Test de Marvel's Spider-Man: Miles Morales, nouvelle araignée, même formule

Publicité

Test de Marvel's Spider-Man: Miles Morales, nouvelle araignée, même formule

JVFR

Deux ans après les péripéties de Peter Parker, le célèbre super-héros de Marvel est de retour dans une toute nouvelle aventure. Titre hybride à la fois disponible sur PS4 et PS5, Marvel's Spider-Man: Miles Morales a la lourde tâche d'épauler la dernière machine en date de Sony lors de son lancement. Mais sommes-nous face à un véritable jeu inédit et next-gen ou plutôt à un DLC vendu à plein tarif ? Notre réponse se trouve dans ce test.

8

JVFR
Voir le prix
Marvel's Spider-Man: Miles Morales
  • Presque parfait graphiquement et techniquement (même sur PS4)
  • Cette sensation de liberté et de puissance en incarnant Spider-Man
  • Les pouvoirs de Miles qui offrent de nouvelles possibilités
  • L'atmosphère particulière qui se dégage de cet opus
  • Scénario très classique au final convenu
  • Des activités annexes peu intéressantes
  • Peu de nouveautés marquantes depuis Marvel's Spider-Man
  • Où sont les super-vilains ?

En juin dernier, l'annonce si précipitée d'un nouveau jeu Spider-Man a eu de quoi surprendre les joueurs. En effet, à peine deux petites années après l'excellent titre signé Insomniac Games, le studio américain nous propose déjà une suite directe pour fêter le lancement de la PlayStation 5. Cependant, ce soft ne met plus en scène le fameux Monte-en l'air mais une autre araignée humaine incarnée par le jeune et intrépide Miles Morales. Mais est-il possible de parler d'une production entièrement inédite ? Il est temps de remettre les événements dans leur contexte.

Publicité

Un Miles sans réelle adversité

L'histoire prend place un an après les mésaventures de Peter Parker. Ce dernier doit s'absenter de New-York et confie la sécurité de la ville au second Spider-Man campé par Miles Morales. Mais tout va rapidement partir en vrille lorsqu'une faction nommée Underground décide de s'en prendre à la société Roxxon. Celle-ci est réputée pour la fabrication du Nuform, une énergie propre qui est censée révolutionner le monde de demain. Notre jeune héros va alors devoir sauver son quartier de Harlem qui se trouve au cœur de cette guerre.

JVFR
Miles est un "gamin" attachant et plein de joie de vivre

Dans son ensemble, le scénario est pour le moins classique malgré quelques moments de bravoure dont seul Marvel a le secret. Sans en spoiler le contenu, le grand final n'est pas très original et se contente de reprendre les codes des films de super-héros. Les amateurs du genre ne seront pas dépaysés. Miles est tout de même un protagoniste assez attachant dans lequel des sujets de société très actuels se reflètent. Ces éléments sont bien intégrés au récit. Nous pouvons hélas regretter le manque de relief des personnages secondaires qui reprennent tous les archétypes du genre. À une exception près, les super-vilains de l'univers Marvel sont les grands absents du jeu et laissent un certain vide.

JVFR
Mais notre jeune héros sait se battre !

Publicité

Comme un (bon) sentiment de déjà-vu

Pour le reste, Marvel's Spider-Man: Miles Morales reprend les grands axes du titre d'Insomniac sorti en 2018 sur PS4. Le gameplay est en tout point similaire même si l'ajout de pouvoirs inédits à base de bioélectricité et d'invisibilité reste appréciable. Le jeu alterne entre les séquences de balade au bout d'une toile, les combats nerveux durant lesquels il faut esquiver puis attaquer à la manière d'un Batman Arkham et les phases d'infiltration. Deux ans plus tard, la recette fonctionne toujours aussi bien et délivre un réel sentiment de satisfaction une fois un affrontement terminé.

JVFR
L'infiltration est vraiment jouissive grâce au pouvoir d'invisibilité qui change la donne

New-York n'a pas non plus bougé d'un iota si ce n'est que l'histoire se déroule durant les fêtes de Noël. La neige et les décorations envahissent donc les rues pour un rendu absolument splendide sur PS4 comme sur PS5 (nous y reviendrons plus tard). On prend également un plaisir non dissimulé à se jeter dans le vide et à se balancer de bâtiment en bâtiment avec une simplicité enfantine. Il n'est pas nécessaire d'avoir touché aux aventures de Peter Parker pour s'habituer immédiatement aux contrôles. Si la maniabilité a conservé sa souplesse d'antan, elle en garde également les approximations de l'époque avec un Spider-Man qui n’atterrit pas toujours à l'endroit souhaité ou qui s'agrippe à une surface sans demander l'avis du joueur.

JVFR
Les décors sont franchement vertigineux

Une araignée vite expédiée

Ce qui vaut sa réputation de « DLC de luxe » (ou stand-alone) à Marvel's Spider-Man: Miles Morales, c'est avant tout sa durée de vie. Avant de voir le magnifique générique de fin défiler, l'histoire principale tient le joueur investi durant huit petites heures. Cela peut paraître assez peu mais il faut savoir que cet opus n'est pas vendu comme une véritable suite au Marvel's Spider-Man original (malgré son prix assez salé). Des activités secondaires viennent prolonger le plaisir mais ces objectifs sont trop souvent rébarbatifs et peu intéressants. Il s'agit principalement de défis, de collectes d'objets à travers New-York ou bien de stopper des crimes perpétrés en ville.

JVFR
Araignée et chat font équipe pour sauver New-York

Mais tout n'est pas à jeter au rayon des missions annexes. Certaines ont réussi à nous arracher un sourire (merci aux chats !) et les somptueux costumes à débloquer au fil de la progression font figure de véritable source de motivation. Les jusqu'au-boutistes n'hésiteront sans doute pas à lancer une Nouvelle Partie + pour avoir accès à tous les gadgets, compétences et donc costumes qui ne peuvent être obtenus qu'en finissant le jeu une seconde fois. C'est sûr, nous sommes loin du contenu monstrueux proposé par un grand nombre d'open world mais Marvel's Spider-Man: Miles Morales évite de justesse le remplissage bête et méchant... Alors nous n'allons pas nous en plaindre.

JVFR
La plupart des costumes sont incroyables et leur rendu est parfois très surprenant

Une beauté assourdissante pour tous

Insomniac maîtrise son art à la perfection lorsqu'il s'agit de créer des jeux à la fois beaux et pratiquement irréprochables techniquement parlant. Ce nouveau Spider-Man est tout simplement magnifique avec une modélisation impériale des personnages comme des environnements. Les éclairages sont eux aussi un vrai régal pour les yeux (surtout en HDR). Les chutes de framerate ne sont que très légères et surtout extrêmement rares. Si ces constations sont vraies sur PS5 (voir notre encadré dédié à cette version), elles le sont tout autant sur PS4. Aucune version ne souffre de problèmes majeurs à ce niveau. La copie est quasiment parfaite !

JVFR
Oui, nous sommes bien sur PS4 !

Plus généralement, c'est l'atmosphère qui se dégage du jeu qui est rafraîchissante. S'il n'invente rien sur son gameplay ou son scénario, Marvel's Spider-Man: Miles Morales est paré d'une ambiance à la fois joviale et grave lorsque la situation le demande. Tout cela est magnifié par une bande originale de haute volée propulsée par des morceaux savamment orchestrés et des musiques qui collent idéalement aux séquences choisies. Enfin, les cinématiques participent elles aussi à l'immersion grâce à leur mise en scène explosive qui n'a vraiment rien à envier aux longs-métrages produits par Disney.

JVFR
Le mode photo très complet est de retour pour capturer de somptueux clichés

Quid de la version PS5 ?

En marge de la version PS4, nous avons pu essayer Miles Morales sur la nouvelle console next-gen de Sony. Cette version bénéficie du SSD custom pour rendre les temps de chargement presque instantanés. Il faudra moins de 3 secondes pour charger votre partie, ou réaliser un voyage rapide. Du point de vue des graphismes, le jeu propose deux modes : "fidélité" qui introduit des effets liés au ray tracing en 4K à 30 images/sec ; et "performance" qui désactive le ray tracing mais permet de jouer en 4K à 60 images sec. Vous pouvez voir les différences entre ces deux modes dans notre vidéo ci-dessous.

De notre coté nous avons préféré jouer dans le mode "fidélité", qui apporte des reflets magnifiques grâce au ray tracing, et renforce l'immersion. En revanche nous avons été déçu de l'utilisation de la DualSense, très peu exploité avec des vibrations basiques et rien à signaler du coté des gâchettes adaptatives. Vraiment décevant pour un jeu first party !

Marvel's Spider-Man: Miles Morales, l'avis de Clubic

Ce n'est clairement pas ce Marvel's Spider-Man: Miles Morales qui révolutionnera la formule lancée avec l'épisode de 2018... Et là n'était pas l'objectif pour Sony. En effet, cette exclusivité du constructeur japonais tient surtout le rôle de « produit d'appel » à destination du grand public pour promouvoir la PS5.

Mais malgré des errances scénaristiques, cette sensation de réchauffé (au final pas si gênante) et quelques petits défauts au niveau de son gameplay, le jeu d'Insomniac Games est agréable à parcourir. Quel plaisir de contrôler avec aisance un Spider-Man agile, puissant et attachant. Les créateurs de Ratchet & Clank aime le super-héros de Marvel et cela se ressent à chaque minute passée en sa compagnie.

Enfin, comment bouder notre plaisir face à un monde ouvert aussi beau et fluide. La copie technique rendue par le studio a de quoi nous enthousiasmer pour les futures productions estampillées PlayStation Studios sur PS5. Marvel's Spider-Man: Miles Morales est une superbe vitrine technologique pour la console du constructeur japonais... Et ce n'est pas rien !

Test effectué principalement sur PS4 Pro à partir d'une version commerciale

Marvel's Spider-Man: Miles Morales

8

Avec Marvel's Spider-Man: Miles Morales, Sony a réussi avec brio la transition vers la PS5 tout en offrant à la PS4 l'une de ses dernières perles. La prise de risque est minimale mais le plaisir de jeu est maximal !

Les plus

  • Presque parfait graphiquement et techniquement (même sur PS4)
  • Cette sensation de liberté et de puissance en incarnant Spider-Man
  • Les pouvoirs de Miles qui offrent de nouvelles possibilités
  • L'atmosphère particulière qui se dégage de cet opus
  • Des costumes magnifiques à déverrouiller
  • Une bande originale de qualité
  • VF toujours au top

Les moins

  • Scénario très classique au final convenu
  • Des activités annexes peu intéressantes
  • Peu de nouveautés marquantes depuis Marvel's Spider-Man
  • Où sont les super-vilains ?

Modifié le 11 octobre 2021 à 14h13

Dernières actualités