Confiant après le succès de Returnal, Housemarque veut s'éloigner des petits jeux d'arcade

Publicité

Confiant après le succès de Returnal, Housemarque veut s'éloigner des petits jeux d'arcade

JVFR
© Sony Interactive Entertainment

Après un vol plutôt confus, Returnal a finalement réussi son atterrissage sur PS5 il y a un peu moins d’un mois. Une belle occasion pour Housemarque de revenir sur le lancement de son jeu le plus ambitieux.

Interrogé par le site GameReactor, Mikael Haveri, directeur marketing du studio finlandais, affirme que Returnal marque une nouvelle étape importante pour Housemarque.

Publicité

Vers des jeux plus ambitieux

Housemarque n’est pas un petit nouveau dans l’industrie vidéoludique. Présent depuis le début des années 90, le studio finlandais nous a offert une ribambelle de jeux très typés arcades comme Super Stardust HD, Resogun ou plus récemment Nex Machina. Des projets que l’on pourrait qualifier de « modestes » quand on les compare au tout récent Returnal.

Aussi pour faire de son nouveau rogue-lite un fleuron de la PlayStation 5, Housemarque a grossi ses rangs (on parle de 75 personnes à l’heure où sont écrites ces lignes) et s’est adjoint les services de studios de support comme XDev, rattaché à Sony. De quoi acquérir une solide expérience dans le développement de jeux triple A, que Housemarque compte bien mettre à profit.

« Nous travaillions sur deux projets simultanément, et maintenant que Returnal est sorti nous n’en avons plus qu’un en cours. Nous ne savons pas encore si nous continuerons à développer plusieurs jeux en parallèle dans le futur, mais notre intention avec Returnal est de nous établir, et de définir le type de jeux que nous souhaitons faire, explique Mikael Haveri chez GameReactor. Nous voulons prouver que nous ne sommes pas que “le studio de Resogun”. Nous pouvons faire tout un tas de choses, et du point de vue de notre studio cela signifie que nous voulons tendre vers ces expériences de plus grande ampleur ».

Publicité

Un avenir enthousiasmant

Dans le même entretien, le directeur marketing du studio reste rassurant avec les fans de la première heure. L’idée n’est pas de jeter tout un héritage à la poubelle, loin de là ! 

« Ceci étant dit, nous aimons toujours l’arcade. Nous aimons toujours les petits jeux aussi. Qui sait ? Peut-être que dans 26 ans nous en ferons toujours. Mais cela dépend vraiment de notre capacité à réussir avec le type d’expériences que représente désormais Returnal. »

On l’a compris : Returnal est un jalon important dans la longue carrière de Housemarque. Non content d’opérer un passage (réussi) à la 3D, il porte aussi sur les épaules le poids d’être le premier jeu exclusif de la PlayStation 5 de Sony. Un coup de projecteur, doublé d’une belle réception critique, qui devrait paver un bel avenir pour le studio finlandais. Il lui reste simplement à résoudre l'épineux problème de l'absence de sauvegardes sur Returnal avant de passer à autre chose.

On ne va pas se mentir, une jolie pellicule de poussière s'est déjà déposée sur notre PlayStation 5 . Il faut dire que, depuis Demon’s Souls  en novembre dernier, c’est régime sec pour les heureuses et heureux possesseurs de la nouvelle console de Sony. Mais par une jolie symbolique, c’est justement grâce à un jeu sur la thématique du cycle temporel que l’éditeur met fin à sa période de vache maigre.
Lire la suite

Source : GameReactor

Modifié le 12 octobre 2021 à 13h59

JVFR

Returnal

  • PlayStation 5

Date de sortie : 30 avril 2021

Dernières actualités