The Callisto Protocol : le point sur les rumeurs, ce que l'on sait, ce que l'on attend

Publicité

The Callisto Protocol : le point sur les rumeurs, ce que l'on sait, ce que l'on attend

Le co-créateur de Dead Space est de retour dans un nouveau jeu d'horreur, se déroulant dans l'univers de PUBG. Attendu pour 2022, le titre aura la lourde tâche d'étendre l'univers imaginé dans un Battle Royale, et ce n'est pas une mince affaire. On fait le point sur ce que l'on sait.

Un jeu solo et de survival horror dans l'univers de PlayerUnknown's Battlegrounds, alias PUBG, voilà qui n'est pas commun. S'il y a bien une annonce à laquelle on ne s'attendait pas aux Game Awards 2020, c'est bien celle-ci. Et pourtant, c'est bien l'objectif assumé de The Callisto Protocol.

Publicité

Publicité

Un jeu futuriste, mais lié à PUBG

Pas de Battle Royale ici, mais bien un jeu entièrement solo, et se situant de surcroît dans un futur (très) lointain ! Dans The Callisto Protocol, on incarne un prisonnier ayant été incarcéré dans une prison de la lune de Jupiter, Callisto.

En 2320, alors que l'espèce humaine s'est arrogé une bonne partie de la galaxie, une invasion alien vient mettre à mal ses efforts d'expansion. Quel est le lien avec PUBG alors ? La réponse est simple : le scénario global reprendra des éléments concrets du Battle Royale à succès, et expliquera ce qu'il est advenu des millions de joueurs qui se sont battus sur Terre durant des années. L'univers du titre va également raconter pourquoi l'humanité en est arrivée à enfermer ses prisonniers sur d'autres planètes, et ce qu'il est advenu de notre chère Terre.

JVFR
© Striking Distance Studios

Publicité

Publicité

Le créateur de Dead Space à la manœuvre

Alors qu'un remake du tout premier Dead Space a été annoncé cet été, The Callisto Protocol vient se placer en frontal. Et pour cause : on retrouve Glen Schofield, ancien vice-président de feu-Visceral Games, et également co-créateur de la franchise d'Electronic Arts.

Après la fermeture de son ancien studio, il a ainsi fondé Striking Distance Studios, également composé d'anciens développeurs de Dead Space, mais aussi de vétérans de l'industrie. Depuis, Krafton, qui gère la licence PUBG, leur a confié son univers pour imaginer un jeu à gros budget.

Publicité

Publicité

Un jeu AAA exclusivement « next-gen »

À l'heure où de nombreux jeux sortent encore sur les consoles PS4 et Xbox One, comme notamment Halo Infinite ou prochainement Horizon: Forbidden West, The Callisto Protocol se place parmi les rares titres à ne pas encore avoir été annoncé comme cross-plateforme. On se dirige donc vers un jeu exclusivement disponible sur PS5 et Xbox Series X|S (ainsi que sur PC), avec ce que cela signifie au niveau des graphismes et des possibilités techniques.

Le titre bénéficie surtout d'un budget « AAA », une grosse production qui laisse espérer une aventure horrifique particulièrement douloureuse pour les âmes sensibles.

JVFR
© Striking Distance Studios

Publicité

Publicité

Un vrai jeu d'horreur

Si la saga Resident Evil s'est muée en jeu d'action, le genre survival-horror ne pouvait alors que compter sur Dead Space ou des titres un peu plus confidentiels (et indépendants) pour le soutenir.

Dans The Callisto Protocol, les développeurs promettent une expérience horrifique de premier ordre, et prendront en compte les ajouts dont bénéficient la PS5 et les Xbox Series, notamment au niveau technique. Effets de lumière, audio 3D… mais aussi la DualSense et ses fonctionnalités de retour haptique.

« Nous voulons vraiment essayer de faire le jeu le plus effrayant sur les plateformes next-gen », annonce Glen Schofield.

Publicité

Publicité

En attendant sa prochaine apparition

Absent des radars depuis plusieurs mois, The Callisto Protocol doit sortir - si tout va bien - en 2022. D'ici là, on espère surtout que les développeurs de Striking Distance Studios vont tenir leurs promesses, tout en réalisant les espérances des fans de Dead Space.

Que ce soit en matière d'ambiance, de gunplay, ou tout simplement de sensations, le jeu aura fort à faire pour épater la galerie, au-delà de sa plastique. De notre côté, on imagine déjà retrouver l'impression que nous avait fait Dead Space à sa sortie en 2009, lorsque chaque couloir, chaque décor pouvait cacher un horrible alien. La narration aura aussi son importance afin de concrétiser le mariage avec l'univers de PUBG, mais aussi pour être à la hauteur de son illustre aîné. Réponse, dans quelques mois.

JVFR
© Striking Distance Studios

Modifié le 28 décembre 2021 à 11h00

Dernières actualités