7 studios indépendants se rassemblent pour fonder un nouvel éditeur : Kepler Interactive

Publicité

7 studios indépendants se rassemblent pour fonder un nouvel éditeur : Kepler Interactive

JVFR
© Kepler Interactive

Kepler Interactive est un nouvel éditeur créé par sept studios indépendants répartis dans le monde, reposant sur un modèle privilégiant l'indépendance et la liberté de création. Il est dirigé par le patron de Kowloon Nights, Alexis Garavaryan.

Kepler a levé 100 millions d'euros auprès du géant chinois NetEase, et pense déjà à s'agrandir et à s'ouvrir à des créations dépassant le simple médium vidéoludique.

Publicité

Tous pour un

Ce ne sont pas moins de sept studios indépendants répartis dans le monde et 250 personnes qui se sont regroupés en une entité appelée Kepler Interactive, ayant pour objectif de financer les créations de chacun et d'aller chercher de nouvelles opportunités. Kepler repose sur un modèle intéressant puisque les fondateurs des studios sont co-propriétaires de l'entreprise - qui elle-même prend une part majoritaire chez chacun des studios - ce qui permet à chacun d'avoir son mot à dire lors des échanges.

Chaque studio partage les ressources, le support opérationnel ou encore les gains financiers. On retrouve dans cet éditeur les studios A44 de Nouvelle-Zélande (Ashen), Alpha Channel du Canada (Tankhead), Timberline Studio des États-Unis (The Red Lantern), le studio calédonien Awaceb (Tchia), les Serbes de Ebb Software (Scorn), les Français de SloClap (Sifu et Absolver) et Shapefarm, des Suédois basés au Japon et ayant aidé au développement de plusieurs jeux AAA.

Évidemment, pour faire tourner tout ce petit monde, il faut de l'argent. Pour cela, le carnet de contacts de Garavaryan a semble-t-il plutôt bien aidé puisque NetEase est allé investir 100 millions d'euros dans l'affaire. Pour Pierre de Margerie, le président de SloClap, ce regroupement « nous sécurise par rapport à notre capacité de financement et nous donne une force de frappe en termes de publication, de capacité de négociation avec les plateformes, et de nouvelles expertises ». Kepler s'est installé à deux endroits, Londres et Singapour, afin d'être le plus proche possible de ses différents collaborateurs. L'éditeur ne compte pas s'arrêter à seulement sept studios et désire également développer des projets cross médias et des films.

Publicité

Une vision intéressante

Kepler Interactive est dirigé par Alexis Garavayan, figure importante dans le monde indépendant puisque sur son CV figurent des expériences chez ID@Xbox ou Tencent, ainsi qu'un crédit comme co-fondateur du célèbre fonds d'investissement Kowloon Nights. Kowloon Nights, c'est plus de 85 millions d'euros investis depuis 2017 dans de nombreux projets de jeux importants. On pourra citer les récents Godfall, Spiritfarer, mais aussi les jeux en développement des studios dont nous vous avons parlé au début de cet article.

Kowloon Nights détonne quelque peu dans le paysage vidéoludique actuel puisque l'équipe derrière le fonds d'investissement souhaite prendre à contre-courant l'idée d'aide financière pour les studios. La philosophie de l'entreprise est de simplement avancer de l'argent aux studios pour les aider à avancer, sans grands engagements derrière, sans contrat à rallonge et sans interférer dans le développement.

Selon les mots de Garavaryan, dans une interview donnée en 2020 à GameDaily.biz, la volonté de Kowloon Nights est aussi de laisser les développeurs sur le devant de la scène, à l'inverse des deals de publication passés chez un éditeur, qui peuvent souvent faire passer au second plan le nom du studio. Cette philosophie a tout l'air d'être reprise au sein de Kepler Interactive et nous en verrons les résultats probablement très bientôt.

Modifié le 28 septembre 2021 à 09h58

Dernières actualités