Activision-Blizzard : de nombreux sponsors retirent leur soutien des ligues e-sport Overwatch et Call of Duty

Publicité

Activision-Blizzard : de nombreux sponsors retirent leur soutien des ligues e-sport Overwatch et Call of Duty

JVFR
© Blizzard

À la lumière des allégations de harcèlement sexuel et de discriminations entachant actuellement Activision-Blizzard, de nombreux sponsors majeurs de l'Overwatch League et de la Call of Duty League semblent avoir décidé de retirer leur soutien jusqu'à nouvel ordre.

T-Mobile, Coca-Cola et State Farm, entre autres, ont en effet décidé de se dissocier des deux ligues e-sport majeures des deux franchises FPS iconiques d'Activision-Blizzard. Cela signifie fatalement d'une part de lourdes pertes financières, et d'autre part de grandes difficultés à trouver de nouveaux sponsors, tant que l'affaire concernant la société n'aura pas été tirée au clair.

Publicité

Le réseau ne passe plus entre T-Mobile et Activision-Blizzard

Le premier sponsor historique à avoir subitement retiré son soutien des deux ligues e-sport estampillées Activision-Blizzard était T-Mobile, en début de semaine. Pour rappel, il s'agit d'une filiale américaine de la société allemande de communication Deutsche Telekom AG, et l'un des fournisseurs majeurs d'accès à Internet et récemment à la 5G aux États-Unis.

Une société qui avait sponsorisé l'Overwatch League et la Call of Duty League depuis leurs débuts, à base de soutien publicitaire et de jeux concours durant les diffusions. Depuis quelques jours, lorsque l'on se rend sur les sites officiels des deux ligues, on peut constater que le logo de T-Mobile a été retiré de la liste des sponsors.

Plus étrange encore, certains joueurs professionnels d'Overwatch et Call of Duty portant des maillots arborant le logo T-Mobile ont dû le recouvrir de ruban adhésif, afin qu'il ne soit pas visible pour les caméras. Si aucune annonce officielle quant à la raison derrière ces changements soudains n'a été communiquée par les parties intéressées, il serait difficile de croire à une simple coïncidence au vu des événements récents au sein d'Activision-Blizzard.

Publicité

Coca-Cola, State Farm et d'autres n'ont pas tardé à suivre

Après ce premier coup dur porté aux ligues e-sport d'Activision-Blizzard, Coca-Cola et Kellogg's, qu'on ne présente plus, ainsi que State Farm, une société américaine d'assurance, ont peu après suivi le mouvement. Ces sponsors ont ainsi intimé Activision-Blizzard de ne plus afficher de publicités de leur part durant les matchs de la semaine.

Un représentant de State Farm a notamment déclaré que la société « est en train de réévaluer sa relation avec l'Overwatch League ». De même, un représentant de Coca-Cola a indiqué au Washington Post : « Nous sommes en train de travailler avec nos partenaires chez Blizzard alors que nous prenons pour l'instant du recul afin de revoir nos plans et programmes futurs ». Celui-ci a de plus précisé que Coca-Cola était au courant des récentes allégations à l'encontre d'Activision-Blizzard, mais a décliné de confirmer ou non le retour de la société en tant que sponsor à l'avenir.

Si l'Overwatch League et la Call of Duty League comptent encore quelques sponsors, il ne s'agit que d'une question de temps avant que ceux-ci ne décident de prendre également le train en marche. Une situation qui ne va pas aller en s'améliorant tant que l'État de Californie n'aura pas rendu son verdict vis-à-vis des allégations de harcèlement sexuel et de discriminations au sein d'Activision-Blizzard, ou tant que la société ne change pas drastiquement de mentalité. Un processus qui malheureusement ne semble pas près d'arriver de sitôt.

Modifié le 07 août 2021 à 14h13

Dernières actualités