Le compositeur Martin O'Donnell sévèrement puni pour avoir désobéi à la justice

Publicité

Le compositeur Martin O'Donnell sévèrement puni pour avoir désobéi à la justice

JVFR
© Bungie

L'ancien compositeur star de Bungie, Martin O'Donnell (Marty pour les intimes), a été déclaré coupable d'outrage au tribunal pour avoir utilisé à des fins commerciales son travail sur la musique de Destiny, alors qu'il n'y était pas autorisé.

Bilan d'une telle désobéissance : des milliers de dollars à payer à Bungie et la suppression de tout contenu relatif à son travail sur la bande-originale de Destiny.

Publicité

Six ans plus tard, la même rengaine

Vous vous souvenez sûrement de l'affaire qui a secoué les fans de Bungie à l'époque. En 2014, Marty O'Donnell, cultissime compositeur de musiques de jeux vidéo pour le développeur américain – à l'origine de la bande-son de la série Halo notamment –, se faisait renvoyer de l'entreprise, selon lui sans raison. Après un procès remporté par l'intéressé en 2015, on pensait que l'histoire s'arrêterait là. Que nenni !

À partir de 2019, O'Donnell a commencé à publier sur sa chaîne YouTube et sur Soundcloud des morceaux, des démos et des essais de la bande-originale de Destiny, Music of the Spheres. Le problème ? Bien qu'il ait gagné son procès face à Bungie pour son renvoi, le compositeur s'est vu interdire par la Cour de Justice toute utilisation de ces matériaux. Il était même censé rendre la totalité de ses productions à son ancienne entreprise. Évidemment, se faire de l'argent en passant outre une décision de justice, ça ne plaît pas à Bungie. La firme a alors déposé une plainte pour outrage au tribunal en avril dernier.

Le jugement a été rendu par la juge Regina Cahan de la Cour Supérieure du Comté de Washington King. Nos collègues d'Eurogamer ont pu suivre toute l'affaire ainsi que le verdict : Marty O'Donnell est jugé coupable d'avoir désobéi à une décision de justice et se voit infliger une peine très sévère, équivalente selon Bungie au préjudice subi.

Publicité

Payer et s'excuser

O'Donnell devra donc rembourser à Bungie tout l'argent qu'il a pu toucher en vendant ici et là ses morceaux de la bande-originale de Destiny. L'entreprise estime à 100 000 dollars la somme à rembourser, mais les avocats de O'Donnell seraient en négociation pour qu'elle soit réduite. Et ce n'est pas tout.

Comme le compositeur devait restituer toutes ses ressources en rapport avec la musique de Destiny à la suite de son procès et qu'il ne l'a pas fait, la Cour a ordonné à un groupe d'experts tiers d'examiner ses appareils électroniques pour s'assurer que tout soit bien détruit. O'Donnell doit aussi écrire à toute personne ou entreprise à sa connaissance en possession de ces matériaux pour leur dire de les supprimer. Il doit également, bien entendu, supprimer toute trace de ces travaux sur internet, que ce soit sur sa page YouTube ou son Soundcloud par exemple.

La Cour lui a ordonné enfin de poster un message, validé en amont, sur tous ses réseaux. Il doit ainsi expliquer qu'il n'avait pas le droit de posséder ni de distribuer de matériau musical lié à l'album Music of the Spheres et enjoindre ses fans à supprimer les productions qu'ils auraient pu télécharger. Il lui est interdit de faire le moindre commentaire en public sur ces posts. À l'heure où ces lignes sont écrites, les contenus ont été supprimés mais aucun message n'a encore été publié de sa part.

Source : Eurogamer

Modifié le 17 septembre 2021 à 12h12

Dernières actualités