World of Warcraft a modifié des contenus pour se rendre plus inclusif et accueillant

Publicité

World of Warcraft a modifié des contenus pour se rendre plus inclusif et accueillant

JVFR
© Activision-Blizzard

Depuis les lettres ouvertes et enquêtes à charge publiées sur le Net ces derniers mois concernant Activision-Blizzard, les employés encore présents ont fait part de leur désir de changer les choses en interne et dans leurs jeux afin de les rendre plus accueillants et inclusifs. Les équipes de World of Warcraft ont, depuis ces dernières semaines, travaillé sur de nombreux petits changements dans leur MMO. Revenons sur ce qui a été modifié ou supprimé avec le patch PTR 9.1.5 sorti il y a quelques jours.

Les objectifs de Blizzard sont clairs pour World of Warcraft : encourager les comportements positifs et bienveillants, réduire l'agressivité, faire en sorte qu'un maximum de monde se sente dans un endroit sécurisé, accueillant et non oppressif.

Publicité

Adieu les beaufs

World of Warcraft est sorti à la fin de l'année 2004. En 17 ans, le monde a bien changé et continue d'évoluer. Ce qui était admis, ou du moins toléré à l'époque, ne l'est peut-être plus aujourd'hui et les mentalités changent. C'est pourquoi, après des semaines de concertation en interne et avec les joueurs, Blizzard, avec son patch 9.1.5, a décidé de retirer pas moins de 73 blagues limites et phrases de flirt de son jeu, jugées dépassées et contraires à ses valeurs.

Par exemple, l'Elfe de sang femelle ne peut plus dire « Normalement, je ne monte que des montures épiques... Mais, parlons » ; les Draenei mâles ne peuvent plus faire la blague suivante : « Quand nous sommes arrivés ici, j'ai perdu beaucoup de bijoux qui étaient dans ma famille depuis des générations. Si vous pouviez mettre la main sur mes bijoux de famille j'en serais très reconnaissant ».

De même que le personnage de McCree va être renommé, des noms de quêtes ont été changés pour supprimer toute allusion aux développeurs incriminés par les enquêtes, mais aussi pour supprimer des sous-entendus sexuels. On retiendra notamment le changement des noms de quêtes pour la faction des Fils d'Odir avec comme exemple : « Blowing Hodir's Horn » qui se transforme en « Hodir's Call ». En parallèle, des emotes ont été supprimées ou bien modifiées, car elles motivaient une utilisation agressive de celles-ci (tousser au visage, montrer ses fesses, siffler une personne, etc.) et de nouvelles ont été ajoutées pour encourager à la bienveillance envers chacun et chacune : Magnifique, Impressionné, Hourra, Grimacer.

Publicité

Moins sexualiser le jeu

Avec ces changements directement adressés aux joueurs et joueuses de World of Warcraft viennent aussi des changements dans le monde du jeu qui les entoure. Par exemple, à Karazhan, les ennemis morts-vivants qui n'avaient qu'un modèle féminin possèdent désormais aussi un modèle masculin, ainsi que des noms et transformations non genrés.

JVFR
© Wowhead

Dans un autre registre, quelques peintures datant de la version Vanilla de World of Warcraft ont bénéficié d'un lifting HD, mais surtout d'un travail de désexualisation qui a pu entraîner même un changement total de la peinture (un décolleté est remplacé par une chemise, une femme qui pose en petite tenue est remplacée par un bol de fruits).

Les équipes de Blizzard se sont expliquées sur ces changements : « Ces dernières semaines, artistes et scénaristes dans l'équipe de WoW ont mis à jour un petit nombre de vieilles quêtes, d'assets artistiques, de noms et de dialogues que nous avons identifiés comme dépassés et contraires à nos valeurs en tant qu'équipe. Ces changements sont une toute petite partie d'un effort global au niveau de l'entreprise pour améliorer l'équipe WoW et Blizzard en tant qu'entité, mais ils sont importants pour nous en tant que développeurs ».

Source : Wowhead

Modifié le 07 octobre 2021 à 09h45

JVFR

World of Warcraft

  • PC
  • Mac

Date de sortie : 11 février 2005

Dernières actualités