Le Xbox Live subirait bien plus de pannes que le PlayStation Network

Publicité

Le Xbox Live subirait bien plus de pannes que le PlayStation Network

JVFR
© Microsoft

Nous ne le savons que trop bien, les pannes des services en ligne peuvent rapidement devenir handicapantes pour un joueur. En effet, de nombreux jeux sont connectés aux serveurs et certaines de leurs fonctionnalités sont rendues inaccessibles si un souci technique se manifeste.

Aujourd'hui, nous allons comparer le taux de panne des principaux services à travers différents territoires.

Publicité

Un traumatisme encore bien présent

Au cours du mois d'avril 2011, le tout jeune PSN de Sony était victime d'une intrusion poussant le constructeur japonais à le mettre hors ligne quelque temps. Cet incident mondial toucha environ 77 millions d'utilisateurs et entraîna des vols de données ainsi que des pertes financières colossales pour la compagnie. La remise en ligne ne débuta qu'un mois plus tard et la firme avait même dû présenter ses excuses publiquement.

Cet épisode a lourdement entaché la réputation de Sony dont les détracteurs aiment encore (10 ans plus tard) railler la fiabilité du PlayStation Network. Pourtant, si nous en croyons les données récoltées par ToolTester via le site de détection des pannes Downdetector, le PSN ne s'en sort pas si mal face aux services concurrents. Plus étonnant encore, le Xbox Live et Steam font largement la course en tête dans ce domaine.

Publicité

Valve est toujours aussi friable

Ces données indiquent les 30 sites web victimes du plus grand nombre de pannes au cours des 12 derniers mois. Aux États-Unis, c'est Discord qui décroche la première place avec 129 incidents. Steam en comptabilise 99, le Xbox Live 63 et le PSN seulement 49. Pour ces deux derniers, environ 64,5 % des pannes débouchent sur l'impossibilité de jouer en ligne.

Au Royaume-Uni, Steam se classe quatrième avec 177 pannes recensées. Le Xbox Live en enregistre 102 et le PlayStation Network 90. Gardons bien à l'esprit que beaucoup de ces soucis restent minimes et ne vont pas jusqu'à entraîner un arrêt complet des services en question. Il peut s'agir de simples perturbations.

Modifié le 23 septembre 2021 à 13h58

Dernières actualités