Guide Back 4 Blood : deck, équipement, personnages, comment bien débuter

Publicité

Guide Back 4 Blood : deck, équipement, personnages, comment bien débuter

JVFR

Back 4 Blood, le nouveau FPS coopératif de Turtle Rock Studios qui ne s’appelle pas Left 4 Dead 3, s’apprête à ouvrir sa campagne de recrutement pour des troupes fraîches. Forts de notre expérience durant la bêta et l’accès anticipé, nous vous proposons notre guide de survie afin de bien débuter votre carrière de Nettoyeur. Bienvenue à Fort Hope, recrues ! 

Qu’il s’agisse du choix de votre Nettoyeur, de votre équipement, de votre deck de cartes ou des infectés à affronter, il y a beaucoup de choses à retenir pour survivre. Armez-vous donc de votre matière grise et d’un stylo pour prendre quelques notes, avant de finir en chair à pâté pour les monstres qui vous attendent dehors ! 

Publicité

Nettoyeur : une bonne ou une mauvaise situation ? 

JVFR
Chaque Nettoyeur dispose d'un avantage passif et d'un bonus d'équipe propres

Au lancement du jeu, celui-ci vous invite à commencer une première partie en solo, accompagné de bots. S’il s’agit d’un bon point de départ, n’y restez pas trop longtemps, car pour l’heure le solo ne permet pas de débloquer des ressources essentielles pour la campagne en coopération. Nous y reviendrons plus tard.  

Vous devrez donc choisir entre quatre Nettoyeurs (sur les huit au total après avoir terminé le premier acte de la campagne). Ce choix est crucial autant en fonction de votre style de jeu que des besoins de l’équipe. Des personnages comme Walker ou Jim sont parfaits pour celles et ceux privilégiant le combat à distance et infliger beaucoup de dégâts.  

JVFR
Walker, le militaire vétéran, est un tireur hors pair et un leader né.

Holly est la maîtresse du corps-à-corps, puisque chaque élimination lui confère de l’endurance, lui permettant de massacrer à la chaîne des infectés en mêlée. Evangelo est le maître de l’esquive, pouvant se dépêtrer des prises d’infectés spéciaux et profitant d’une vitesse de mouvement améliorée.  

JVFR
Holly, ma Nettoyeuse favorite, est une véritable machine à tuer au corps-à-corps.

Doc, Hoffman et Maman sont des personnages dits de soutien ou utilitaire. Hoffman excelle dans les objets offensifs comme les bombes, et chaque élimination pourra laisser tomber des munitions pour l’équipe. Doc et Maman sont les soigneuses par excellence, l’une pouvant soigner plus efficacement, l’autre pouvant relever des alliés mis à terre instantanément. 

JVFR
Maman, la doyenne du groupe, est un excellent personnage de soutien, mais qui ne manque pas de mordant.

Enfin, nous avons Karlee, qui est une excellente éclaireuse, pouvant « ressentir » infectés spéciaux et objets importants à portée. Attention toutefois, ce sixième sens ne fonctionne pas toujours, mais peut s’avérer malgré tout utile pour déjouer des embuscades pouvant mener à des drames. 

Publicité

L'équipement adéquat pour la bonne tâche 

JVFR
Le champ de tir de Fort Hope est l'endroit idéal pour tester les différents équipements du jeu.

Chaque refuge qui jalonne la progression dans un acte vous permettra d’acheter de l’équipement. Objets utilitaires, objets de soin, objets offensifs, armes et accessoires pour ces dernières, et plus important, les améliorations d’équipe (coûtant 1 500 pièces). Il est en effet important de partager l’argent accumulé afin d’acheter ces améliorations d’équipe qui seront essentielles pour progresser dans chaque acte. 

JVFR
Le coffre dans chaque refuge est un élément essentiel pour bien s'équiper afin de progresser.

Nous vous suggérons en l’occurrence de toujours disposer d’au moins une caisse à outils. En effet, chaque segment d’acte dispose d’une ou plusieurs portes ouvrables uniquement grâce à cet objet. Derrière celles-ci, vous trouverez de nombreuses ressources et une armoire à pharmacie. Back 4 Blood dispose de deux types de dégâts : directs et traumatisme. Les dégâts directs peuvent être soignés via des bandages et une trousse de soin, mais les dégâts de traumatisme ne peuvent être soignés que par lesdites armoires. Les pilules ou compétences donnant des points de vie temporaires peuvent momentanément pallier ce manque. 

JVFR
Ces portes ne peuvent être ouvertes qu'avec une caisse à outils et renferment bien des merveilles.

Les objets offensifs sont également indispensables, notamment la bombe artisanale, permettant de soulager l’équipe d’une attaque de horde car attirant tous les infectés alentour avant un beau feu d’artifice de tripes. Le cocktail molotov n’est pas en reste, puisqu’il permet de créer un mur de flammes entre votre équipe et les infectés. Enfin, la grenade est utile pour infliger de lourds dégâts aux infectés spéciaux ou disperser un groupe d'oiseaux qui, si on les excite en les approchant ou en tirant dessus, peuvent également attirer une horde. 

JVFR
Si vous voulez éviter de finir comme dans le film d'Alfred Hitchcock, n'excitez pas ces oiseaux !

Côté armes, nous vous conseillons de vous équiper de pétoires pouvant tuer en un coup les infectés normaux. Les fusils à pompe, fusils de précision et le Fusil Ranch, mélange entre fusil d’assaut et fusil de précision, sont des outils parfaits pour cela. Les munitions coûtant cher, nous vous conseillons également de privilégier l'arme secondaire contre les infectés normaux. Si votre plaisir coupable, c’est le corps-à-corps, nous vous conseillons la hachette ou la hache de pompier, qui sont actuellement les armes de mêlée infligeant le plus de dégâts. 

JVFR
Le Fusil Ranch est une excellente arme offrant la puissance d'un fusil de précision et la capacité en munitions d'un fusil d'assaut.

Au fil de la progression, vous récupérerez des armes de meilleure rareté et donc plus efficaces. Attention toutefois, il ne sera pas possible d’y transférer les accessoires, eux-mêmes soumis à un système de rareté, présents sur votre arme actuellement équipée. Ces derniers sont également disséminés à travers chaque niveau, il est donc préférable de privilégier une arme de meilleure qualité, quitte à perdre les accessoires de votre arme précédente. 

Deck : les compositions gagnantes

JVFR
Notre premier deck composé des cartes de base et de quelques cartes débloquées, appelé justement « Beginner ».

En complétant chaque segment d’acte en coopération, vous recevrez un certain nombre de points de ravitaillement. Ceux-ci sont essentiels dans Back 4 Blood, car vous permettent notamment de débloquer des cartes apportant d’importants bonus à votre personnage via les chaînes de ravitaillement.   

JVFR
Les points gagnés durant la Campagne permettront d'avancer dans les chaînes de ravitaillement offrant cartes et éléments cosmétiques.

Back 4 Blood se démarque en effet de Left 4 Dead avec un système de deck comportant jusqu’à 15 cartes. Celles-ci peuvent augmenter vos dégâts au corps-à-corps ou à distance, augmenter votre endurance ou vos points de vie, apporter des bonus d’équipe, etc. 

Il est donc important de s’équiper des bonnes cartes en fonction du gameplay de chaque Nettoyeur. Pour cela, nous vous renvoyons à notre première partie détaillant les forces de chacun d’entre eux afin de construire un deck en fonction. Notez toutefois que des cartes comme le couteau sont très utiles pour débuter, car remplace votre attaque de mêlée visant à repousser les infectés. Ainsi, vous pourrez tuer en un coup ces derniers, au lieu de simplement les éloigner, et au passage économiser votre précieuse endurance.

Notez également que la première carte de chaque deck vous accompagnera dès le début d’un acte. Agencez donc votre deck en fonction de vos besoins les plus urgents. 

JVFR
À chaque niveau, vous pourrez piocher une carte dans l'ordre que vous avez agencé pour votre Deck.

Pour acquérir ces cartes, il faut donc accumuler des points à dépenser dans les chaînes de ravitaillement, découpées après la première en trois parties. Nous vous conseillons de débloquer à chaque fois les trois avant de progresser vers les suivantes, afin d’élargir votre éventail de cartes et pouvoir compléter le deck de différents Nettoyeurs en fonction des besoins de l’équipe.

Infectés spéciaux : cours d’anatomie sur les mutations

Outre les infectés communs, Back 4 Blood présente également des infectés spéciaux inspirés de Left 4 Dead, appelés ici Mutations. Par souci de simplicité, nous allons les différencier en cinq catégories : les géants, les golems, les sauteurs, les situationnels et les boss. 

Les géants sont reconnaissables par leur taille et un bras disproportionné par rapport à l’autre. Ils sont lents, mais peuvent causer des ravages une fois à portée. Une de leurs mutations peut frapper violemment le sol et vous éjecter sur quelques mètres. Attention à ne pas traîner près d’un précipice, donc. L’autre mutation peut saisir un allié et le transformer en piñata pour les autres infectés. Il faudra donc le libérer d’urgence. 

JVFR
Le géant se distingue par un bras disproportionné, la protubérance rouge à son épaule... et les importants dégâts qu'il inflige.

Les golems sont reconnaissables par leur masse imposante et leur propension à venir exploser dans vos rangs. Une mutation provoque ainsi une explosion infligeant de lourds dégâts, tandis que l’autre va s’amuser à vous vomir dessus, vous ralentissant et générant des flaques de poison au sol. S’il explose près de vous, il vous recouvrira de bile qui attirera les autres infectés. 

JVFR
Gardez bien vos distances et esquivez à tout prix ces amas de chair !

Les sauteurs se distinguent par leur petite taille et leur extrême agilité. Ils peuvent s’accrocher aux murs et sauter partout pour vous confondre. Une mutation peut vous recouvrir d’une sorte de toile vous immobilisant et vous cracher des piques infligeant des dégâts, et la seconde peut vous sauter dessus pour vous étreindre et vous traîner à l’écart de vos alliés. 

JVFR
Les sauteurs ne payent pas de mine, mais peuvent s'avérer particulièrement dangereux si vous les ignorez.

Les situationnels peuvent apparaître dans certaines zones ou en fonction des cartes que le jeu va poser pour vous mettre des bâtons dans les roues. Le plus fréquent, que nous aimons à appeler le sphincter mural, pourra vous sauter dessus et vous immobiliser si vous ne l’éliminez pas avant. Un autre infecté situationnel est le mouchard : s’il n’est pas éliminé discrètement ou rapidement, il émettra un son qui attirera une horde sur vous.  

JVFR
Prenez bien garde à ce que nous appelons les sphincters muraux, qui peuvent vous surprendre, et pas de la bonne manière !

Certains infectés normaux peuvent connaître des mutations pour être plus résistants ou vous infliger des dégâts si vous les éliminez au corps-à-corps. Il faudra donc constamment vous adapter et disposer des armes nécessaires afin de répondre à chaque menace potentielle. 

JVFR
Le jeu aussi dispose de cartes, et celles-ci ne vous veulent aucun bien !

Pour ce qui est des boss... nous préférons vous laisser la surprise de les découvrir. Dans tous les cas, chaque infecté spécial présente une protubérance rouge faisant office de point faible. Vous savez quoi faire si vous en voyez une. 

Au boulot, Nettoyeurs ! 

Ainsi se conclut notre guide de survie pour Back 4 Blood. Nous espérons que ces conseils serviront les débutants comme les plus aguerris à nettoyer la menace infectée pour une sortie prévue le 12 octobre sur PC, PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series X|S et Game Pass.
Bonne chance, Nettoyeurs ! 

Modifié le 12 octobre 2021 à 13h39

Dernières actualités