flechePublicité

Test PES 2012 3D (Nintendo 3DS) : 0/10 sur JeuxVideo.fr

Publiée le 23/03/2011 à 00:03, par Zick

Partager ce test

Test de Pro Evolution Soccer 2011 3D

Capcom a son Street Fighter, Ubisoft son Rayman, Sega son Monkey Ball, et Konami son PES sur 3DS. L’éditeur japonais ne voulait pas louper la sortie de la nouvelle console de Nintendo sans sortir un titre majeur, si possible déjà connu du grand public. C’est donc sa licence phare qui s’y colle dans une version portable tout juste honnête. Explications.

Un contenu rachitiqueRetour au sommaire
contenu-rachitique
image 1
Pro Evolution Soccer 2011 3D, n’est pas un portage à proprement parlé d’une des versions du jeu sorti l’année dernière. A mi-chemin entre une version PSP et une version PS2, le jeu possède à la fois des graphismes légèrement supérieurs à la console portable de Sony, mais beaucoup moins de contenu que sa concurrente. C’est le paradoxe de cette version 3DS qui semble avoir été développé trop rapidement, pour coller avec la sortie de la nouvelle console de Nintendo un peu partout dans le monde. Le manque de contenu apparaît dès le lancement du jeu : Exhibition, Champions League, Ligue des Masters, Partie sans fil et un éditeur de joueur seront les uniques activités possibles dans cette version 3DS. Et encore, elles ne sont pas très remplies.

N/A
image 1
On commence par le mode exhibition, le plus complet de tous. La majorité des équipes nationales et des premières divisions européennes sont présentes, mais pas plus. Ni deuxième division, ni ligues hors Europe, et les transferts hivernaux ne sont pas pris en compte. Plus embêtant, la Ligue des Masters se limite à deux divisions, affiche des temps de chargement pénibles et se voit dotée d’une interface à la fois illisible (les menus affichés sur l’écran tactiles sont beaucoup trop petits) et inconfortable. On est bien loin des dernières améliorations apportées aux versions des consoles de salon. Enfin l’édition des joueurs se limite aussi au strict minimum. Il est possible de changer les statistiques, le nom et les capacités des joueurs déjà présents, mais on ne touche pas au physique. Impossible (ou alors je ne l’ai pas trouvé) de créer des joueurs également. Le minimum on vous dit.

Un gameplay solideRetour au sommaire
gameplay-solide
image 1
En ce qui concerne le gameplay en revanche, c’est beaucoup plus convainquant. Bien loin des versions miséreuses de la DS, ce PES se rapproche beaucoup de la version PSP. Les passes sont automatiques et sans barre de puissance, l'attaque et la défense exigent beaucoup d’anticipation et le titre conserve les techniques de feintes et de dribbles de la version portable de Sony. Le stick de la 3DS se révèle d’ailleurs bien pratique pour contrôler les joueurs, particulièrement pour se faufiler entre les défenses. On regrette toutefois que les feintes et dribbles demandent d’appuyer sur des combinaisons de touches et de directions (détaillées dans le manuel) qu’il faudra apprendre par cœur. On regrettera d’autant plus qu’aucun mode d’entraînement ne soit présent pour mieux les assimiler, surtout quand l’IA du jeu les connaît et les maîtrise parfaitement, elle. L’IA, d’ailleurs se révèle très bonne. Elle profite des espaces pour réaliser des contres meurtriers, défend sauvagement sa surface de réparation et n’hésite pas à tacler dans les moments les plus critiques. Tant mieux, puisqu’on ne peut pas jouer en ligne. Seul le mode sans fil entre deux 3DS équipé du jeu autorise les matchs entres joueurs. Et ne comptez pas sur le partage du jeu, l’option n’existe tout simplement pas.

N/A
image 1
Reste la technique, le gros point fort de ce PES 3D. Le jeu de foot de Konami est très beau. A la fois plus fin et plus fluide que la version PSP, le titre gère aussi parfaitement l’effet 3D. Une vue centrée sur le joueur qui possède le ballon a d’ailleurs été développée spécifiquement pour cette version et permet d’apprécier pleinement le travail effectué. L’effet de profondeur est saisissant, l’impression de parcourir un terrain est bien présente. Reste que passé le plaisir de la découverte, on le désactivera rapidement tant cette vue s’avère peu pratique pour réaliser des passes réussies. En mode caméra aérienne classique, l’effet ne sert alors à rien (même s’il rend très bien) et on l’active que lors de certains replay de buts avec des actions osées. Un mot enfin sur l’ambiance sonore. Les chants des supporters et les bruitages sont de qualités, mais les commentaires (issus de la version Xbox 360 et PS 3) sont à la fois fatiguant et systématiquement à côté de la plaque.

Du point de vue du gameplay et de la réalisation, Pro Evolution Soccer 2011 3D est un excellent jeu de foot. Beau, relativement profond et technique, il ne décevra pas ceux qui attendaient un « vrai » jeu de foot sur une console portable de Nintendo. Mais on pardonne difficilement le manque de contenu du jeu : pas de jeu en ligne, une ligue des Masters pauvre, un éditeur de joueur limité et l’absence d’un terrain d’entraînement restent difficile à digérer. Un bon PES, c’est avant tout un PES complet.
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist PES 2012 3D

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Endless Legend

Endless Legend

Pour tous joueurs | PC , Mac
flechePublicité
flechePublicité