Vous ne pourrez plus insulter l'équipe adverse dans League of Legends, et c'est bien fait pour vous

Publicité

Vous ne pourrez plus insulter l'équipe adverse dans League of Legends, et c'est bien fait pour vous

JVFR
© Riot Games

La toxicité des échanges en ligne est devenue un problème tel que les éditeurs se sentent obligés de couper l’herbe sous le pied des joueurs. En effet dans un billet de blog publié hier, Riot Games annonce la fermeture du chat /all dans League of Legends.

Cette commande, qui permet de s’adresser non seulement à ses coéquipiers mais aussi aux combattants de l’équipe adverse, disparaîtra lors du déploiement de la version 11.21 du jeu.

Publicité

Le risque surpasse l’avantage

« Si le chat /all peut être une source d’interactions fun entre équipes, tout comme le terreau de plaisanteries de bon cœur, en ce moment ce sont les interactions négatives qui l’emportent sur ces points positifs », motive Riot Games sur son blog.

Mais le studio précise dans le même temps que cela ne concerne que le chat actif lorsqu’une partie a commencé. L’espace de discussion à la fin d’une game restera ouvert à l’équipe adverse. De plus, les adversaires pourront toujours entendre les emotes qui, bien que non verbales, pourront toujours servir à insulter un autre joueur (les trolls ne manquent pas d’imagination).

Lucide, Riot dit toutefois être conscient que la fermeture du /all ne règlera pas tous les problèmes. En réalité, des abus de langage sont également fréquents dans les chats d’équipes. Mais il est pour l’heure inconcevable de retirer un outil aussi crucial pour la coordination. Dans ce cas, en l’occurrence, ce sont les points positifs qui l’emportent sur les potentielles dérives.

Publicité

Un changement possiblement temporaire

Mais il se pourrait que la fermeture du /all soit temporaire. En lisant entre les lignes, on comprend que Riot va surveiller de près les effets de cette décision en tenant la comptabilité signalements de joueurs, tout en interrogeant directement les joueurs et joueuses via des sondages.

Sur Twitter, Andrei Van Roon, le réalisateur de League of Legends, détaille la mise en place de ce moratoire. L’idée, dit-il, est de tester la fermeture du /all pendant « quelques patchs », puis de demander l’opinion des joueurs et joueuses. Et l’issue ne dépendra que de ce retour : « Les réponses possibles incluront de garder fermé le /all, de le fermer uniquement dans certaines régions du monde et de le rouvrir ailleurs, ou de modifier dans quelles files d’attente cette fermeture s’applique ».

Cependant, ce tweet est déjà la cible de mécontents, qui pointent d’une part une solution qui consiste à glisser la poussière sous le tapis plutôt que de punir, effectivement, les joueurs les plus toxiques, mais aussi que la désactivation du /all existe déjà. En effet tout le monde a déjà la possibilité de désactiver ce canal de discussion depuis le lobby, avant de démarrer une partie. D’aucuns estiment donc que Riot ferait mieux de communiquer sur cette possibilité plutôt que de priver ses 115 millions de joueurs actifs de cette fonctionnalité.

Source : Riot Games

Modifié le 13 octobre 2021 à 08h26

Dernières actualités