Test Moss Livre II : Quill est bon de remettre le PS VR

Publicité

Test Moss Livre II : Quill est bon de remettre le PS VR

Antoine Roche

05 avril 2022 à 13h00

2

En 2018, le petit studio Polyarc se faisait remarquer avec l'éminemment sympathique Moss, un jeu en VR mené par l'héroïne moustachue Quill. Quatre ans après, l'adorable souris est de retour pour reprendre ses aventures aux côtés du joueur/Lecteur. Sans plus attendre, place au test du bien nommé Moss : Livre II.

8

Voir le prix
Moss : Livre II
  • Du nouveau contenu bienvenue
  • Intégralement doublé en français
  • Une durée de vie honnête...
  • Quelques passages un peu frustrants
  • La technique du PS VR commence à se faire sentir
  • ... mais un prix légèrement élevé

Test réalisé sur PS VR sur une PS4 Pro à l'aide d'un code fourni par l'éditeur. Moss : Livre II est disponible exclusivement (pour le moment) sur le casque de Sony depuis le 31 mars 2022.

Moss : Livre II reprend sans attendre là où le premier opus s'était arrêté. Pas de panique pour les nouveaux venus ou ceux à la mémoire défaillante, un résumé des événements précédents est là avant de se lancer. Après avoir sauvé son oncle et battu le serpent Sarffog, l'aventure est loin d'être terminée pour Quill. Elle et le joueur vont tout simplement devoir sauver le monde de Moss de la destruction.

Le concept central, le moteur graphique, les commandes principales… fondamentalement rien ne change. Il est clair que Polyarc veut avant tout poursuivre son aventure sans la dénaturer. Il est donc toujours question d'un mélange d'action et de puzzles, dans des environnements où le joueur profite d'une vue aérienne et de côté pour guider au mieux Quill et interagir avec le décor et les objets.

Heureusement, le studio ne s'est pas contenté d'allonger l'histoire. Outre de nouveaux ennemis plus difficiles à battre ou qu'il est possible d'utiliser pour résoudre des puzzles, la petite souris dispose désormais de plusieurs armes et d'un système d'inventaire (pas idéal à utiliser malheureusement) pour passer de l'une à l'autre. Son épée est toujours là et permet désormais de faire un dash en avant, tandis qu'un marteau et des disques permettent de venir à bout de certains adversaires et surtout de résoudre certaines situations.

Cette plus grande variété dans les outils permet de casser un peu la routine des combats (notamment sur les boss, plus nombreux), mais surtout aux développeurs de proposer des puzzles plus intéressants où il faudra alterner entre ses armes pour avancer. De plus, le Lecteur dispose aussi d'une nouvelle capacité, permettant de faire pousser de la végétation pour créer des passages.

Publicité

Publicité

Pâte molle et cœur tendre

Pas de panique : qu'il s'agisse des combats ou des moments de réflexion, Moss : Livre II n'est toujours pas un jeu très difficile. L'objectif est avant tout de permettre à n'importe quel joueur de profiter de son histoire.

On relèvera tout de même quelques passages d'énigmes qui demanderont un peu d'agilité avec les doigts et de sens du timing, tandis que Quill n'est pas toujours parfaite à manier. On aurait notamment apprécié un bouton dédié à l'esquive (et non sur le même que celui du saut), tandis que certains passages ne laissent que peu de place à l'erreur côté sauts et pourront un peu énerver.

Heureusement ces moments sont assez rares et moins présents que dans le premier opus, et difficile d'être bloqués tant les indices visuels sont bien placés. Sans oublier que Quill mimera au joueur la marche à suivre au besoin. Malgré tout le jeu ne prend pas trop les joueurs par la main et les laissera souvent se débrouiller en cherchant par eux-mêmes les interactions possibles.

JVFR

Publicité

Publicité

Disques de platine

Dans cette suite, Polyarc s'est également fait plaisir sur les environnements. Plus nombreux, variés et ouverts, les biomes du jeu sont des plus réussis (notamment le dernier qui s'amuse avec la gravité) et donnent envie d'en profiter sur un matériel plus performant que le PS VR. Même si le résultat est fort agréable en l'état grâce à des décors riches et une sympathique direction artistique, un écran de meilleure résolution et des mouvements de bras moins bridés par le système de caméra vieillissant et perfectible du matériel de Sony permettraient de mieux en profiter.

JVFR

D'autant que l'aventure vaut vraiment le coup. Au-delà de son gameplay simple, mais satisfaisant, Moss : Livre II est toujours aussi craquant et émouvant. Impossible de ne pas fondre quand Quill fait des toupies de joie, demande un high-five au Lecteur ou, à l'inverse, est bouleversée suite à un événement tragique. L'animation de la souris est parfaite et donne tout simplement envie qu'elle existe en vrai pour lui faire des papouilles.

La musique et la narration ne sont également pas en reste pour générer des émotions. On appréciera d'ailleurs la présence d'une VF complète, même si la voix anglaise est mieux parvenue à nous faire vibrer. Les bruitages ont également été très soignés, à tel point que tourner la page d'un livre est à la limite de l'ASMR.

JVFR

Enfin, le dernier point positif, et pas des moindres, c'est que pour intégrer proprement tout cela - y compris quelques nouveaux personnages, dont un à l'importance étonnante -, Polyarc a revu la durée de vie à la hausse (et le prix, malheureusement).

Comptez un peu plus de 6 heures pour voir le générique de fin, et ajoutez-y une ou deux heures en fonction de votre vitesse et de si vous voulez aller chercher tous les éléments cachés (poussière et parchemins) dans les niveaux précédents, où des accès peuvent être bloqués tant que Quill n'a pas la bonne arme.

JVFR

On aurait d'ailleurs apprécié que ces éléments débloquent des bonus, à l'instar des armures que la souris peut trouver dans des salles cachées, et équiper. De même, un peu plus de prise de risque sur le level design aurait été appréciée au-delà du dernier niveau. Peut-être pour Moss : Livre III ?

Publicité

Publicité

Moss : Livre II : l'avis de JVFR

Que vous ayez déjà joué à Moss ou non, Moss : Livre II vous tend les bras. En tout cas si vous aimez les titres mêlant puzzles pas trop alambiqués, action simple (si vous recherchez du challenge vous êtes au mauvais endroit) et histoires et personnages capables de vous faire passer d'un grand sourire niais aux yeux mouillés en quelques secondes. Les suites de jeux en VR sont rares, et Polyarc ne s'y est pas trompé en décidant malgré tout de (re)tenter l'aventure.

Moss : Livre II

8

Plus riche, plus long, plus varié et toujours aussi efficace, Moss : Livre 2 est une nouvelle fois une aventure plus que recommandée aux joueurs équipés d'un PS VR (en attendant sa fort probable sortie ailleurs ensuite). Impossible de ne pas être triste de quitter Quill et l'univers de Moss une fois le générique de fin devant les yeux tant les quelques heures à ses côtés fonctionnent.

Les plus

  • Du nouveau contenu bienvenue
  • Intégralement doublé en français
  • Une durée de vie honnête...

Les moins

  • Quelques passages un peu frustrants
  • La technique du PS VR commence à se faire sentir
  • ... mais un prix légèrement élevé
JVFR

Moss : Livre II

  • PlayStation 5
  • PlayStation 4

Commentaires via Clubic

Dernières actualités