soir. Celui-ci a en effet indiqué que faire partie du groupe PlayStation n'entachera en rien sa liberté créative : Bungie pourra développer ses jeux en toute indépendance et sur les plateformes de son choix.

Bien entendu, cela n'est pas sans intérêt pour Sony non plus : les revenus issus des créations de Bungie, quelles que soient les plateformes, viendront alimenter les comptes de la société mère. En revanche, cela offrira plus de force de frappe et de ressources à Bungie pour employer plus de main d'œuvre qualifiée et se montrer plus ambitieux dans ses projets.

Fort de tous ces aspects en tête, il apparaît encore plus clair que ce rachat a tout son sens pour les deux parties en présence. Mais au-delà de ces implications à court et moyen terme, cette opération de la part de PlayStation sert des buts autrement plus stratégiques et visionnaires.

Publicité

Publicité

Le live-service au cœur du rachat

Depuis toujours, les exclusivités de PlayStation sont intimement liées aux jeux solo exceptionnels, et au genre action-aventure en particulier. Il suffit de voir le panthéon du genre pour s'en convaincre : God of War, The Last of Us et Horizon. Pour les jeux multijoueur, PlayStation a dû généralement compter sur des titres multiplateformes comme Call of Duty ou encore… Destiny 2.

Maintenant que Bungie a rejoint le giron du géant japonais, celui-ci pourrait enfin pleinement tourner son regard vers les jeux multijoueur, et plus particulièrement live-service. Et qui de mieux pour se développer sur ce marché que l'un des principaux acteurs en la matière ?

Bungie a sans conteste de l'expérience, avec pas moins de huit ans d'ancienneté dans le domaine grâce à Destiny. Certes, le chemin pour y arriver a connu des hauts et des très bas, mais le studio a toujours maintenu son cap et sa nouvelle franchise reste encore aujourd'hui un modèle live-service qui s'avère payant, à plus d'un titre.

Au lieu de travailler sur le développement de titres live-service en solo pendant de trop longues années, PlayStation entend ainsi profiter de la grande expertise de Bungie afin d'accélérer drastiquement la cadence sur ce marché. Selon Jim Ryan, président de PlayStation, la marque entend en effet s'instaurer agressivement dans cette branche, et ce qu'apporte Bungie à la table des négociations est plus que bienvenu dans cette optique.

Publicité

Publicité

Opération changement d'identité de marque

Au-delà de l'aspect live-service, Jim Ryan a par ailleurs indiqué que ce rachat pourrait être bénéfique au groupe afin de développer une vision plus ouverte de la marque. Le rachat d'Activision Blizzard par Microsoft a certainement mis un énorme coup de pied dans la fourmilière et fait réaliser à PlayStation que se contenter d'excellentes exclusivités pourrait bientôt ne plus être une solution viable.

Nous avions déjà constaté les prémices de cette nouvelle vision pour la marque PlayStation avec la sortie sur PC d'exclusivités historiques comme Horizon Zero Dawn, Days Gone, ou plus récemment God of War. Le rachat de Bungie est un autre signe fort vers cette nouvelle politique, notamment au travers de la liberté créative que le studio conserve pleinement, notamment sur le choix des plateformes.

À l'avenir, il se pourrait donc que les studios sous l'égide de PlayStation se mettent à développer des titres multi-plateformes, mais dont les revenus finiront toujours pas être rapatriés à la maison mère, même s'ils ne sont pas joués sur les consoles de Sony. Jim Ryan a par ailleurs indiqué que le rachat de Bungie n'était que le premier d'une longue série s'inscrivant dans cette nouvelle vision de la marque.

La balle est donc dans le camp de PlayStation pour faire barrage au rachat aux proportions atomiques d'Activision Blizzard par Microsoft, et nous sommes curieux de voir quels autres studios rejoindront la famille a priori grandissante de cette marque iconique du jeu vidéo.

Destiny 2 : la Reine Sorcière

Destiny 2 : la Reine Sorcière

  • PC
  • PlayStation 5
  • PlayStation 4
  • Xbox Series X | S
  • Xbox One
  • Google Stadia

Commentaires via Clubic

Dernières actualités