Call of Duty: Warzone : plus de 500 000 joueurs ont été bannis depuis le lancement du jeu

Publicité

Call of Duty: Warzone : plus de 500 000 joueurs ont été bannis depuis le lancement du jeu

JVFR
© Activision

Depuis son lancement, le 10 mars 2020, Call of Duty: Warzone remporte un franc succès et peut se vanter de rassembler 100 millions de joueurs. Néanmoins, il est aussi la source d’une grande désillusion : les tricheurs sont toujours autant présents et ne lâchent pas l’affaire, au grand dam des développeurs.

Il s’agit là d’un souci qui est connu depuis les premiers jours sur le jeu et qui représente une lutte sans fin de la part d’Activision et de Raven Software.

Publicité

Une déclaration de guerre aux tricheurs

Le directeur de la création chez Raven Software, Amos Hodge, ne pouvait cacher sa frustration face à ce problème récurrent dans Warzone au micro de Video Games Chronicle, il y a quelques semaines.

Cette frustration laisse vite place à une certaine contrariété pour ce qu’il considère comme étant « le meilleur travail qu’il ait fait dans vie ». Toujours selon lui, il s’agit d’un fléau qui saborde le travail qu’il accomplit avec Raven Software et qui entache l’expérience vécue par les joueurs.

À l’heure actuelle, le chiffre des joueurs sanctionnés pour tricheries est en constante progression, et ce, depuis le lancement du jeu. Un phénomène qui n’est sûrement pas près de stagner, car en février dernier, ce ne sont pas moins de 60 000 comptes qui ont été épinglés, pour un total de 300 000 comptes sanctionnés à l’époque.

Tout récemment, c’est par le biais d’un tweet que le studio de développement a indiqué avoir pris des mesures à l’encontre de plus de 30 000 nouveaux joueurs. Aujourd’hui, ce sont donc plus de 500 000 tricheurs qui ont vu leur accès à Call of Duty: Warzone suspendu.

Source : Kotaku

Modifié le 11 octobre 2021 à 14h10

Dernières actualités