flechePublicité

Test Blue Estate (PS4, Xbox One) : 6/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 25 Juin 2014 , PS4 Sortie le 18 Février 2015 , Xbox One Sortie le 08 Avril 2015 , Plus de tests sur PC

Les +

  • Ambiance sympa
  • Quelques idées bienvenues
  • Forcément fun à deux
  • Gyroscope (PS4) efficace...
  • Nombreux contrôleurs (PC)

Les -

  • Parfois très lourdingue
  • Vite fini, vite oublié
  • Graphiquement pas foufou
  • ...malgré quelques ratés
La note de jeuxvideo.fr
6.0
bon
La note des internautes
8.5

(17 votes)
Publiée le 16/04/2015 à 09:04, par Maxence

Test de Blue Estate (PS4 / PC) : plus c'est con, plus c'est bon ?

Blue Estate est le premier représentant du genre rail-shooter à débarquer sur PS4, et accessoirement un bon petit jeu.

Blue Estate
Souvent déclaré mort et enterré, le rail-shooter se paie de temps en temps une nouvelle incursion sur consoles. Après le sympathique House of the Dead Overkill de Sega, Focus se lance à son tour dans le jeu de tir scripté avec Blue Estate, un titre qui lorgne franchement vers le genre grindhouse cradingue de son homologue Wii et PS3. Le contrôle gyroscopique du Dualshock 4 remplace la Wiimote, pour un résultat convaincant.

Overkill 2.0Retour au sommaire
Autrefois horrifique ou policier, le rail shooter moderne se doit d’être pourvu d’une ambiance décalée, de personnages débiles et de situations grotesques. Après tout, il parait logique de prendre à bras le corps le côté surréaliste des affrontements scriptés, dans lesquels le joueur massacre allègrement des milliers d’ennemis sans que la morale ne le réprouve. Blue Estate nous propulse au beau milieu d’une histoire de gangs, qui commence au bar à strip, se poursuit au cimetière, dans les égouts ou sur un terrain de golf pour finir dans la jungle jamaïcaine : les clichés ont la vie dure, entre ces patrons de triades chinoises malsains, ces slaves durs au mal et les rastas très concernés par la « plante magique » qu’ils cultivent.

Blue Estate
Peu importe le cadre, qui ne sert au final qu’à déployer un maximum de pitreries sonores ou visuelles via des cut-scenes qui s’invitent très régulièrement au milieu de la shootaille. Parfois drôles, souvent bien lourds, les calembours et autres références appuyées (Michael Bay, Star Wars) trouveront leur public, même si la surenchère risque fort de tourner à l’indigestion. Heureusement, le cœur du jeu reste l’action, et de ce côté-là Blue Estate fait bien le job. Un mot déjà sur le contrôle, obligatoirement gyroscopique : on avait assez peu eu l’occasion de tester cette feature de la Dualshock 4, nous voilà rassurés (mais pas concernant le PS Move, définitivement inutile).

Gameplay maison


Précis et réactif, le contrôle est des plus aisés pour peu que l’on prenne le coup de main : il faut, très régulièrement, recaler le viseur au milieu de l’écran en pressant une touche. Le réticule a effectivement tendance à se décentrer au gré de nos mouvements, rendant indispensable le recentrage de celui-ci après chaque tunnel d’action. Une fois la gymnastique intégrée (cinq minutes tout au plus), c’est parti pour la démonstration de skill. Bon, ok, le jeu ne manque pas d’assister le joueur en automatisant grossièrement les headshots, rendant Blue Estate relativement aisé en mode normal, mais conserver sa jauge de combo demande malgré tout un peu de dextérité.

Snack my bitch upRetour au sommaire
Blue Estate
Le joueur a effectivement peu de temps à perdre entre deux frags s’il ne veut pas voir son indicateur tomber à zéro, et entre le rechargement de l’arme et les QTE récurrentes au pavé tactile PS4 (corps à corps, renvoie de projectiles, quelques déplacements), il faut s’employer pour maintenir son flow de kills, et ainsi augmenter son score. Les développeurs ont d’ailleurs profité de ce système de jeu classique pour proposer quelques idées nouvelles, sous forme de mini-jeux intervenant régulièrement dans l’action : ennemi à tuer dans le bon ordre, série de headshots, duels de plus en plus compliqués…

Si l’on ajoute les collectibles plus ou moins utiles (munition, santé, objets cachés), les éléments interactifs – type barils explosifs, ruches d’abeilles – et les QTE débiles vous forçant à vous recoiffer en pleine mission (les cheveux tombant devant les yeux) ou à vous débarrasser de caniches envahissants (!?), on ne s’ennuie pas une seule seconde durant les sept missions de Blue Estate. Le hic, c’est que le tout se boucle en moins de trois heures en mode normal. On se refera éventuellement un petit plaisir avec un partenaire, et les acharnés y reviendront éventuellement pour scorer, mais le tout perd grandement en intérêt une fois le premier run bouclé.

Blue Estate
Blue Estate
Blue Estate
Petites pépées, chiens en chaleur et boss mastoc : plus c'est con, plus c'est bon ?

Difficile de s’accrocher à une réalisation somme toute banale, voire décevante pour de la PlayStation 4, ou à ces environnements classiques (jungle, égouts, cimetière, club de strip) ou seule l’infiltration d’un simili KFC se détache vraiment. On pourra occasionnellement pester sur les quelques ratés du contrôle, où l’on ne touche pas une cible pourtant correctement alignée où lorsque notre caresse de la couche tactile ne suffit pas à réussir l’action contextuelle. Cela n’arrive pas très souvent, mais suffisamment pour qu’on le remarque malgré tout.

Blue Estate
Le cas de la version PCRetour au sommaire
Disponible depuis plusieurs mois sur PlayStation 4 et même sorti en février dernier sur Xbox One, Blue Estate nous arrive enfin sur PC au travers de la plateforme Steam. Sur le papier, le jeu est bien sûr globalement identique à la mouture consoles. On retrouve donc les sept niveaux du mode « histoire » ainsi que les personnages de Tony Luciano et Clarence. De retour également, la possibilité de jouer à deux. Afin de rallonger la durée de vie du jeu, les développeurs ont intégré un petit supplément avec le mode « arcade » : sept niveaux basés sur ceux de l'histoire que l'on traverse en contre la montre.

La version PC profite bien sûr des améliorations d'usage à savoir une résolution d'image que l'on peut pousser au-delà de sa consœur et la possibilité de choisir parmi plusieurs niveaux de détail. Hélas, les options graphiques ne vont pas plus loin et même si le crénelage est moins prononcé que sur consoles, nous aurions aimé pouvoir le régler plus précisément. Le studio HeSaw avoue qu'il a surtout focalisé son attention sur les contrôleurs afin que les joueurs puissent profiter du jeu en toutes circonstances. Ainsi, en plus de la manette Xbox 360 et du couple clavier / souris, le jeu est compatible avec le Leap Motion, un système de contrôle basé sur les mouvements de nos doigts. Mieux, la compatibilité Light Gun (ceux d'Arcade Guns notamment) est aussi de mise.

Cette variété des contrôles apporte évidemment un confort supplémentaire par rapport aux moutures consoles, et ce, même si ce style de jeu est plus à son aise sur le grand écran d'un salon. Le contrôle au Leap Motion a tendance à être vite fatiguant - difficile de jouer plus de trente minutes - et la manette n'est pas ce qui se fait de plus intuitif. En revanche, le clavier / souris est redoutable de précision et le plaisir de jouer au Light Gun est incomparable : là aussi la précision est de mise pour une ambiance excellente, surtout à deux. Blue Estate version PC ne vient pas révolutionner les choses, mais en apportant un peu plus de contenu, une réalisation plus que correcte et un repositionnement tarifaire (12,99 euros), elle plaide encore un peu plus en sa faveur. Un divertissement très sympa, d'autant plus si on peut jouer à deux.

Blue Estate
Blue Estate
Blue Estate
Pas toujours très fin, l'humour est omniprésent


Tout aussi barré et délicieusement stupide qu'il est, Blue Estate n’atteint pas non plus des sommets, se contentant de sa position d’apéritif sympathique et dispensable. Le contrôle gyroscopique est, contre toute attente, agréable et précis, quand les quelques idées distillées dans le gameplay renouvellent correctement l’intérêt tout au long du jeu. Un peu trop vite bouclé, Blue Estate est à-même de séduire et contenter les joueurs PS4 en mal d'action décérébrée., d'autant qu'il est maintenant (au moment de la sortie PC) à 12,99 euros contre 19,99 euros lors de sa sortie PS4.

Tous les commentaires

  • Fu2chN
    20/04/2015 23:23:27

    polobob kyuubi34800 C'est possible, mais il y a un gros défaut. Le curseur a son point d'origine en bas a droit (ou gauche je ne sais pu trop). Se qui fait que dans le FPS tu a ta caméra qui part n'importe comment. https://fr.dolphin-emu.org/blog/2014/08/23/dolphinbar-review/

  • polobob
    16/04/2015 15:04:56

    kyuubi34800 polobob Je sais que brancher la manette wii est possible depuis longtemps. Y a de ça plusieurs années j'avais fait un tableau blanc interactif avec une manette wii et un peu d?électronique. Ma question était mal formulée. Ce que je voulais demander c'est si l'interface du jeu serais compatible avec une souris crontolée avec la manette wii. Parce que ce genre d'installation n'est pas bien compliquée à mettre en place.

  • kyuubi34800
    16/04/2015 14:39:56

    polobob Il doit falloir fouiller un peu, dans tous les cas la wiimote est utilisable sur PC, reste à savoir si quelqu'un s'est (ou va) occupé d'adapter ça sur ce jeu.

  • polobob
    16/04/2015 14:08:53

    Connecter une manette wii sur le PC pour remplacer la souris est-il possible ?

  • Nerces
    16/04/2015 12:44:18

    rhadamenthys 20 euros c'était le prix à la sortie sur PS4. Je vais modifier car aujourd'hui ce n'est plus le cas (cf. la partie PC où je parle de 12,99?).

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.5
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : woo
Bon
sans caméra Ce qui m'a étonné, c'est qu'il demande de pointer la manette puis tirer sur les bords, cela pour en faite déplacer un viseur à l'écran en bougeant la manette , excellent et très précis tout ca sans caméra, dire que kinect fait un flan et que la ps4 sans caméra permet de viser un écran au pad. Le jeu a du style en tout cas.
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
ultra fun !! Ce jeux est ultra fun et le gyroscope marche du tonnerre a condion de recalibrer avec L1 assez souvent un peu lourdingue au début mais on s'y fait tres bien apres et cela devient naturel ... Je recommande fortement surtout a 2 joueurs !!
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Blue Estate

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité