Resident Evil Village : un correctif en cours pour améliorer les performances de la version PC

Publicité

Resident Evil Village : un correctif en cours pour améliorer les performances de la version PC

Mise à jour du 15/07 à 13 h 50 :

Il n'aura finalement pas fallu attendre longtemps avant que Capcom réagisse à l'analyse conduite par Digital Foundry sur les faibles performances de la version PC de Resident Evil Village par rapport à sa version piratée. Le géant japonais a en effet contacté l'équipe spécialisée d'Eurogamer afin de les informer qu'un correctif est en cours de production.

« Nos équipes travaillent sur un correctif visant à régler les problèmes de performances sur PC, qui devrait être disponible prochainement. Nous partagerons de plus amples détails sous peu » a ainsi déclaré Capcom.

Une bonne nouvelle pour les joueuses et joueurs PC, qui devraient bientôt être en mesure de profiter pleinement de l'expérience, par ailleurs fort agréable visuellement, Resident Evil Village sans avoir à recourir à la piraterie.

Source : Digital Foundry

Si Resident Evil Village s'est très bien vendu en deux mois d'exercice, sa version PC semble souffrir de baisses de performances dues à ses protections contre le piratage, là où une version piratée du jeu, qui en est visiblement dépourvue, tourne comme un charme sur une configuration identique.

C'est en tout cas une rumeur qui courait dans les rues du village, jusqu'à ce que nos confrères chez Digital Foundry mènent leur enquête et confirment la triste vérité. Une situation visiblement connue depuis le lancement de Resident Evil Village il y a deux mois de cela, entre autres soucis de performance, qui n'ont visiblement toujours pas été corrigés depuis.

Publicité

Chute des performances au Village en raison du plan Vigipirate

Depuis le 7 mai 2021, la version PC de Resident Evil Village est sujette à de nombreux problèmes techniques et de performances. En combat notamment, certaines animations comme ouvrir le feu ou une charge adverse peuvent provoquer de sérieuses saccades. Un autre exemple de performances en berne se trouve du côté des filles de Lady Dimitrescu, lorsqu'elles assaillent Ethan avec leurs essaims d'insectes, entraînant d'importantes saccades et chutes de framerate.

La raison derrière ces particulièrement mauvaises performances se trouverait du côté de la double protection contre le piratage qu'abrite Resident Evil Village. D'un côté, le DRM Denuvo, tristement célèbre pour l'importante charge supplémentaire qu'il exerce sur le processeur, et de l'autre la protection maison de Capcom.

Une double protection qui visiblement n'a pas suffi, puisqu'une version piratée de Resident Evil Village a fini par voir le jour. Un exploit qui a par ailleurs eu l'effet secondaire d'améliorer drastiquement les performances du jeu une fois cette double protection a priori retirée.

Publicité

En attendant des réparations

Si le piratage est bien entendu à éviter autant que faire se peut, il semblerait malheureusement que, ces deux derniers mois, Capcom n'ait pas fait grand-chose pour améliorer l'aspect technique de Resident Evil Village. Ce qui laisse les joueuses et joueurs PC dans une situation délicate où la version officielle du titre peut s'avérer injouable, contrairement à sa version piratée.

Il convient de rappeler qu'il ne s'agit pas d'une première pour un jeu Capcom : en 2019, Devil May Cry 5 avait été victime des même soucis de performance, a priori en raison du DRM Denuvo. Avec le temps, le géant japonais a consenti à retirer cette protection, entraînant un véritable bond en performance de l'ordre de vingt images par seconde.

Digital Foundry se montre toutefois prudent dans son analyse : en comparant la version officielle et la version piratée, la seule différence et le seul coupable apparent de cet écart de performances se trouverait derrière la double protection anti-piratage. Il se pourrait toutefois que le groupe ayant piraté Resident Evil Village n'ait pas totalement effacé cette dernière.

Richard Leadbetter, rédacteur en chef de Digital Foundry, a ainsi conclu : « Dans un scénario alternatif, admettons que les pirates n'aient pas nettoyé le jeu de son DRM. Dans ce cas, la seule explication logique serait qu'ils aient réussi à optimiser le jeu d'une manière qui a totalement échappé à Capcom depuis deux mois ». Espérons pour eux que tel n'est pas le cas et que cette analyse complète de Digital Foundry sera le tremplin d'un changement pour le meilleur.

Modifié le 15 juillet 2021 à 11h53

Dernières actualités