Les jeux indépendants sont de plus en plus chers à produire, selon l'éditeur de Tunic

Publicité

Les jeux indépendants sont de plus en plus chers à produire, selon l'éditeur de Tunic

Noëllie Mautaint

04 janvier 2022 à 15h00

0
© Finji
© Finji

Ces dernières années, les jeux indépendants sont devenus une partie intégrante de l’industrie. Rien qu’en 2021, plusieurs d’entre eux ont su tirer leur épingle du jeu face aux AAA.

Pourtant, s’ils sont plus démocratisés et populaires que jamais, il serait de plus en plus difficile de créer un jeu indépendant.

Publicité

Publicité

L’explosion du budget des jeux indépendants

Interrogé par IGN, l’éditeur spécialisé Finji, qui a chapeauté des projets comme Chicory: A Colorful Tale ou encore le Zelda-like Tunic, s’est confié sur les difficultés auxquelles doivent faire face ces développeurs aux ressources moins importantes. Sans surprise, le plus grand obstacle est le budget, d'autant que développer un jeu indépendant coûte beaucoup plus cher qu’avant. 

« Nos budgets sont ridicules maintenant. Il y a cinq ans, on pouvait faire un jeu pour un million de dollars. Et c’était énorme pour l’époque. Maintenant, on ne peut même plus en faire un pour moins de quatre millions. C’est fou, parce que c’est une somme considérable, surtout quand vous faites le calcul du nombre d’unités que ça représente. [...] Le nombre de jeux indé qui passent la barre des 100 000 copies vendues est très, très, très mince », explique Rebekah Saltsman, co-fondatrice de Finji. 

Publicité

Publicité

Des jeux difficiles à rentabiliser

Selon elle, la situation est aggravée par le prix maximum tacite que ne peuvent pas dépasser les jeux indépendants. Résultat, leur prix doit tourner autour de 10 à 20 dollars, sachant que, selon la taxe prise par la plateforme de vente et les charges annexes, les développeurs toucheront au grand maximum 70 % de ces ventes. « Si les développeurs dépensent des millions dans un jeu indé, c’est très dur de le rentabiliser et de faire des bénéfices dessus, même pour ceux qui rencontrent un franc succès et qui sont rares. »

Résultat, des éditeurs peu scrupuleux profitent de ce besoin de rentabilité des petits développeurs pour créer des contrats à leur désavantage. « Dans le milieu de l’édition de jeux indépendants, il y a beaucoup de contrats abusifs demandant les droits de licence, un pourcentage sur le revenu important ou, plus globalement, qui entubent les développeurs. Ces derniers acceptent avec plaisir ces contrats si c’est le seul moyen de financer leur jeu ou d’avoir un peu de visibilité. »

Source : IGN

Chicory : A Colorful Tale

Chicory : A Colorful Tale

  • PC
  • Mac
  • PlayStation 5
  • PlayStation 4

Date de sortie :

09 juin 2021

Commentaires via Clubic

Dernières actualités