Diablo II: Resurrected : un lancement pour le moins infernal peu à peu corrigé

Publicité

Diablo II: Resurrected : un lancement pour le moins infernal peu à peu corrigé

JVFR
© Blizzard

Si nombreux avaient hâte de (re)découvrir Diablo II: Resurrected le 23 septembre sur toutes les plateformes, telle ne fut par leur déconvenue avec un lancement pour le moins chaotique.

Outre les problèmes de serveurs presque inhérents à des lancements de jeux Blizzard, d'autres soucis comme la disparition de personnages ont semé la Terreur auprès des joueuses et joueurs. Les équipes du jeu ont partagé sur son forum dédié un article revenant sur les actions entreprises afin de ramener un semblant d'ordre à Sanctuaire.

Publicité

Le Seigneur de la Terreur sème le chaos

Comme de coutume ces derniers temps avec un nouveau jeu Blizzard, et plus encore avec l'iconique père des hack'n slash en version remasterisée, le lancement de Diablo II: Resurrected est loin d'être un long fleuve de lave tranquille. Problèmes de serveurs, de crashs intempestifs, disparition ou impossibilité de jouer avec ses personnages dans certaines conditions, les problèmes semblent être légion.

En attendant que les serveurs soient purgés du mal démoniaque les affectant, certains aventuriers ont opté pour la création de personnages hors-ligne. Ils n'allaient donc pas pouvoir échanger avec d'autres compagnons, mais au moins pouvaient-ils commencer à nettoyer Sanctuaire de la menace démoniaque. Malheureusement pour eux, une telle ruse n'a pas fonctionné contre Diablo, qui s'est amusé à faire disparaître ou réinitialiser la progression de ces personnages.

Un problème qui serait notamment lié au fait que la plupart des personnages hors-ligne et en ligne avaient été créés avec le même nom, causant un bug pour le moins inattendu. Nombreux ont donc été les héros sur la touche durant ces premiers jours sombres.

Publicité

Tyraël est sur le coup

De premiers correctifs ont été déployés dans la journée suivant le lancement, notamment concernant la suppression ou le verrouillage de personnages. D'autres problèmes de stabilité ou de performances ont également été corrigés, et les équipes de Blizzard continuent de surveiller la situation. La voie vers les Enfers est encore pavée de soucis techniques, comme la difficulté de créer ou rejoindre des salons pour jouer à plusieurs. Une fois encore, Blizzard continue d'analyser les données recueillies à ce sujet et travaille actuellement sur une solution pérenne.

Malgré les derniers correctifs, des crashs intempestifs, voire pour certains une impossibilité de lancer le jeu, sont encore rapportés par les joueuses et joueurs. Même rengaine : Blizzard s'échine à améliorer la stabilité de Diablo II: Resurrected. D'autres rapports concernent encore des problèmes liés au gameplay ou à des bugs plus mineurs. Des soucis considérés avec une certaine raison comme moins urgents et sur lesquels Blizzard reviendra plus tard.

Vous l'aurez donc compris, Diablo est décidément un démon primordial bien difficile à vaincre. Si les plus impatients ont déjà acheté le jeu avec tous les inconvénients que cela implique, il est plus prudent pour les curieux d'attendre que les flammes infernales se tassent. Diablo finit toujours par revenir tôt ou tard, et Sanctuaire a constamment besoin de héros pour le terrasser.

Pour rappel, Diablo II: Resurrected est disponible depuis le 23 septembre sur PC, PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series X|S et Nintendo Switch.

Source : Blizzard

Modifié le 25 septembre 2021 à 13h00

Dernières actualités