PS5 : iFixit explique le DualSense Drift et suggère une durée de vie des sticks d'environ 417 heures

Publicité

PS5 : iFixit explique le DualSense Drift et suggère une durée de vie des sticks d'environ 417 heures

La populaire chaîne YouTube iFixit se fend de sa propre enquête sur le DualSense Drift et explique la prédictibilité d'un tel phénomène.

Après de nombreux signalements à propos du dysfonctionnement de la manette PS5 depuis le début du mois de février et un premier recours collectif contre Sony lancé aux États-Unis, la chaîne tech iFixit a procédé à sa propre enquête. Elle explique ainsi le phénomène et pourquoi ce problème est prévisible et réparable, notamment de la part du constructeur japonais.

Publicité

La DualSense se fait démonter en vidéo

Le phénomène du DualSense Drift n'est ainsi pas radicalement différent du Joy-Con Drift qui éclabousse Nintendo depuis quelques années. Les joysticks utilisés sur la manette PS5 ne sont en effet pas très différents de ceux utilisés sur les manettes de la Nintendo Switch ou des Xbox Series X | S.

Le DualSense Drift s'explique ainsi par l'utilisation continue des joysticks entraînant une détérioration des ressorts les maintenant sur leur position neutre. Cela génère ainsi de minuscules débris et un point d'entrée pour des contaminants comme la poussière venant se loger à la base du joystick et entraînant ainsi l'effet de drift, c'est-à-dire des mouvements non opérés par l'utilisateur.

iFixit a également pu récupérer un document d'ALPS, le fabricant des joysticks de la DualSense, révélant une vie opérationnelle de ces pièces de 2 000 000 de cycles et 500 000 cycles en appuyant sur celles-ci. Cela suggérerait donc selon iFixit une durée de vie théorique de 417 heures, pouvant varier selon le traitement des joysticks par les utilisateurs.

Publicité

Un dysfonctionnement réparable et évitable

Après son enquête, iFixit énonce de nombreuses façons d'éviter ou de réparer le problème du DualSense drift. Il est tout à fait possible selon la chaîne, pour les plus entreprenants et avertis, de réparer soi-même les joysticks. Si la manette est encore sous garantie, il est toutefois préférable de la renvoyer en réparation. Si ce n'est pas le cas, la dernière option est malheureusement de racheter une manette et courir le risque de voir à terme le dysfonctionnement se manifester sur la nouvelle manette.

iFixit s'étonne toutefois qu'après autant de problèmes de drift sur différentes manettes les fabricants n'aient pas considéré faire des joysticks des pièces « jetables » afin de les remplacer facilement. Compte tenu de la durée de vie opérationnelle de ces éléments, il serait en effet judicieux de permettre de les remplacer, si l'architecture globale des manettes pouvait le permettre. Selon iFixit : « Aucun appareil disposant d'un nombre fini d'actions, particulièrement les joysticks recevant autant de contamination et parfois des abus, ne peut maintenir une performance parfaite éternellement ».

Pour l'heure, Sony ne s'est pas encore prononcé sur ce problème qui commence à faire son chemin auprès de la justice. Si Xbox et Nintendo sont également dans le collimateur judiciaire, aucun constructeur n'a encore pris de mesures concrètes pour véritablement corriger à la source le phénomène de drift de leurs joysticks.

Source : iFixit

Modifié le 11 octobre 2021 à 14h12

Dernières actualités