Test de Mario Party Superstars : l'éternelle recette paye-t-elle toujours ?

Publicité

Test de Mario Party Superstars : l'éternelle recette paye-t-elle toujours ?

JVFR

Qui n’a jamais passé une bonne soirée de fous rires devant un bon vieux Mario Party ? Que vous ayez commencé sur Nintendo 64, Gamecube, Wii… La firme nippone veut vous faire revivre ces moments épiques grâce à Mario Party Superstars. Mais ce nouvel opus, qui n’est pas spécialement nouveau, sent plus le réchauffé que la madeleine de Proust…

Nous voilà donc de retour dans le Royaume Champignon, à l’assaut d’une centaine de mini-jeux, venus des différents opus de la série publiés jusqu’alors. En tout, ce sont dix-sept épisodes qui sont sortis, depuis le premier en 1999 sur Nintendo 64. Chaque console a eu droit à son propre volet, et certaines en ont même eu plusieurs (comme la Gamecube qui compte dans son catalogue quatre Mario Party). Ça en fait des mini-jeux, et surtout du choix pour ne garder que le meilleur.

6

JVFR
Voir le prix
Mario Party Superstars
  • Le plaisir de retrouver des mini-jeux iconiques dans des graphismes actuels
  • La liberté de choix dans la montagne aux mini-jeux
  • Le mode en ligne qui permet de jouer même quand on est tout seul dans son salon
  • Le jeu manque d’un vrai mode en coopération comme dans Super Mario Party
  • Les cases du mode plateau ne sont pas assez variées
  • Globalement peu surprenant

Mario Party Superstars a été testé sur Nintendo Switch grâce à un code fourni par l'éditeur. Il est vendu 49,99€.

Publicité

Plus d’une centaine de mini-jeux

Cet opus “best of” propose donc une section dédiée, appelée la montagne aux mini-jeux. Sept modes sont ici proposés, afin de découvrir les mini-jeux de la façon qui vous convient le mieux. En cela, le mode jeu libre, bien que très classique, est le bienvenu puisqu’il permet de lancer n’importe quel mini-jeu, selon les sensibilités et les envies de chacun. En revanche il est impossible de les classer selon leur console d’origine, il faudra donc fureter pour retrouver ses préférés.

JVFR

Le jeu propose un système d'autocollants, des emotes made in Mario, permettant de réagir en temps réel. On retrouve également un mode duo où quatre joueurs forment deux équipes et s’affrontent dans des épreuves pensées pour cette configuration, ou encore le combat de pièce, où les joueurs cumulent des pièces grâce à leurs victoires et le plus “riche” l’emporte à la fin.

La mauvaise surprise, c’est le défi à trois. Trois joueurs (pas un de plus, pas un de moins) peuvent s’allier pour affronter l’ordinateur. Les mini-jeux étant conçus pour que le rôle de l’ordinateur soit normalement tenu par un vrai joueur, ce mode perd vite de son intérêt : l’ordi est parfois trop bête, parfois complètement cheaté.

JVFR

Mais surtout, avec par exemple Super Mario Party sorti en 2018 sur Switch, on a vu que la licence pouvait nous offrir de beaux modes en coopération. Dans ce volet, tous les joueurs étaient réunis sur un radeau et devaient ramer en cadence pour tenter de terminer un circuit. Des mini-jeux placés çà et là pouvaient apporter des bonus. C’était drôle, bien pensé, et à des années-lumière du défi à trois.

En parlant de ce mode en coopération d’ailleurs, il faisait la part belle à la sensibilité des joy-cons puisque c’est le mouvement de la manette qui permettait aux joueurs de ramer. De manière générale, les Mario Party ont souvent été l’occasion d’exploiter les innovations technologiques des consoles. C’est très visible par exemple dans cette publicité pour le huitième opus. C’est l’occasion d’ajouter des mécanismes amusants et novateurs. Super Mario Party proposait aussi une très chouette sélection de jeux de rythme, basés sur les mouvements de joy-cons. Ici, le but n’est pas d’apprécier les performances de la switch, mais plutôt de s’offrir un moment de nostalgie. De fait, les mini-jeux les plus innovants ont été mis de côté, et la sélection n’est donc pas transcendante.

Publicité

Les plateaux de la Nintendo 64 plus beaux que jamais

Voilà pour la montagne aux mini-jeux. Mais ce qui nous intéresse le plus, on ne va pas se mentir, c’est la partie jeu de plateau. Cinq plateaux sont ici proposés, tous venus de la Nintendo 64. Pour ceux qui y ont joué à l’époque, c’est un bonheur de retrouver ces plateaux iconiques, avec les graphismes d’aujourd’hui. Les plateaux pays de l’horreur et station spatiale en particulier, rendent vraiment bien graphiquement. Le premier cité réserve d'ailleurs son lot de surprises grâce à un cycle jour-nuit, et des événements qui se déclenchent en fonction de la lune et du soleil.

JVFR

Pour le reste, on est dans l'esprit classique des jeux de plateau Mario Party : les quatre joueurs évoluent sur le plateau et se font flouer par une feature qui permet d’échanger toutes ses étoiles avec un concurrent, ou qui offre une étoile à celui qui a le “plus de chance” de l’emporter. C’est injuste, ça crée des bagarres, et c’est ça qui est drôle dans cette licence. On notera le bonheur de ne PAS retrouver le mode jeu de plateau façon Mario Party 9, sur Wii, où tous les joueurs avançaient en même temps à bord du même véhicule. C’était vraiment mauvais. Ça ne manque à personne.

Globalement, avancer sur ces plateaux est un plaisir : on profite vraiment des graphismes de la Switch, et les autocollants, même en local, apportent un côté très fun. En revanche, le premier plateau manque de surprises. On a vite vu toutes les différentes cases et les événements possibles, et les derniers tours deviennent un peu redondants. Globalement, les parties les plus courtes sont les meilleures : lorsque quinze tours sont paramétrés, la session finit vite par tirer en longueur.

Le jeu propose aussi un magasin nous permettant d’acheter des musiques et de nouveaux stickers pour communiquer en ligne. Il est également possible d’y obtenir des pages d’encyclopédie, portant sur les personnages jouables, les plateaux, certaines astuces… pour rester dans cette ambiance nostalgique que cultive le jeu. Une feature qui plaira aux joueurs les plus complétistes, mais qui reste légère en termes de texte. On aurait aimé apprendre de vraies anecdotes sur les personnages (Birdo a-t-elle une immense bouche ou une immense narine unique ? Les Français veulent savoir).

Plus besoin d'amis pour jouer à Mario Party !

Notons pour cet opus la mise en place d’un mode en ligne, qui sauvera les fans de Mario Party les plus introvertis : avoir une bande de potes dans son salon n’est plus obligatoire, vous pouvez ici jouer avec n’importe qui dans le monde, même en aléatoire. C'est évidemment la feature très attendue de ce nouveau Mario Party. Quasiment tout le jeu est jouable en ligne, et il est même possible de jouer avec des inconnus, afin de trouver des concurrents n'importe quand. On peut donc affronter de vrais joueurs dans le mode jeu de plateau, mais aussi sur la montagne aux mini-jeux, même si on est tout seul sur son canapé !

C'est bien sûr avec le jeu de plateau en ligne que les autocollants prennent tout leur sens. L'absence d'outil de discussion nous protège des joueurs malveillants, et les autocollants permettent quand même de communiquer. Lorsqu'on en choisit un, il est assorti d'un cri du personnage en question, ce qui permet par exemple d'exhorter un joueur à se dépêcher un peu, avec un bon vieux rugissement de Bowser. Si ça ce n'est pas efficace ! Si les autocollants à votre disposition ne vous suffisent pas, vous pouvez même en acheter d'autres, qui correspondront plus aux émotions que vous souhaitez exprimer, dans la boutique de Toad. Les autocollants peuvent sembler anecdotiques, mais c'est une très bonne façon d'ajouter de l'ambiance dans les parties en ligne.

JVFR

Mario Party Superstars, l’avis de JVFR

Mario Party Superstars est le second titre de la série à sortir sur Nintendo Switch, et si vous cherchez le meilleur… cantonnez vous à Super Mario Party ! Cet opus n’était bien sûr pas parfait, mais bourré de nouvelles idées amusantes qui permettaient de se divertir sur des modes variés.

Ce nouveau jeu a quand même l’intérêt de flirter avec les nostalgiques : si vous jouez à Mario Party depuis longtemps, vous serez contents de retrouver des mini-jeux qui vous ont marqués et fait rire dans les opus précédents. L’ajout du mode en ligne également, est salvateur. Les mini-jeux Mario Party sont souvent très chouettes, et c’est dommage de devoir attendre que des amis soient disponibles pour s’y prêter. Et il faut avouer que même si on ne les connaît pas, on préfère jouer contre de vrais joueurs plutôt que contre l’ordinateur. De plus le fait de pouvoir jouer contre des inconnus, sans se cantonner à la liste d'amis, offre l'assurance de pouvoir toujours trouver des adversaires.

Le mode en ligne est assurément ce qui sauve Mario Party Superstars. Le reste du jeu est beaucoup plus secondaire, et n'offre finalement pas beaucoup de choses en plus par rapport aux précédents opus.

Mario Party Superstars

6

En tant que condensé de certains des meilleurs mini-jeux de la série, Mario Party Superstars promet des heures de fun, plutôt du côté "jeu libre", pour un vrai effet madeleine de Proust. Le mode en ligne est vraiment l'ajout le plus intéressant de cet opus : plus besoin d'inviter des potes pour s'offrir des heures de rire sur Mario Party ! Pour le reste, le jeu est loin d'être incontournable et on lui préférera son prédécesseur Super Mario Party, avec son excellent mode radeau.

Les plus

  • Le plaisir de retrouver des mini-jeux iconiques dans des graphismes actuels
  • La liberté de choix dans la montagne aux mini-jeux
  • Le mode en ligne qui permet de jouer même quand on est tout seul dans son salon

Les moins

  • Le jeu manque d’un vrai mode en coopération comme dans Super Mario Party
  • Les cases du mode plateau ne sont pas assez variées
  • Globalement peu surprenant

Modifié le 29 octobre 2021 à 12h58

JVFR

Mario Party Superstars

  • Nintendo Switch

Date de sortie :

28 octobre 2021

Publicité

Dernières actualités