Les meilleurs jeux d'action-aventure (2022)

Publicité

Les meilleurs jeux d'action-aventure (2022)

JVFR

Après avoir écumé plusieurs sous-genres des jeux d'action comme les FPS ou les action-RPG, il nous restait encore à explorer les mers du genre action-aventure. Particulièrement prolifique et varié, ce genre est une invitation constante au voyage et à l'émerveillement, nous offrant un fugace instant d'évasion durant ces temps difficiles à plus d'un titre.

Le premier jeu action-aventure remonte à 1979 sur Atari 2600, intitulé fort justement Adventure. Il s'agissait d'un jeu textuel en vue du dessus, nous mettant en quête… d'aventures durant lesquelles nous découvrions un monde vaste parsemé d'objets à récupérer et d'ennemis à occire.

Mais avant de nous attaquer à notre sélection des meilleurs représentants des jeux action-aventure de ces dernières années, des mentions honorables et intemporelles sont de mise. Nous pouvons notamment citer les tous premiers Legend of Zelda sur NES ou N64 coté Japon, ou encore les premiers Tomb Raider sortis sur PS1 côté Occident.

Sans plus tarder, voici notre humble sélection des meilleurs jeux récents de ce fantastique genre !

Publicité

Publicité

God of War : la divine claque paternelle

God of War
  • Techniquement éblouissant
  • La coopération Kratos/Atreus
  • Le système de combat très riche (et même un peu exigeant parfois)
  • Des quêtes annexes nombreuses, et souvent fabuleuses
  • Un jeu qui s'amuse à surprendre le joueur en permanence
  • La mise en scène
God of War parvient à conserver toute l'aura de la saga, tout en révolutionnant complètement son système de jeu et sa progression. Santa Monica Studios livre là une œuvre d'une densité impressionnante, élaborée avec soin et dotée d'une technique éblouissante. Un chef d'œuvre incontestable.

« BOY ! »

En 2005, Sony et Santa Monica Studio frappaient un grand coup avec une franchise d'action proprement dantesque intitulée God of War, nous mettant dans la peau du brutal antihéros Kratos. En 2018, le même studio nous proposait exclusivement sur PS4 autant une suite qu'une réinvention de sa licence culte, qui allait ni plus ni moins s'élever au rang de meilleur jeu action-aventure de ces dernières années.

Nous y retrouvons donc un Kratos vieilli, mais qui n'a pour autant rien perdu de sa superbe, accompagné de son fils Atreus. Au passage, Santa Monica Studio délaisse la mythologie grecque pour s'intéresser cette fois au panthéon scandinave. Un voyage aux proportions épiques nous attendait, qui proposait ce que la PS4 pouvait offrir de plus beau.

God of War oblige, les combats revisités de ce reboot n'étaient pas en reste et se montraient aussi brutaux que la franchise d'origine, tout en se montrant exigeants, pour un résultat des plus jouissifs. Nous n'avons désormais qu'une hâte : revoir Kratos dans Ragnarök, un opus que nous surveillons de très près.

Publicité

Publicité

The Last of Us Part II : le chef d'œuvre déchirant de Naughty Dog

The Last of Us Part II
  • Une suite qui ne gâche absolument rien
  • L'intelligence de son écriture
  • Le plus beau jeu de la PS4
  • Un gameplay amélioré juste comme il faut
  • La beauté d'un pari audacieux réussi
The Last of Us Part II n'enlève rien à la perfection de son aîné. Il ne rebat aucune carte. C'est un jeu qui ne gâche rien ; qui embellit tout et donne même davantage que ce à quoi on peut s'attendre.

Entre vengeance et rédemption

En 2013, Naughty Dog nous offrait une impressionnante leçon avec une exclusivité PS3 intitulée The Last of Us. Nous y découvrions Joel et Ellie, deux personnages très attachants confrontés à un monde ravagé par un champignon mortel à plus d'un titre. Sept ans plus tard, le studio remettait le couvert sur PS4, avec une claque dont on ne s'est toujours pas remis : The Last of Us Part II.

Sans divulgâcher une histoire à la narration aussi intelligente qu'émouvante, ce second opus nous met successivement dans la peau d'Ellie, qui a bien grandi, et Abby. Deux faces d'une même pièce, l'une cherchant vengeance et l'autre la rédemption dans une spirale aussi étouffante que grandiose.

Outre une écriture de génie, le gameplay n'est pas en reste et nous offre autant de magnifiques séquences d'exploration que des phases de combat aussi intenses que viscérales. Pour toutes ces raisons, le dernier titre de Naughty Dog mérite pour nous sans conteste de s'élever au rang de chef-d'œuvre du genre action-aventure.

Publicité

Publicité

Red Dead Redemption 2 : une superbe histoire dans l'Ouest sauvage

Red Dead Redemption 2
  • L'écriture de Rockstar, toujours aussi prenante
  • Une véritable claque visuelle
  • Le rythme, lent, qui incite à prendre son temps
  • Une partition sonore irréprochable
  • Un monde cohérent, vivant et très immersif
  • Euh... on vous a dit que c'était somptueux ?
Il aura fallu huit avant une suite à l'excellent Red Dead Redemption, et l'attente en valait clairement la peine. Tout en gardant l'esprit Ouest sauvage du premier, Rockstar Games offre une formule perfectionnée et une histoire captivante portée par Arthur Morgan et sa clique bigarrée. Une aventure qui relève du chef d'œuvre, tout simplement.

May I ? Stand Unshaken

En 2010, Rockstar Games nous proposait un voyage inoubliable dans le Far West, un univers rarement exploré dans les jeux vidéo à l'époque. Nous y incarnions John Marston, un ancien hors-la-loi cherchant à se racheter de ses pêchés passés pour retrouver sa famille. Huit ans plus tard, le studio allait provoquer un tremblement de terre dans le paysage vidéoludique avec une suite proprement magistrale.

En réalité une préquelle à l'histoire de John Marston, nous y incarnons cette fois Arthur Morgan et allions découvrir la bande bigarrée que le héros du premier opus cherchait à éliminer, dirigée par le charismatique Dutch. L'ouest sauvage s'ouvrait alors à nous grâce à de vastes et magnifiques décors, tout en découvrant l'histoire déchirante d'une bande de laissés-pour-compte cherchant à survivre dans un monde qui ne voulait plus d'eux.

Le gameplay résolument plus lent et « réaliste » de ce second opus nous offrait ainsi une aventure parfaitement crédible et cohérente qui se laissait découvrir à son rythme. Les gunfights se montraient quant à eux magnifiquement chorégraphiés, pour une expérience western de très haut niveau. Tout simplement l'une des plus belles aventures que Rockstar ait jamais créé.

Publicité

Publicité

Grand Theft Auto V : le banditisme n'a jamais été aussi grand

Grand Theft Auto V
  • Scénario et trois personnages jouables prenants
  • Formule Grand Theft Auto perfectionnée
  • Bande-son de haute volée
  • Toujours au top malgré son grand âge
Malgré son grand âge (neuf ans maintenant !) Grand Theft Auto V reste une référence de l'Action-Aventure en monde ouvert. Rockstar Games signe ici un chef d'œuvre intemporel, qui ne pourra être détrôné que par un Grand Theft Auto VI qui est encore un rêve bien lointain.

Un véritable Trevor vidéoludique

Nous n'en avons pas encore terminé avec Rockstar, qui a accouché d'une autre série de jeux action-aventure dont chaque opus est devenu proprement légendaire. Le dernier en date, Grand Theft Auto V, continue neuf ans après sa sortie d'être un véritable rouleau compresseur vidéoludique, puisqu'il s'agit de l'un des jeux s'étant le mieux vendus de tous les temps. Rien que ça.

Dans ce cinquième épisode, nous retournons à Los Santos, théâtre de l'exceptionnel San Andreas. Nous y incarnons au choix trois personnages, dont deux anciens camarades du grand banditisme : Michael, Trevor et Franklin. Trois protagonistes aux objectifs et motivations radicalement différents que le destin allait pourtant rassembler dans une histoire de haut vol.

Un seul mot d'ordre dans ce titre : une liberté sans pareille, encore plus exacerbée dans GTA Online, qui reste encore aujourd'hui l'un des jeux multi-joueurs les plus plébiscités au monde. Une belle marque de reconnaissance pour l'un des plus grands jeux action-aventure de tous les temps, malgré une sortie remontant à 2013 ! Aucun autre que Grand Theft Auto VI, encore bien lointain, ne saura détrôner le roi du grand banditisme vidéoludique.

Publicité

Publicité

Control Ultimate Edition : une journée au Bureau hors du commun

Control Ultimate Edition
  • Des graphismes encore plus beaux
  • Une histoire vraiment passionnante
  • L'ambiance unique
  • Des DLC courts mais intenses
Cette Ultimate Edition est l'occasion parfaite pour (re)découvrir le hit créé par Remedy, du Bureau jusqu'aux DLC aussi courts qu'intenses. Le scénario mystérieux, l'atmosphère pesante et les combats nerveux faisant la part belle à un moteur physique de haute volée en font un jeu extrêmement prenant.

Une Direction de génie par Remedy

Après nous avoir fait trembler avec Alan Wake, Remedy allait nous captiver avec Control, un titre en parallèle des aventures du célèbre écrivain. Nous y incarnons Jesse Faden, à la recherche de son frère suite à un événement paranormal les ayant séparés. Son enquête la mènera au Bureau, une institution aussi obscure que fascinante, dans laquelle elle sera catapultée au rang de Directrice et dans une aventure proprement hors du commun.

Outre une histoire aussi cryptique que captivante, c'est aussi dans ses graphismes que Control impressionne en étant l'un des premiers titres à exploiter à merveille le ray tracing. Même sans cette technologie, le titre de Remedy reste toutefois un émerveillement de tous les instants, même dans les DLC aussi courts qu'intenses que propose l'Ultimate Edition.

Et c'est sans compter sur des phases d'action chorégraphiées d'une main de maître, faisant la part belle à un moteur physique tout bonnement impressionnant. En attendant un Alan Wake II qui prendra le parti d'être un jeu d'horreur, les aventures de Jesse Faden figurent sans conteste parmi les perles absolues du genre action-aventure de ces dernières années.

Publicité

Publicité

Horizon Zero Dawn : le soulèvement des machines

Horizon Zero Dawn
  • Une héroïne forte
  • Un univers original et intéressant à explorer
  • Des décors somptueux
  • DES DINOSAURES ROBOTS !

Présenté lors de l'E3 2015, Horizon Zero Dawn était attendu au tournant. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'on n'a pas été déçu ! Plaisant à jouer, magnifique à regarder, disposant d'une héroïne badass comme pas possible, le titre de Guerrilla est de ces jeux qui se savourent avec grand plaisir.

Une aventure de bon Aloy

Retour sur PS4 en 2017 avec une toute nouvelle franchise exclusive de Sony, assurée par le talentueux studio hollandais Guerrilla Games à qui l'on doit la solide série de jeux FPS Killzone. Changement radical d'ambiance avec cette fois un action-aventure aussi magnifique que dépaysant, intitulé Horizon Zero Dawn.

Nous y incarnons Aloy dans un monde pour le moins anachronique. L'humanité est pour ainsi dire revenue à l'état sauvage, mais les créatures qu'elle traque pour survivre ne sont autres que des machines aux formes animales très diverses. Un contraste pourtant diablement cohérent, qui se payait le luxe d'offrir une aventure somptueuse et rafraîchissante.

Le gameplay s'adaptait par ailleurs à merveille à ce monde si étrange, en alternant infiltration et phases d'action dantesques. Couplé à l'aura de mystère entourant les origines de ce Nouveau Monde, et nous étions simplement scotchés à notre manette (ou clavier/souris depuis une désormais solide version PC). Un véritable chef d'œuvre du genre action-aventure qui écopera très bientôt d'une suite que nous attendons avec une impatience difficilement contenue !

Marvel's Spider-Man : Insomniac tisse une superbe performance

Marvel's Spiderman
  • La technique générale, impressionnante
  • Les déplacements grisants entre les immeubles
  • Les animations de folie, les combats dynamiques
  • La VF, impeccable
Insomniac Games livre ici un Marvel's Spider-Man impeccable d'un point de vue technique, avec des animations, une mise en scène et des combats à tomber à la renverse. Sur le fond, on pourra reprocher un léger manque d'inspiration général. Marvel's Spider-Man reste malgré tout un très bon titre, qui procure de très belles heures de jeu.

Une virée à New York de haute voltige

Encore une exclusivité Sony, et pas n'importe laquelle : la réinvention pure et simple des aventures de notre Tisseur préféré, dont les droits de licence appartiennent justement au géant japonais. À la barre, nous avons les vétérans d'Insomniac Games, qui nous offrent ici une leçon de gymnastique proprement épique.

Nous y incarnons l'éternellement jeune Peter Parker, qui cherche désespérément à concilier sa vie d'étudiant avec celle de superhéros de New York. Et le résultat est tout simplement une des représentations vidéoludiques les plus brillantes de Spider-Man à ce jour. C'est avec un plaisir sans limites que nous louvoyons entre les gratte-ciels et avec une admiration béate que nous enchaînons les voltiges face à des groupes d'adversaires. Le tout avec l'humour si caractéristique de Spidey, pour notre plus grand plaisir.

Si l'extension Miles Morales se montre particulièrement solide, elle s'appuie toutefois très fortement sur la géniale base des aventures de Peter Parker. Nous surveillons en tout cas avec une grande excitation la sortie de Marvel's Spider-Man 2, qui reste encore bien lointaine. Insomniac va en effet également nous gâter de sa vision concernant un autre monument de l'univers Marvel: Wolverine. De quoi devenir insomniaque pour les fans des comics !

Tomb Raider: Definitive Survivor Trilogy - un reboot exceptionnel

8

JVFR
Tomb Raider: Definitive Survivor Trilogy
  • Un reboot magistral des aventures de Lara Croft
  • Gameplay varié et bien équilibré
  • Visuellement superbe
  • Twist survie qui fait mouche
La véritable icône vidéoludique qu'est Lara Croft s'est offerte grâce à cette trilogie reboot une superbe cure de jeunesse. Mêlant habilement exploration, action, infiltration et survie, le tout porté par une mise en scène de haute voltige, cette trilogie figure parmi les canons du genre Action-Aventure.

Réadapter Tomb Raider et survivre

Nous mentionnions comme l'un des canons du genre action-aventure les premiers Tomb Raider. Et nous ne pouvions pas décemment omettre dans cette sélection la trilogie reboot initiée en 2013 par Crystal Dynamics et Eidos Montréal. S'inspirant d'un certain Uncharted du côté de Naughty Dog, les nouvelles aventures de la belle Lara Croft se sont montrées en tous points exceptionnelles.

Nous y retrouvions donc une jeune Lara Croft avant qu'elle ne devienne la Tomb Raider qu'on connaît. Une jeune femme forte, mais fragile, qui allait connaître des premières aventures traumatisantes, apprendre à survivre et mériter à coups de piolet son titre d'aventurière chevronnée.

Outre une invitation au voyage sur fond d'archéologie, c'est surtout au niveau des graphismes, de la mise en scène spectaculaire et du gameplay mêlant habilement action, infiltration et survie que la formule fonctionne si bien. En espérant que Lara Croft fera bientôt son retour, alors que l'icône vidéoludique a l'année dernière fêté ses vingt ans.

A Plague Tale: Innocence - sombre et magnifique à la fois

A Plague Tale: Innocence
  • Univers aussi fascinant que déprimant
  • Gameplay qui se bonifie avec le temps
  • Des personnages très attachants
  • Bande-son sublime et triste à la fois
Véritable surprise des bordelais d'Asobo Studio, A Plague Tale: Innocence nous offre une aventure aussi sublime que déchirante, campée par des personnages terriblement attachants. Nous n'avons maintenant qu'une hâte : retrouver Amicia et Hugo dans Requiem !

Une Peste des Rats qui ne laissera personne indemne

Pour terminer cette sélection sur une note joyeuse, nous vous proposons un voyage au Moyen-Âge durant une épidémie de peste, contée de manière déchirante par le talentueux studio bordelais Asobo Studio, intitulée A Plague Tale: Innocence.

Nous y incarnons Amicia, une jeune noble dont la vie confortable allait être ravagée par le massacre de sa famille des mains de l'Inquisition. Seule survivante avec Hugo, son jeune frère terriblement malade qu'elle devra apprendre à connaître, Amicia devra laisser derrière elle son manteau d'innocence afin qu'elle et son frère survivent dans un terrible climat de Peste des Rats.

Le décor est ainsi planté pour une aventure intimiste aussi sombre que magnifique. Le gameplay s'inspirant à s'y méprendre de la trilogie reboot de Tomb Raider nous offre une alternance entre exploration à base d'énigmes impliquant d'horribles hordes de rats et des combats allant crescendo, tout comme une histoire fantastique et captivante. La suite à venir des aventures d'Amicia et Hugo, Requiem, s'annonce encore plus belle et sombre, pour notre plus grand plaisir.

Modifié le 13 janvier 2022 à 08h42

Dernières actualités