Overwatch 2 : résumé du livestream consacré au multijoueurs

Publicité

Overwatch 2 : résumé du livestream consacré au multijoueurs

Durant près de trois heures, l'Overwatch Team a présenté la composante multijoueurs du second opus de son MOBA/FPS à succès.

L'occasion pour les fans attendant de pied ferme le retour au premier plan de la dernière nouvelle franchise de Blizzard de découvrir de quel bois l'avenir de la partie intégrante du titre original va bien se chauffer. Nous vous proposons donc un résumé de ce qui s'est déroulé lors de ce long stream diffusé sur les chaînes officielles Twitch et YouTube du jeu.

Signalons cependant que tout ce qui a été révélé est à prendre au conditionnel, Overwatch 2 étant encore en développement. Ainsi, tout ou partie des éléments illustrés durant ce stream pourrait être amené à changer sur la version finale, attendue au plus tard l'an prochain.

Publicité

Zoom sur la philosophie derrière les changements

Divers commentateurs de l'Overwatch League ont animé une conversation, mesures sanitaires obligent, sous forme de visioconférence, en compagnie d'Aaron Keller (directeur du jeu), Geoff Goodman (chef designer des héros), Dion Rogers (directeur créatif associé), ainsi que quelques joueurs professionnels de l'Overwatch League et créateurs de contenus connus pour leur investissement dans la franchise.

Si la partie coopération a jusque-là été le cœur de la communication autour d'Overwatch 2, l'équipe n'a pas non plus chômé sur la partie multijoueurs. Changement de philosophie, nouveaux héros, nouvelles maps et nouveaux modes de jeu sont autant d'éléments sur lesquels les développeurs ont assidûment travaillé. Overwatch 2 a ainsi été l'occasion de revoir la partie multijoueurs de la franchise en profondeur, chose difficile à faire via une simple mise à jour du premier opus.

Après plusieurs itérations et tests, la principale nouveauté du multijoueurs sur Overwatch 2 est la réduction de la taille d'une équipe à cinq joueurs, contre six joueurs auparavant (un tank, deux héros dégâts et deux supports). Overwatch a bien changé sur le point de la composition des équipes depuis ses débuts, et cette décision vise à rendre le combat plus lisible et compréhensible pour les joueurs comme pour les spectateurs. Ce changement offre aussi plus de liberté à l'ensemble de l'équipe, mais aussi plus de stratégies à envisager, tout en conservant l'aspect compétitif et nerveux qui a fait le succès de cette franchise.

Selon les développeurs, la classe tank était problématique, nuisant à la lisibilité du jeu du fait de leurs compétences naturellement très visuelles. Pour compenser la présence d'un seul tank, chaque héros de cette classe sera massivement retravaillé avec de nouvelles options pour un jeu plus agressif, mais aussi en termes de résistance. L'occasion également de mettre un terme définitif à la tant honnie méta double (voire triple) boucliers. Cela permettra également aux supports de se focaliser sur une seule cible, et à l'unique tank de se sentir plus significatif. Si les tanks connaîtront les changements les plus importants, les autres classes ne seront pas en reste, afin de rééquilibrer des parties impliquant désormais dix joueurs et non plus douze.

Les développeurs en ont aussi profité pour revenir sur un élément déjà annoncé lors de la BlizzCon 2021 : les passifs des classes. Les tanks seront donc moins sensibles aux effets de contrôle, les héros dégâts disposeront d'une vitesse de déplacement légèrement supérieure et les supports auront droit à un soin passif après un laps de temps sans prendre de dégâts.

L'équipe est également revenue sur un aspect ayant frustré nombre de joueurs de l'opus original : l'importante présence d'effets de contrôle. Pour Overwatch 2, cette partie sera mieux calibrée, avec seulement certains héros disposant dans leur kit de tels effets.

La Team 4 s'est aussi de nouveau attardée sur les changements apportés à l'apparence de base drastiquement remaniée des héros. Nouveau moteur oblige, les artistes ont reçu de nombreux outils afin d'apporter plus de détails sur la tenue et d'autres éléments des héros. Cela ne se limite bien sûr pas qu'aux héros, mais aussi aux décors des maps, ainsi qu'aux reflets et autres effets de lumière.

Publicité

Le multijoueurs en action

Après les discussions sur les nouveautés apportées à Overwatch 2 et la philosophie derrière, au tour du jeu de s'illustrer dans toute sa splendeur. La première partie nous permet de découvrir la map Hybride (capture de point et escorte de convoi) de New York, teasée lors de la BlizzCon 2021. Une représentation dans un futur alternatif proche de l'iconique ville américaine. Elle présentera un mélange de zones de combats en extérieur et en intérieur, offrant de nombreuses options en termes de verticalité.

La partie intérieure de la map a notamment permis de mieux se rendre compte du travail apporté aux différents sons du jeu, comme ceux des tirs d'arme, variant en fonction de l'environnement. Graphiquement, la différence se veut moins évidente, mais on peut remarquer des personnages plus finement dessinés, ainsi que des effets de lumière et reflets légèrement mieux maîtrisés. Une partie qui sera sûrement amenée à changer à l'approche de la version finale du jeu. On remarque également quelques changements subtils sur l'interface pour certains héros, mais le design global reste le même que celui présenté lors de la BlizzCon 2019.

Pour la seconde partie, retour sur la map de Toronto, déjà présentée lors de la BlizzCon 2019, et sur le nouveau mode de jeu de ce second opus : Push. Les deux équipes s'affrontent pour contrôler et escorter un robot chargé de pousser un objectif spécifique à chaque équipe le long d'une ligne. Tout au long de cette ligne se trouvent divers points de passage. Ces derniers débloquent des points d'apparition avancés pour l'équipe contrôlant le robot, afin de maintenir une action constante sans trop la désavantager en cas d'engagement perdu.

La troisième partie nous permet de découvrir une autre map, Hybride également, seulement présentée dans la partie PvE d'Overwatch 2 : Rio de Janeiro, terre natale de Lucio, au Brésil. Une map relativement similaire en termes de construction que New York, mais bien plus vivante et colorée, avec une transition entre intérieur et extérieur et autant d'emphase sur la verticalité.

La quatrième partie nous emmène à Rome, une autre map teasée lors de la BlizzCon 2021, qui sera à nouveau le théâtre du mode Push. L'occasion de s'affronter joyeusement et de traverser le monument iconique qu'est le Colisée dans cette map particulièrement réussie, tant d'un point de vue artistique que topographique.

Pour clore ce livestream riche en contenu, nous avons eu l'occasion de découvrir une toute nouvelle map, cette fois-ci exclusivement en mode
Convoi, à l'occasion d'une cinquième et dernière partie : Monaco, et plus précisément le quartier de Monte-Carlo. Comme la principauté bien connue, sa version futuriste présentée dans Overwatch 2 mettra en avant son opulence… et son circuit de Formule 1, qui sera d'ailleurs le convoi à escorter. En hommage à son iconique circuit, la route d'escorte se montrera tortueuse et jalonnée de virages et de reliefs, jusqu'à un casino au sein d'un hôtel.

Le 24 mai, la Team 4 tiendra une session AMA (« Ask me anything ») sur Reddit pour revenir sur les cinq ans de cette franchise désormais culte. Malheureusement, aucune présentation d'un nouveau héros, ni d'annonce relative à une date de sortie ou même pour une bêta fermée. Pour reprendre l'iconique expression de Blizzard : Soon TM.

Source : PlayOverwatch

Modifié le 12 octobre 2021 à 14h00

JVFR

Overwatch 2

  • PC
  • PlayStation 4
  • Xbox One
  • Nintendo Switch

Publicité

Dernières actualités