L’Ukraine demande à PlayStation et Xbox de quitter la Russie

Publicité

L’Ukraine demande à PlayStation et Xbox de quitter la Russie

Thibaut Popelier

02 mars 2022 à 13h35

3
© Barone Firenze / Shutterstock
© Barone Firenze / Shutterstock

La guerre en Ukraine a débouché sur de nombreuses sanctions pour la Russie ces derniers jours. Et si l'industrie du jeu vidéo n'était pour l'instant pas trop concernée, les choses sont vraisemblablement en train de bouger à ce sujet.

En effet, l'Ukraine s'est directement adressée à PlayStation, Xbox et à d'autres éditeurs importants.

Publicité

Publicité

Le secteur du jeu vidéo se mobilise

Beaucoup de pays occidentaux ont décidé de boycotter la Russie dans des domaines bien précis, notamment sur le plan économique, diplomatique, mais aussi sportif. Le terrible conflit qui fait rage en Ukraine a également poussé des entreprises à se retirer du marché russe en signe de protestation. Certains acteurs de l'industrie du jeu vidéo se sont aussi exprimés.

C'est par exemple le cas d'Embracer Group, d'Ubisoft ou de CD Projekt RED. Le studio polonais a promis de donner environ 200 000 euros à une organisation humanitaire installée en Pologne qui vient en aide aux réfugiés. D'autres firmes, comme 11 bit studios, reverseront une partie de leurs profits à la Croix-Rouge ukrainienne. En fin de compte, nous n'attendions plus qu'une prise de position des principaux constructeurs.

Publicité

Publicité

Plusieurs entreprises dans le viseur

C'est à travers un tweet que Mykhailo Fedorov, le vice-Premier ministre ukrainien et ministre de la transformation numérique, a interpellé PlayStation et Xbox pour leur demander de quitter le marché russe.

« Vous êtes certainement au courant de ce qui se passe en Ukraine actuellement. La Russie n'a pas uniquement déclaré la guerre à l'Ukraine, mais à l'ensemble du monde civilisé. Si vous soutenez les valeurs humaines, vous devriez quitter le marché russe ! »

Dans un communiqué plus complet, Fedorov appelle les deux marques à bloquer les comptes des joueurs russes et biélorusses ainsi que de suspendre temporairement les équipes esport de ces nationalités de toutes les compétitions internationales. Enfin, le vice-Premier ministre demande à Riot Games, Electronic Arts, Ubisoft et Wargaming de fermer leurs bureaux en Russie. Aucun éditeur ou constructeur n'a répondu à cette déclaration pour l'instant.

Commentaires via Clubic

Dernières actualités