Call of Duty Warzone : des dizaines de milliers de ban avec le nouvel anti-cheat

Publicité

Call of Duty Warzone : des dizaines de milliers de ban avec le nouvel anti-cheat

JVFR
© Activision

Engagé dans une lutte effrénée contre la triche, Activision présentait en octobre dernier Ricochet, sa solution anti-triche introduite il y a peu dans Call of Duty: Warzone

Une arrivée fracassante, qui a déjà conduit au bannissement de dizaines de milliers de tricheurs. 

Publicité

Près de 50 000 tricheurs bannis en une journée

Contrairement à Vanguard, Call of Duty : Warzone se porte à merveille. La popularité du free-to-play ne faiblit pas, contrairement au nombre de tricheurs et hackeurs qui venaient entacher l’expérience. En marge de la sortie de la carte Caldera, Activision a décidé de lancer Ricochet, son système anti-triche qui ne fait pas dans la demi-mesure.

En une semaine, la solution a déjà eu un impact considérable sur l’écosystème du FPS : les vendeurs de cheats ont décampé, tandis que les joueurs friands de cette pratique ont été mis à la porte. Ricochet est même parvenu à détecter et bannir plus de 48 000 tricheurs sur Call of Duty Warzone et Vanguard en l’espace d’une seule journée, le 21 décembre dernier, a annoncé Activision sur ses réseaux sociaux. Tout n’est pas encore parfait, mais le système s’améliore de jour en jour en collectant des données, des schémas comportementaux et les tendances pour être le plus efficace possible. 

Source : Gamerant

Modifié le 24 décembre 2021 à 07h40

Publicité

Dernières actualités