Microsoft Flight Simulator : l'ultime interview pour tout savoir sur la version Xbox

Publicité

Microsoft Flight Simulator : l'ultime interview pour tout savoir sur la version Xbox

JVFR
© Microsoft

Cette semaine, la licence Flight Simulator fera ses grands débuts sur nos consoles après pratiquement quatre décennies passées exclusivement sur PC. Mais dès ce mardi 27 juillet 2021, les joueurs Xbox Series X|S pourront arpenter les cieux en pilotant les plus beaux avions.

Histoire de nous préparer au grand saut, Jorg Neumann, le patron de la marque Flight Simulator chez Microsoft, nous a accordé une dernière interview afin de revenir sur les spécificités de cette version console.

Publicité

Une vraie beauté sur Xbox Series

Tout d'abord, Jorg Neumann a tenu à préciser que les équipes d'Asobo Studio se sont employées à faire de Microsoft Flight Simulator sur Xbox une version équivalente à celle sortie sur PC l'année dernière. Sur Xbox Series X, le jeu tourne en 4K native avec un minimum de 30 fps et la possibilité d'atteindre un framerate plus élevé sur certains écrans compatibles avec la technologie VRR (Variable Refresh Rate). Quant à la Xbox Series S, elle devra se contenter d'une définition en 4K upscalée, le tout à 30 fps.

JVFR
© Microsoft

De ce que nous avons pu en voir brièvement sur une version preview fournie par Microsoft, le jeu est plutôt fluide et extrêmement beau sur Xbox Series X. Quelques ralentissements plus ou moins importants sont tout de même à noter au-dessus de villes très détaillées comme New-York par exemple. Il arrive aussi que des textures apparaissent au dernier moment mais dans l'ensemble, le rendu global est vraiment impressionnant.

Publicité

Les nouveautés à ne pas manquer

« Nous avons également ajouté de nouveaux éléments car nous avons réalisé que sur Xbox, les joueurs n'ont sans doute jamais essayé un jeu Flight Simulator auparavant vu qu'il n'y en a jamais eu sur consoles[...]. Nous nous sommes donc dit qu'il allait y avoir des nouveaux venus qui pourraient être intéressés par l'expérience mais sans vraiment savoir quoi faire ».

Suite à ce constat, Jorg Neumann et ses équipes ont ajouté différents modes et optimisations pour favoriser une prise en main plus immédiate. En cela, les 22 tutoriels (contre huit sur PC) sont plus courts et récompensent le joueur par une note. Une série d'exercices s'attarde sur les commandes de base, puis d'autres inculquent des manipulations bien spécifiques comme l’atterrissage et le décollage. Nous avons là aussi pu tester plusieurs de ces activités et il faut reconnaître que les instructions sont claires. Ce sera clairement un passage obligé pour partir sur de bonnes bases.

JVFR
© Microsoft

D'un autre côté, la section Discovery Flight invite le pilote en herbe à survoler des lieux emblématiques de notre planète (les pyramides de Gizeh, New-York, l'Everest, Rio…) sans trop se soucier des commandes. C'est une belle façon de commencer en douceur et d'admirer les plus beaux paysages que la Terre puisse offrir. Quant à l'assistant de vol, il sert à se rendre en un lieu précis sans contraintes et la fonctionnalité Land Anywhere permet, comme son nom l'indique, d’atterrir n'importe où (eau, neige…) sans avoir à manœuvrer sur la piste d'un aéroport. Enfin, des icônes font leur apparition directement sur le décor afin de favoriser le pilotage à vue en identifiant les monuments et les villes à l'horizon.

« Tous ces éléments rendent le jeu moins intimidant. Certaines personnes voient les avions et se disent que c'est trop difficile à piloter, comme un vaisseau spatial, mais maintenant, c'est plus comme une voiture. C'est quelque chose que tout le monde peut contrôler ».

L'importance du Cloud dans Flight Simulator

Si Jorg Neumann n'a pas manqué de souligner la puissance des nouvelles Xbox qu'il va jusqu'à qualifier de « PC haut de gamme », cela n'est assez logiquement pas suffisant pour faire tourner un jeu nécessitant 2,5 petabytes de stockage afin de ranger toutes ses données. Et c'est à ce moment que le Cloud prend la relève comme c'est actuellement le cas sur PC.

« Le produit ne serait pas dans le même état (sans le Cloud) qu'il ne l'est aujourd'hui et cette même technologie de streaming est utilisée sur Xbox. Le monde entier est streamé. Donc, nous n'avons pas à nous demander s'il faut simplifier le monde, utiliser moins de polygones... Rien de tout cela n'est d'actualité grâce au streaming. Et c'est la même chose pour la météo en temps réel grâce à des algorithmes très intelligents. Ce n'est pas un portage sacrifié. Nous avons simplement optimisé certains éléments car il y a toujours la possibilité de mieux optimiser les choses. Mais notre but a toujours été de faire en sorte que cela ressemble à la version PC et nous avons fait cela ».

JVFR
© Microsoft

Voilà aussi pourquoi il n'y a pas une différence abyssale entre Microsoft Flight Simulator sur Xbox Series X et S. Seule la définition de l'image est modifiée, mais à l'aide du Cloud, le rendu change peu. Pour ce qui est d'une meilleure optimisation de l'espace occupé par le jeu (au moins 100 Go seront nécessaires au lancement), elle n'est pas au programme puisqu'une grande partie du travail dans ce domaine a déjà été fait. Neumann pense cependant que plus de données pourraient être gérées via le Cloud pour soulager un peu le SSD de la console. Mais avec les nombreuses World Update déjà disponibles et celles qui arriveront dans un futur proche, les gigas risquent hélas de s'accumuler.

Enfin, pour clôturer ce chapitre dédié au Cloud, Microsoft n'a pour l'instant pas annoncé de date pour la venue de Flight Simulator sur nos smartphones et tablettes via Xbox Cloud Gaming. Cependant, Jorg Neumann a confirmé qu'une telle version était bien en cours de développement et qu'il y joue en ce moment sur son mobile. Il existe hélas quelques difficultés liées à la boutique intégrée au jeu. En effet, si un utilisateur a acheté des add-ons sur cet espace depuis un autre support (PC ou console), la version Cloud doit elle aussi les incorporer sur ses serveurs… ce qui n'est pas chose aisée. Pour ce qui est d'une sortie sur Xbox One, elle a déjà été confirmée et Asobo se servira exclusivement du Cloud puisque la console n'est bien évidemment pas assez performante pour faire tourner Flight Simulator.

Les joueurs PC et console logés à la même enseigne

Au rayon des bonnes nouvelles, précisons que le jeu sur Xbox recevra ses DLC, mais aussi ses mises à jour en même temps que la version PC.

« Il n'y a pas deux projets (Flight Simulator) mais un seul. Toutes les mises à jour que nous faisons, puisque le jeu est compatible avec le cross-play et le cross-save, seront disponibles sur tous les supports. Cela ne peut pas dévier dans plusieurs directions. Donc, lorsque nous créerons quelque chose, comme par exemple la prochaine World Update regroupant l’Allemagne, l'Autriche et la Suisse en août, elle sortira le même jour sur chaque version ».

JVFR
© Microsoft

À l'instar des joueurs PC, ceux sur Xbox auront également leur rôle à jouer en faisant des retours auprès de l'équipe de développement. Les demandes et autres corrections massivement réclamées par la communauté console figureront aussi au sein du tableau Feedback Snapshot qui compile de manière hebdomadaire ces réclamations tout en donnant une période de sortie pour chaque élément demandé. C'est par exemple le cas pour les hélicoptères qui seront déployés dans le jeu en 2022.

« Ce qui est intéressant avec les hélicoptères, c'est qu'ils sont très différents […]. Ni Asobo, ni Microsoft n'ont l'expertise nécessaire. Donc, nous allons nous associer avec une autre équipe. Plusieurs partenaires se sont manifestés pour nous aider et nous avons fait ce choix afin de faire du jeu une incroyable simulation de pilotage d’hélicoptères. Et nous pensons que nous pouvons atteindre cet objectif avant fin 2022 ».

JVFR
© Microsoft

Pour finir, un petit mot sur l'extension Top Gun: Maverick annoncée lors de l'E3 2021. Nous n'avons pas pu apprendre beaucoup de choses au sujet de son contenu puisque la communication sera intrinsèquement liée à celle du film qui sortira en novembre.

« C'est un rêve qui devient réalité. Tous les membres de l'équipe ont grandi avec Top Gun et c'était déjà incroyable d'apprendre qu'il y aurait un nouveau film. Mais le fait que nous travaillons aux côtés de ce long-métrage est vraiment un rêve qui se réalise […]. Nous ne sommes bien évidemment pas autorisés à en parler étant donné que la production a son propre planning de communication mais la bonne nouvelle, c'est que nous sommes déjà en fin juillet. On se rapproche donc de la sortie et vous en entendrez parler de plus en plus. Ce que je peux dire, c'est que c'est super cool et parfaitement dans l'esprit de ce qu'est Top Gun ».

En attendant ce DLC gratuit et les futures World Update (dont l'Italie dès l'année prochaine), Microsoft Flight Simulator arrive sur Xbox Series X|S dès ce mardi 27 juillet 2021. Le jeu est inclus dans le Xbox Game Pass.

Modifié le 26 juillet 2021 à 07h30

Dernières actualités