Avec l'Auto HDR et le DirectStorage, Windows 11 poussera les curseurs du gaming à fond

Publicité

Avec l'Auto HDR et le DirectStorage, Windows 11 poussera les curseurs du gaming à fond

JVFR
© Microsoft

Windows a toujours eu la préférence des joueurs PC. Moins par choix que par manque d’alternative, il faut bien le dire. Même s’il est possible de profiter d’énormément de jeux sur Linux via Proton, l’OS de Microsoft reste la façon la plus simple de jouer sur un ordinateur. Et avec Windows 11, qui a été officialisé hier, la firme de Seattle semble enfin prendre conscience de cet avantage.

La prochaine mise à jour majeure du système d’exploitation de Microsoft n’a pas encore de date de sortie, mais promet déjà de bien jolies choses aux joueurs qui l’adopteront. Profitons-en pour rappeler immédiatement que la mise à niveau vers Windows 11 sera gratuite pour toutes les personnes utilisant actuellement Windows 10.

Publicité

Auto HDR pour sublimer les jeux

On ne va pas se mentir : la gestion du HDR (high dynamic range) par la version actuelle de Windows est loin d’être satisfaisante. Entrant parfois en conflit avec les paramètres en jeu et ne proposant que très peu de réglages, l’option est tout bonnement sous-exploitée.

C’est là qu’intervient Auto HDR. La fonctionnalité, déjà activée sur les Xbox Series X et Series S sorties en novembre dernier, permet d’améliorer automatiquement la luminosité des jeux compatibles et de booster leurs couleurs pour les faire se rapprocher du gamut BT.2020. Le rendu est bien entendu assujetti à la qualité de votre moniteur ou de votre téléviseur, mais la technologie permet dans tous les cas d’obtenir des résultats impressionnants, même sur des jeux qui n’ont pas du tout été conçus avec la HDR en tête.

D’après Microsoft, plus de 1 000 jeux seront pris en charge par l'Auto HDR lors de la sortie de Windows 11. L’occasion de préciser qu’il s’agit bien d’une fonctionnalité exclusive au futur OS. Impossible d’en profiter en restant sous Windows 10 ou, vous l’imaginez, Windows 7.

Publicité

DirectStorage pour des performances optimisées

Une autre des spécificités des Xbox de nouvelle génération fera son apparition sous Windows 11. Comme son nom le laisse entendre, DirectStorage créera un pipeline consacré entre un SSD de type NVMe et la carte graphique de l’ordinateur afin d’améliorer les temps de chargement, et surtout, d'éviter au processeur de jouer les intermédiaires.

Une nouvelle fois, tous les jeux ne tireront pas immédiatement parti du DirectStorage. Et il faudra s’assurer de disposer de tous les pilotes nécessaires au bon fonctionnement du tunnel de données entre le SSD et le GPU. Mais, une fois ces prérequis remplis, on devrait pouvoir profiter de temps de chargement proches de ce qui fait actuellement foi sur Xbox Series X ou S. Du moins si l’on dispose d’un SSD NVMe égalant au moins les débits de celui de ces consoles (2,4 Gb/s). De plus, il faudra s’assurer de disposer d’une carte graphique supportant pleinement DirectX 12 Ultimate. C’est-à-dire au moins une RTX de gamme 2000 ou 3000 chez NVIDIA ou une carte RDNA 2 de chez AMD.

Notez que c'est d'ailleurs l'API DirectStorage de Windows 11 que mobilisera la technologie RTX IO pour accélérer la décompression de données par le GPU et ainsi décharger le CPU de ses tâches.

JVFR
Le RTX IO de NVIDIA utilisera DirectStorage © NVIDIA

Des nouveautés plutôt enthousiasmantes pour les joueurs, d’autant que Microsoft pariera plus que jamais sur son Game Pass pour entériner sa présence dans le secteur du jeu vidéo. Aussi bien sur consoles que sur PC, donc. Ne reste plus qu’à se montrer patient : annoncé hier, Windows 11 n’a pas encore de date de sortie.

Source : Xbox

Modifié le 29 juin 2021 à 09h01

Dernières actualités