PS5 : l'affaire du DualSense Drift officiellement lancée avec un premier recours collectif

Publicité

PS5 : l'affaire du DualSense Drift officiellement lancée avec un premier recours collectif

JVFR
© Sony Interactive Entertainment

Après de nombreux problèmes de drift sur la manette DualSense de la PS5, elle fait l'objet d'un premier recours collectif aux États-Unis.

Le recours a été déposé le 12 février par le cabinet Chimicles Schwartz Kriner & Donaldson-Smith (CSK&D). Le même cabinet qui avait déjà porté à la connaissance de la justice de New-York l'affaire du Joy-Con drift.

Publicité

L'affaire du DualSense drift officiellement lancée

Le plaignant principal de ce recours contre Sony est Lmarc Turner, un consommateur résidant en Virginie. Il s'agit d'un recours à titre « individuel et au nom de tous ceux touchés par le même problème ». La plainte accuse Sony de pratiques commerciales « injustes, trompeuses et/ou frauduleuses » et présente la fameuse manette de la PS5 comme défectueuse.

« Les manettes DualSense utilisées sur la PS5 présentent un défaut appelé "drift" menant les personnages ou le gameplay à se déplacer sur l'écran sans le concours de l'utilisateur ou opération manuelle du joystick » précise le recours.

Il clame également que Sony était au courant au moment opportun de l'existence de ce défaut via des plaintes de consommateurs en ligne et même au travers de tests pré-sortie. Le plaignant Turner annonce d'ailleurs dans le recours que son problème de DualSense drift est apparu dès la première utilisation.

Publicité

Un défaut sans véritable solution

En plus de dénoncer l'existence précoce et la connaissance de Sony du problème, le recours dénonce un manque de solutions pour y remédier. Les consommateurs touchés ont apparemment seulement deux choix à leur disposition. Ils peuvent soit attendre longuement pour être en mesure de contacter le service client de PlayStation, soit payer pour renvoyer la manette au centre de réparation de Sony.

« Il n'y a cependant aucune indication selon laquelle Sony a développé une véritable solution pour réparer le problème de drift. À la place, il semblerait qu'une mineure réparation de fortune soit appliquée avant que la manette ne soit renvoyée aux consommateurs, toujours défectueuse » rapporte le recours.

La plainte ajoute également que Sony, malgré le problème désormais connu de ses manettes, ne souhaiterait pas étendre la garantie, compenser les clients pour les dépenses effectuées ou informer les consommateurs d'une recherche de solution contre le DualSense drift.

Le plaignant Lmarc Turner réclame des dommages et intérêts pour le préjudice subi ainsi qu'une injonction publique à l'encontre de Sony. À l'heure actuelle, plusieurs centaines de personnes ont contacté le cabinet CSK&D à la suite de l'ouverture de leur enquête sur le problème et font potentiellement partie intégrante du recours collectif.

CSK&D s'attelle désormais à porter ce recours devant un procès avec jury, selon la volonté du plaignant principal, Lmarc Turner. Son autre affaire en cours, relative au Joy-Con drift, passera quant à elle via l'arbitrage, un processus juridique radicalement différent.

Modifié le 11 octobre 2021 à 14h12

Dernières actualités