Après l'affaire Fortnite, PUBG attaque Apple et Google en justice

Publicité

Après l'affaire Fortnite, PUBG attaque Apple et Google en justice

Stéphane Ficca

14 janvier 2022 à 14h16

0
© Krafton
© Krafton

Le développeur de PUBG a décidé de faire appel à la justice pour éradiquer les clones de son célèbre jeu.

Ce dernier s'en prend également à Apple et à Google. Explications.

Publicité

Publicité

Au tour de PUBG de se frotter à Apple et Google

Il y a quelques mois, l'affaire Fortnite secouait le petit monde du gaming sur mobiles, avec notamment la lutte acharnée entre les géants Apple et Epic Games. En ce début d'année 2022, c'est celui qui a inspiré le côté « battle royale » de Fortnite qui tient à faire valoir ses droits. Krafton a en effet décidé d'attaquer Garena, un studio qui propose un clone de PUBG.

Mais ce n'est pas tout, puisque Krafton a également décidé d'embarquer dans sa démarche les géants Apple et Google. En effet, tous deux sont accusés par le studio d'avoir laissé se multiplier les clones de PUBG sur l'AppStore et le Play Store, avec une atteinte délibérée et hors de contrôle du droit d'auteur.

Publicité

Publicité

Des clones qui prolifèrent en toute liberté

Du côté de Garena, on propose divers jeux « inspirés » de PUBG, notamment la saga Free Fire, dont le premier opus a été sous-titré…. Battlegrounds. Krafton avait alors attaqué, et un accord avait été trouvé entre les deux groupes. En fin d'année dernière, Garena publiait un énième clone de PUBG, Free Fire MAX. Des clones « à peine maquillés », explique Krafton, et qui génèrent des millions de dollars.

Mais, pour Krafton, si certains studios peu scrupuleux copient sans vergogne l'esthétique, l'esprit et le gameplay de son célèbre PUBG, Apple et Google ne sont pas innocents à la prolifération de clones depuis quelques années. L'éditeur avait demandé aux deux géants de retirer les jeux en question de leurs boutiques respectives, ce qui n'a jamais été fait. Évidemment, Apple comme Google prennent le soin de récupérer quelques dollars par le biais des clones en question.

Pour Krafton, c'est une évidence, le studio Garena, mais aussi Google et Apple sont dans l'obligation de partager avec lui une partie des profits générés par la vente des clones de PUBG. À noter que YouTube est également dans l'affaire, la plateforme ayant diffusé des vidéos des jeux en question… Reste à savoir maintenant comment se terminera cette énième bataille judiciaire concernant ce genre on ne peut plus prisé (et rentable) qu'est le battle royale….

Source : TechCrunch

PUBG: Battlegrounds

PUBG: Battlegrounds

  • PC
  • iOS
  • Android
  • PlayStation 4
  • Xbox One
  • Google Stadia

Commentaires via Clubic

Dernières actualités