Final Fantasy XVI : le point sur les rumeurs, ce que l'on sait, ce que l'on attend

Publicité

Final Fantasy XVI : le point sur les rumeurs, ce que l'on sait, ce que l'on attend

Noëllie Mautaint

31 décembre 2021 à 11h00

0
© Square Enix
© Square Enix

Final Fantasy est assurément l’une des licences les plus emblématiques du monde du jeu vidéo. Après un quinzième volet qui a divisé les fans, Final Fantasy XVI a la lourde de tâche de réconcilier certains joueurs avec la saga. Depuis son annonce lors d'un événement PS5 en septembre 2020, le prochain opus numéroté se montre très discret.

Le directeur du jeu donne cependant régulièrement des nouvelles de FF16 et de son développement, bien qu’aucune nouvelle image n'ait été dévoilée depuis longtemps. En attendant qu’il se remontre au printemps 2022, avec une apparition espérons-le fracassante, voici tout ce que l’on sait de l’exclusivité PS5, qui devrait sortir ultérieurement sur PC. 

Publicité

Publicité

Les grands noms de FF14 aux commandes

Out Hajime Tabata (Final Fantasy XV), bonjour Naoki Yoshida. Pour tenter de redorer le blason de la licence, Square Enix a confié les rênes de Final Fantasy XVI à l’homme qui avait sauvé FF14 du naufrage et qui en a fait l’un des MMORPG les plus en vogue. Yoshida poursuit cependant son travail en tant que directeur sur le jeu en ligne à succès en parallèle, tout en assurant la production de Final Fantasy XVI.

Pour l’épauler dans sa tâche, il peut compter sur l’équipe de Creative Business Unit III, la division interne en charge du MMORPG, à commencer par Hiroshi Takai en tant que directeur. Son nom est moins connu et moins médiatisé, mais il n’en reste pas moins un ponte de Square Enix et le bras droit de Yoshida sur FF14. Présent au sein du studio depuis 1991, Takai a fait ses armes sur la série Romancing SaGA et sur l’exclusivité Xbox 360 The Last Remnant.

D’autres noms ont été évoqués, mais pas officialisés. Kazutoyo Maehiro, par exemple, a été mentionné en tant que scénariste dans un tweet depuis supprimé d’un développeur de Square Enix. L’intéressé est surtout connu pour avoir écrit l’histoire principale de A Realm Reborn et de Heavensward, deux extensions majeures de Final Fantasy XIV. Masayoshi Soken, qui a lui aussi officié sur le MMORPG, serait pressenti à la composition de la bande sonore, mais encore une fois, rien n’a été confirmé.

Publicité

Publicité

Une histoire plus mature et un univers plus sombre

© Square Enix
© Square Enix

Avec une telle équipe, il était évident que Final Fantasy XVI allait abandonner l’époque moderne pour lorgner du côté du médiéval-fantastique. Cette ambiance promet un univers plus sombre et mature, et ce n’est pas anodin si le jeu est déjà affublé d’un PEGI 18 provisoire. Il s'agit là d'une volonté assumée de Naoki Yoshida, qui souhaite offrir un opus qui corresponde aux fans ayant grandi en même temps que la saga et qui sont désormais au fait de la dure réalité du monde.

L’histoire se déroule donc à Valisthea, une terre composée de Cristaux-mères, des formations cristallines dont la lumière permet au peuple d'utiliser la magie grâce à l'Éther qui en découle. Cette ressource puissante attise forcément les convoitises et a divisé le royaume en six États guerroyant, tous établis autour d’un cristal. Chaque nation possède un « Émissaire », des mortels qui peuvent être les réceptacles des Primordiaux, des invocations redoutables comme Shiva ou Ifrit. Ces humains hors du commun sont traités différemment selon leur nation. Certains sont des nobles, une force militaire de choix ; d’autres sont parfois rejetés par le reste des habitants, voire exécutés.

Les joueurs suivront les aventures de Clive Rosfield, fils aîné de l’archiduc de Rosalia, nommé gardien de sa nation à la suite d'un tournoi d’escrime. Son rôle : protéger des menaces extérieures son petit frère, Joshua, qui, contre toute attente, se révèle être l’Émissaire du Phénix. Seul autre personnage confirmé, Jill Warrick est une jeune fille originaire des Territoires du Nord qui a été confiée à la Cour de Rosalia en gage de paix. Elle est très proche des deux frères, et l’archiduc la considère comme sa propre fille. Leur destin va changer quand la paix fragile entre les nations se retrouve menacée par l’avancée du mystérieux « Fléau noir » et qu’une tragédie va frapper la famille. Clive, lui, s’est juré de prendre sa revanche sur Ifrit, le Primordial à l’origine de ses malheurs. À l’instar de FF15, les joueurs retrouveront le personnage plusieurs années plus tard, ce qui laisse présager un saut dans le temps.

Publicité

Publicité

Un Final Fantasy orienté action

© Square Enix
© Square Enix

Question gameplay, les choses sont plus floues. On sait que, tout comme son aîné, Final Fantasy XVI sera lui aussi très orienté action. Naoki Yoshida l’a confirmé à de multiples reprises. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si l’équipe de développement a recruté Ryota Suzuki en tant que directeur des combats. Ce dernier a fait ses armes sur Devil May Cry 5 et sur la série Dragon’s Dogma. Ça promet donc des combats dynamiques qui, à première vue, se rapprochent de ce que propose Final Fantasy VII Remake

Clive serait le personnage principal, et il est actuellement le seul confirmé comme étant jouable. Reste à voir si d’autres membres du casting viendront se joindre aux joutes et s’ils pourront être contrôlés ou non. On sait pour le moment que l'aîné des Rosfield disposera d’un arbre de compétences, sans doute pour améliorer ses pouvoirs liés à la Bénédiction du Phénix. Il faudra néanmoins attendre la prochaine apparition de FF16 pour en savoir davantage sur le gameplay. Yoshi-P a confirmé que le prochain trailer du jeu serait axé sur le système de combat. 

Quant à la structure du jeu, les détails sont inexistants. Est-ce que Final Fantasy XVI gardera la structure open world tant décriée chez son prédécesseur, ou optera-t-il pour des zones plus ouvertes ? La seconde option serait pressentie, de quoi au moins étayer l’univers du jeu et le lore de chaque nation, le tout en se focalisant sur la narration, le gros point noir de FF15 pour de nombreux fans.

Publicité

Publicité

Un développement retardé

© Square Enix
© Square Enix

Il s’est fait attendre tout au long de l’année. Final Fantasy XVI devait se remontrer d’ici la fin de l'année 2021, mais le couperet est tombé : il faudra patienter jusqu’au printemps 2022. Le développement a été grandement ralenti à cause de la pandémie et accuse un retard d’une demi-année. En effet, les équipes ont dû s'accommoder du travail à distance, une nouvelle méthode qui mène à des problèmes de communication et à des délais de livraisons de certains assets plus importants. Dans ses prémices, sans doute autour de 2015, le développement de FF16 avait connu ses hauts et ses bas. Chapeauté seulement par une toute petite équipe, le projet a accusé de nombreux essais et erreurs non concluants, de par sa nature d'action-RPG.

Depuis, le chantier a avancé. L’écriture du scénario et la modélisation des personnages sont terminées. Aux dernières nouvelles, les développeurs travaillaient sur le peaufinage des quêtes annexes, et l’enregistrement des voix anglaises était arrivé à son terme pour laisser la place aux doublages japonais. Jusqu’à la prochaine bande-annonce, les équipes s’affaireront à améliorer la qualité graphique du jeu, à peaufiner les cinématiques, à donner forme aux duels et à optimiser le titre dans son ensemble.

Final Fantasy XVI

Final Fantasy XVI

  • PC
  • PlayStation 5

Commentaires via Clubic

Dernières actualités