Test Streets of Rage 4 Anniversary Edition : un beat'em up plus que parfait avec le DLC Mr.X Nightmare ?

Publicité

Test Streets of Rage 4 Anniversary Edition : un beat'em up plus que parfait avec le DLC Mr.X Nightmare ?

JVFR

Lancé l’an dernier, Streets of Rage 4 vient d’accueillir un nouveau DLC, Mr.X Nightmare. De quoi se re(re)plonger dans le beat’em up signé LizardCube.

En avril 2020, les joueurs découvraient le tout nouveau Streets of Rage 4, mitonné par LizardCube, avec Guard Crush Games et DotEmu. Un quatrième opus qui était à la fois très attendu, mais aussi très redouté, avec cette crainte de voir la saga Streets of Rage bafouée. La suite vous la connaissez, Streets of Rage 4 est un excellentissime beat’em up, très fidèle à l’esprit de la saga, et sans doute l’un des meilleurs représentants du genre.

9

JVFR
Voir le prix

Streets of Rage 4 : Anniversary Edition

  • Visuellement toujours au top !
  • Ce gameplay punchy et addictif
  • Le roster encore plus “Ultimate"
  • Le côté « rétro »
  • Le nouveau mode Training
  • Des ajustements bienvenus
  • Le mode Survie sympa, mais pas indispensable pour autant

Publicité

Trois (quatre) nouveaux personnages

En cet été 2021, les équipes à l’origine du jeu ont déployé un tout nouveau DLC : Mr.X Nightmare. Un contenu additionnel (payant, 7,99€) qui permet d’étoffer Streets of Rage 4, avec trois personnages jouables d’une part, mais aussi (et surtout ?) de nombreux petits ajouts qui viennent enrichir l’expérience générale.

JVFR

Pour ce qui est des combattants, on retrouve ici Estel Aguirre, Max Thunder et Shiva, tous trois jouables pour la première fois. Ces derniers peuvent être sélectionnés dans tous les modes de jeu, y compris évidemment dans le mode Arcade.

JVFR

Mais Mr.X Nightmaire, c’est aussi l’apparition de nouveaux modes de jeu, à commencer par le mode Survie. Ce dernier invite le joueur à traverser diverses (petites) zones, lesquelles sont remplies d’ennemis et de pièges. Le but ici est de survivre aux vagues successives, en éradiquant tous les ennemis à l’écran pour passer à la zone suivante.

JVFR

Toutefois, s’inspirant de certains rogue-lite, avant de passer au niveau suivant, le joueur est invité à opter pour un bonus aléatoire, qui pourra booster son attaque, sa vitesse ou sa défense, ajouter tel ou tel élément à son coup spécial, lui octroyer un double saut, faire appel à un partenaire… Des bonus qui s’accumulent bien sûr au fil des niveaux, afin de venir à bout d’une difficulté qui grimpe elle aussi crescendo.

JVFR

Publicité

Un mode Survie

Comme l’indique subtilement son appellation, le mode Survie invite le(s) joueur(s) à… survivre. Il faut éradiquer un maximum d’ennemis, engranger un maximum de points, le tout, avec une seule et unique vie à son actif. En fin de partie, le personnage incarné par le joueur engrange de l’XP, ce qui lui permet d’acquérir de nouveaux coups spéciaux. Ainsi, votre personnage favori va se bonifier au fil des parties. Excellent.

JVFR

Un mode Survie qui permet de profiter de divers stages, tous inspirés bien sûr de l’univers Streets of Rage, avec en prime des niveaux rétro très bien fichus, qui font appel aux boss d’antan. Les premières parties sont plus qu’agréables, et on retrouve avec plaisir ce feeling Streets of Rage 4 toujours aussi satisfaisant.

JVFR

Toutefois, force est d’admettre que l’ensemble tourne assez vite en rond, avec des runs relativement longs qui plus est, et qui manquent un peu de diversité. Certaines zones sont également bourrées de pièges (et d’ennemis), si bien que le fun laisse parfois place à une certaine frustration, à un certain ennui, et c’est un peu dommage.

Et des bonus divers et variés

A noter que le DLC s’accompagne également d’une mise à jour qui permet aux joueurs de profiter… d’un mode Entrainement ! En effet, une catégorie Tutoriel est désormais de la partie, et permet d’apprendre précisément les différentes techniques des nombreux personnages jouables.

JVFR

Aussi, les puristes, qui ont déjà terminé le jeu sans perdre la moindre vie et la moindre once de santé en difficulté maximale, seront ravis d’apprendre l’apparition d’un mode de difficulté supérieur.

JVFR

À noter, pour conclure, que le Roo le kangourou est bel et bien de la partie. En effet, ce personnage culte de Streets of Rage 3 n’est pas présent à l’écran de sélection des personnages, mais une bonne vieille manipulation « à l’ancienne » permet de faire apparaître ce dernier. Pour jouer avec Roo, il faut, dans le menu principal du jeu, presser les touches Haut, Carré et Start pendant quelques secondes. Dès lors, à l’écran de sélection des personnages, ce bon vieux Roo est disponible, sous sa forme rétro.

JVFR

En définitive, cette version « complète » de Streets of Rage 4 (qui sera proposée en boutiques à la rentrée via une version « Anniversary Edition ») permet de profiter d’un jeu encore plus complet, encore plus abouti qu’en avril 2020. Néanmoins, ce DLC Mr.X Nightmare ne chamboule pas l’expérience générale, mais permet d’agrandir un casting déjà bien étoffé et peaufiner un jeu qui tutoyait déjà la perfection. Le mode Survie n’est pas indispensable en soi, mais les fans seront sans doute ravis de se replonger à nouveau dans cette expérience Streets of Rage 4 toujours aussi jouissive et punchy.

Streets of Rage 4 : Anniversary Edition

9

En version Anniversary Edition, Streets of Rage 4 peaufine encore la formule gagnante du jeu d'origine. On apprécie les nouveaux combattants et autres ajustements, et seul le mode Survie, amusant dans un premier temps, se révèle un peu moins palpitant que prévu. Toujours un must du genre beat'em up.

Les plus

  • Visuellement toujours au top !
  • Ce gameplay punchy et addictif
  • Le roster encore plus “Ultimate"
  • Le côté « rétro »
  • Le nouveau mode Training
  • Des ajustements bienvenus

Les moins

  • Le mode Survie sympa, mais pas indispensable pour autant

Modifié le 30 juillet 2021 à 08h03

Dernières actualités