Cyberpunk 2077 : CD Projekt Red pourrait recevoir des amendes si les futurs correctifs ne sont pas satisfaisants

Publicité

Cyberpunk 2077 : CD Projekt Red pourrait recevoir des amendes si les futurs correctifs ne sont pas satisfaisants

JVFR
© CD Projekt Red

Le lancement chaotique de Cyberpunk 2077, particulièrement sur consoles old-gen, a attiré l'attention des autorités polonaises.

Le bureau polonais de la concurrence et de la protection des consommateurs a en effet commencé une enquête chez CD Projekt Red. Si celui-ci estime les prochains correctifs appliqués par le studio polonais à son dernier projet peu satisfaisants, il appliquera une amende pouvant aller jusqu'à 10 % des revenus de la dernière année fiscale.

Publicité

Avis de recherche

La nouvelle provient d'un site polonais s'intéressant à l'économie, Dziennik Gazeta Prawna, traduite par IGN. Le bureau de protection des consommateurs polonais semble avoir reçu l'information vis-à-vis de la situation de Cyberpunk 2077 sur consoles.

Celui-ci surveillera donc de très près le développement de correctifs, particulièrement pour les versions Xbox One et PS4. Le bureau a précisé à propos de son enquête : « Nous demandons à la société CD Projekt Red des comptes vis-à-vis de l'état du jeu et des mesures prises par celle-ci. Nous nous assurerons que les développeurs travaillent sur des correctifs ou sur des moyens de résoudre les problèmes empêchant de jouer sur différentes consoles. »

La situation problématique des remboursements des versions numériques de Cyberpunk 2077 sur PS4 et Xbox One ne lui a également pas échappé et le bureau a ajouté en ce sens : « Nous voulons également en savoir plus sur les mesures prises par le studio vis-à-vis des consommateurs ayant demandé des remboursements, déçus de ne pas pouvoir profiter pleinement de leur produit sur une console donnée, malgré l'assurance du producteur. »

Publicité

Fuite d'eddies

C'est donc une enquête minutieuse qu'ouvre l'autorité polonaise, qui accordera un délai encore non précisé à CD Projekt Red pour fournir des réponses et des résultats satisfaisants.

Si le studio polonais venait à échouer à répondre aux attentes du bureau de protection des consommateurs, celui-ci pourrait lui infliger une amende pouvant atteindre jusqu'à 10 % des revenus de la dernière année fiscale. En supplément de cette amende, le bureau pourrait intimer à CD Projekt Red d'offrir des « bonus numériques » aux acheteurs des versions PS4 et Xbox One en guise de compensation.

Une sentence salée et peu commune dans l'industrie du jeu vidéo, alors que CD Projekt Red se retrouve déjà noyé dans les problèmes, autant économiques et médiatiques que judiciaires. En plus de cette nouvelle pression des autorités polonaises, une première vague de DLCs gratuits devrait arriver bientôt. Mais peut-être qu'une telle enquête va forcer le studio polonais à revoir de plus près ses priorités.

Source : IGN

Modifié le 12 octobre 2021 à 12h44

Dernières actualités