Il y a vingt ans tout pile, Nintendo sortait la GameCube

Publicité

Il y a vingt ans tout pile, Nintendo sortait la GameCube

JVFR
© Nintendo

Plusieurs mois avant sa sortie européenne, la GameCube a débarqué le 14 septembre 2001 au Pays du Soleil Levant, et Nintendo en célèbre aujourd'hui l'heureux anniversaire.

« Petite, cubique et transportable grâce à sa poignée... Cela fait 20 ans que la Nintendo GameCube est sortie au Japon. » C'est en ces quelques mots que la firme japonaise nous remet en mémoire ce qui restera à jamais la première console du fabricant à abandonner le format cartouche… bien après la concurrence.

Publicité

Un peu plus de six ans d'existence

À une époque où consoles et sorties mondiales étaient pour ainsi dire antinomiques, Nintendo avait logiquement d'abord distribué sa console de sixième génération au Japon, il y a donc 20 ans jour pour jour ce 14 septembre. Quelques semaines plus tard, le 18 novembre 2001, le marché nord-américain fut approvisionné, mais les Européens eurent à patienter encore plusieurs mois.

Sur le Vieux continent, Nintendo a attendu le 3 mai 2002 pour sortir sa (ou son, à vous de voir) GameCube. Remarquez, pour une fois, cela s'est presque fait à notre avantage, puisque quelques jours seulement avant cette distribution européenne, Nintendo avait décidé de baisser (vous avez bien lu) le prix de sa console, qui était passée de 250 à 200 euros.

De plus, les Européens n'ont pas été les plus mal lotis avec cette date de sortie. En Australie, la GameCube n'a déboulé que le 17 mai 2002, et il a fallu patienter jusqu'au 23 août 2002 pour la voir débarquer au Brésil… La fin de production de la console a pour sa part été prononcée par Nintendo le 30 novembre 2007, pour une existence assez courte finalement.

Publicité

À peine plus de 20 millions de consoles vendues

Il faut dire que cette GameCube n'est pas vraiment arrivée en terrain conquis. Bien sûr, Nintendo a toujours eu une large communauté d'amateurs prêts à tout pour défendre « leur » société. Il peut aussi compter sur le très large soutien du public japonais, mais la concurrence aura été particulièrement rude en début de XXIe siècle.

JVFR
Luigi's Mansion © Nintendo

Nous n'évoquerons pas le cas de la Dreamcast qui, malgré toute la bonne volonté de SEGA, n'est jamais parvenue à s'imposer. En revanche, impossible d'éclipser l'arrivée d'un mastodonte sur le marché : Microsoft. D'autant que sa Xbox a débarqué le 14 mars 2002 en Europe, seulement quelques semaines après une sortie américaine en grandes pompes. Certes, la console était beaucoup plus chère, mais elle profitait de la formidable force de frappe des États-Unis.

Reste que LE concurrent, LE rouleau-compresseur de cette génération n'est autre que la PlayStation 2 de Sony, et, forcément, face à cette machine historique, la GameCube a eu toutes les peines du monde à suivre. Il s'agit d'ailleurs de l'une des consoles de salon ayant le moins bien marché du catalogue de Nintendo : 21,74 millions de consoles et 208,57 millions de jeux écoulés. On est derrière les 25 millions de Xbox et à des années-lumière des 155 millions de PlayStation 2.

En définitive, chez Nintendo, seule la Wii U a fait moins bien avec ses 14 millions d'unités vendues, mais on parlerait presque d'accident industriel dans ce cas précis.

D'excellents titres, mais une fin de vie difficile

Au même titre que la Nintendo 64 quelques années auparavant, la GameCube est aussi parfois perçue comme la machine ayant définitivement ancré Nintendo dans ses habitudes de ne compter que sur ses licences les plus musclées pour asseoir le succès de ses consoles. À sa sortie le 14 novembre 2001, la GameCube était donc accompagnée de Luigi's Mansion.

Dès l'E3 2001, en plus de ce Luigi's Mansion, d'autres « mastodontes » avaient ainsi été présentés, parmi lesquels on retiendra notamment Super Smash Bros. Melee, mais aussi l'arrivée d'une nouvelle franchise, Pikmin. Il aura toutefois fallu attendre une année de plus pour que les poids lourds de la ludothèque GameCube fassent parler d'eux : des jeux comme Metroid Prime, Star Fox Adventures, Super Mario Sunshine ou encore The Legend of Zelda: The Wind Waker ont attendu l'E3 2002 pour se mettre sous le feu des projecteurs.

Le GameCube se distinguera aussi avec des titres aussi remarquables que le Star Wars: Rogue Squadron II Rogue Leader de Factor 5, sa version d'Animal Crossing, l'excellent Mario Kart: Double Dash ou quelques autres comme F-Zero GX, Metal Gear Solid: The Twin Snakes, Paper Mario: The Thousand-Year Door, Resident Evil 4, Super Monkey Ball et sa suite ou The Legend of Zelda: Twilight Princess, également sorti sur Wii.

Reste que pour Nintendo, l'échec est patent. La GameCube ne s'est pas aussi bien vendue que les consoles concurrentes et, logiquement, les jeux n'ont pas suivi. Financièrement, si, à l'époque, Nintendo s'en sort encore plus qu'honorablement, il le doit bien davantage au succès de sa Game Boy Advance qu'aux réussites de la console de salon.

Cette fin de vie difficile ne doit évidemment pas éclipser les heures passées sur les différents titres que nous avons évoqués précédemment et qui possèdent un style et un gameplay qui font honneur à une machine que nous ne sommes, malgré tout, pas près d'oublier !

Source : Nintendo

Modifié le 15 septembre 2021 à 07h51

Dernières actualités