L'histoire de Far Cry 6 est-elle politique ? Le directeur créatif du jeu donne sa réponse

Publicité

L'histoire de Far Cry 6 est-elle politique ? Le directeur créatif du jeu donne sa réponse

JVFR
© Ubisoft

Présenté en détail le 28 mai dernier, Far Cry 6 dépeint un monde s'inspirant fortement, entre autres, de Cuba, et a fait l'objet d'une polémique suite à une interview de Navid Khavari, Directeur créatif du jeu. Celui-ci y affirmait qu'il ne s'agissait pas d'un message politique spécifiquement en rapport avec la situation du pays dont il s'inspire.

Dans une publication officielle récente sur le site d'Ubisoft, ce dernier a décidé de répondre à la polémique et de mieux préciser sa pensée, en affirmant que l'histoire de Far Cry 6 est bien politique, mais dans un sens différent.

Publicité

« Une histoire à propos d'une révolution moderne se doit d'être politique »

Ainsi Navid Khavari introduit-il cette publication officielle et poursuit en déclarant : « Il y a plusieurs discussions difficiles et pertinentes dans Far Cry 6 au sujet des conditions menant à la montée en puissance du fascisme dans un pays, le coût de l'impérialisme, le travail forcé, le besoin d'élections libres et justes, le droit des LGBTQ+, et plus encore dans le contexte de Yara, une île fictive dans les Caraïbes ».

Il précise que l'île de Yara et son contexte politique tirent leurs inspirations non seulement de Cuba, mais d'autres pays ayant connu des révolutions politiques durant leur histoire. Pour compléter ses recherches, l'équipe de développement de Far Cry 6 s'est entretenue auprès de personnes originaires de ces pays pouvant s'exprimer « personnellement », ainsi qu'auprès d'experts, pour donner du poids à l'histoire du jeu.

Navid Khavari affirme provenir d'une famille ayant personnellement connu les répercussions d'une révolution, et que l'histoire de Far Cry 6 dépeint ainsi la manière dont un tel événement affecte toutes les personnes concernées. « Si vous recherchez un message politique simplifié et binaire du climat politique à Cuba, vous ne le trouverez pas ici. Ce que vous trouverez est une histoire essayant de capturer la complexité politique d'une révolution moderne dans un contexte fictif. Nous avons fait de notre mieux pour mêler cette histoire à de l'action, de l'aventure, du cœur, mais qui n'a pas peur de poser des questions difficiles », poursuit-il.

Publicité

Les jeux Ubisoft présentés comme « politiques mais neutres »

Il ne s'agit pas d'un coup d'essai des écuries Ubisoft pour faire ressortir un certain message politique. Les franchises Ghost Recon, The Division ou Splinter Cell, parmi d'autres, sont autant d'œuvres profondément ancrées dans l'actualité et dépeignant des histoires véhiculant fatalement un message politique.

Yves Guillement, P.-D.G. d'Ubisoft, avait ainsi reconnu en 2018 que de nombreux jeux de sa société sont politiques, mais aspirent à demeurer neutres. Navid Khavari a ainsi tenu à présenter l'histoire de Far Cry 6 comme s'inscrivant dans cette optique.

Il a également demandé aux joueuses et aux joueurs, pour atténuer les flammes de la polémique provoquée par sa déclaration précédente, de « laisser l'histoire parler pour elle-même avant de juger de son message politique, peu importe ce que l'on peut penser des ambitions d'Ubisoft en termes de narration ».

Reste donc à découvrir le 7 octobre, sur Xbox One, Xbox Series X | S, PS4, PS5, PC (via Ubisoft Connect et Epic Games Store) et Google Stadia, jusqu'où l'histoire de Far Cry 6 pourra nous emmener.

Source : Ubisoft

Modifié le 12 octobre 2021 à 14h01

JVFR

Far Cry 6

  • PC
  • PlayStation 5
  • PlayStation 4
  • Xbox Series X | S
  • Xbox One

Date de sortie : 7 octobre 2021

Dernières actualités