Après les lootboxes, les NFT passent au tribunal en Corée du Sud

Publicité

Après les lootboxes, les NFT passent au tribunal en Corée du Sud

JVFR

L’arrivée des crypto-monnaies dans le jeu vidéo n’est pas vu d’un bon œil par les joueurs, mais pas uniquement…

En Corée du Sud, le nouveau modèle économique fondé sur la blockchain pose problème, et une première décision de justice a été rendue à son sujet.

Publicité

Les jeux Play-to-Earn dans le viseur des régulateurs

Après les lootboxes, le « Play-to-Earn ». Ce nouveau modèle économique permet, en théorie, de gagner de l’argent en jouant aux jeux vidéo grâce aux éléments de la blockchain. En vogue auprès des studios sud-coréens, il tente maladroitement de faire ses premières incursions en Occident, notamment avec Quartz, la nouvelle plateforme de NFT d’Ubisoft. Cependant, en Corée, la pratique pose problème : le pays interdit la distribution des jeux qui encouragent la spéculation, ce que font exactement les jeux Pay-to-Earn. Les régulateurs locaux viennent de donner une première sanction à l'un de ces jeux.

Le jeu mobile Infinite Breakthrough Three Kingdoms Reverse intègre des mécaniques Play-to-Earn qui permettent aux joueurs de remporter des Mudol Coins, les jetons numéros du jeu, en remplissant des quêtes quotidiennes. Les NFT gagnés peuvent ensuite être échangés sur les plateformes de crypto-monnaies contre des KLAY. Alerté par les joueurs sur ce modèle économique, l'organisme de classification sud-coréen a tranché : le jeu a été retiré des boutiques d’application en ligne. 

Une décision que le studio Natris a contesté : rien n’interdit de tels jetons dans le formulaire de classification, et il a donc été rempli en bonne et due forme. Les créateurs du jeu mobile ont donc saisi les tribunaux locaux qui ont rendu leur décision et leur ont donné raison. Infinite Breakthrough Three Kingdoms Reverse pourra réintégrer les plateformes de ventes à partir du 14 janvier prochain seulement. Une première victoire en faveur de NFT, mais les législateurs sud-coréens n’ont sûrement pas dit leur dernier mot. Affaire à suivre…

Source : JeuxOnline

Modifié le 29 décembre 2021 à 15h00

Publicité

Dernières actualités