flechePublicité

Test Kameo : Elements Of Power (Xbox 360) : 7/10 sur JeuxVideo.fr Xbox 360

Sortie le 02 Décembre 2005 sur Xbox 360

Les +

  • Entièrement en français
  • La bande-son
  • Le mode coopération
  • Très beau graphiquement
  • Les différents élémentaires

Les -

  • La caméra parfois capricieuse
  • Un peu trop linéaire
  • Nombreux chargements
  • La prise en main de certains élémentaires
La note de jeuxvideo.fr
7.0
bon
La note des internautes
9.6

(16 votes)
Donner votre avis
Publiée le 07/12/2005 à 07:12, par Renaud

Partager ce test

Kameo arrive enfin sur la Xbox 360

Annoncé sur divers supports, c’est finalement sur Xbox 360 que Kameo : Elements of Power montre enfin le bout de son nez. Le titre de Rare compte bien nous en mettre plein la vue, mais qu’en est-il réellement ?

Kameo : Elements Of Power
Annoncé tout d’abord sur Gamecube, commencé sur Xbox, c’est finalement sur Xbox 360 que Kameo montre enfin le bout de son nez. Appelé pour l’occasion Kameo : Elements Of Power, le titre de Rare, véritable jeu d’aventure teinté d’action très proche d’un StarFox Adventures (Gamecube), compte bien en mettre plein la vue à tous les possesseurs de la dernière console de Microsoft, mais qu’en est-il réellement ? La réponse tout de suite après ça…

En route pour l’aventure


Avant d’entrer dans le vif du sujet et de vous faire un état des lieux complet, nous commencerons par un petit rappel des faits. Tout allait pour le mieux dans le monde de Kameo, l’héroïne du jeu de Rare, jusqu’au jour où sa sœur Kalus, avide de pouvoir, libéra Thorn, l’horrible roi des Trolls. Celui-ci avait été emprisonné quelques temps auparavant par Kalus et le père de Kameo. Cette dernière, n’écoutant alors que son courage, décide de partir à la rescousse de sa famille enlevée quelques jours plus tôt par sa vilaine sœur. Mais ce qu’elle ne sait pas, c’est que pour l’aider dans cette difficile tâche, elle va pouvoir compter sur l’élémentaire le plus puissant de tous : nous, euh toi, enfin le joueur quoi !

C’est ainsi que notre aventure commence par une sorte de didacticiel qui permet de découvrir l’utilisation de trois élémentaires (Frappedur, Major Ruine et Chilla). Disposant chacun de caractéristiques propres, ils donnent à la belle la possibilité de prendre l’apparence de diverses créatures pouvant frapper, lancer ou encore tirer. Ce premier niveau nous met aux prises avec toute une bande de trolls bien décidés à ne pas nous laisser arriver jusqu’à Kalus. Plus Kameo s’enfonce dans les entrailles du château et plus elle doit apprendre à jongler entre les différents élémentaires qui l’accompagnent.., Cette première étape se passe plutôt bien et après un petit temps d’adaptation, c’est avec une certaine maîtrise que l’on peut se diriger vers la salle où se trouve Kalus, toute notre famille et l’horrible Thorn, celui-ci se faisant une joie de mettre fin à notre progression.


Cette petite mise en bouche passée, dévoilant différentes phases de jeu, Kameo se retrouve vite privée de tous ses talents. Abandonnée à son triste sort, elle est recueillie par Mystique qui, avec l’aide de l’Entraîneur et d’Ortho, va tenter de la remettre sur pied. Ces derniers vont suivre Kameo tout au long de son aventure. L’entraîneur lui apprend de nouvelles techniques et l’aide à voyager dans ce monde féerique, tandis qu’Ortho, le livre bavard, est toujours là pour délivrer de précieux conseils. Ce passage est également pour elle l’occasion d’en apprendre un peu plus sur les élémentaires, sorte de petits lutins permettant à Kameo d’acquérir de nouvelles capacités. Très utiles dans le déroulement dans l’aventure, ils ont malheureusement été enlevés par d’horribles trolls de l’ombre. Voici donc la mission que va confier Mystique à Kameo : partir à la recherche des lutins élémentaires avant qu’il ne tombent entre les mains de Kalus. Disséminés un peu partout à travers le Royaume, chacun d’entre eux, une fois découvert, offrent à Kameo la possibilité d’effectuer de nouvelles actions.

Comme pour tous les jeux de ce style, le scénario nous propose de partir à l’aventure dans différents niveaux ayant chacun une ambiance propre. Forêts, montagnes enneigées ou encore vastes étendues d’eau, voilà ce qui nous attend tout au long de l’aventure. Chaque zone traversée est pour Kameo l’occasion de parcourir de nouveaux environnements. Infestés de trolls et autres vilaines créatures, ils nous permettent d’expérimenter les techniques apprises auparavant en proposant des défis ne pouvant être relevée qu’avec tels ou tels élémentaires. Il est donc important de bien choisir l’élémentaire de le plus adapté à chaque situation. Ainsi, Frappedur est idéal pour le corps à corps, Gravas est le roi de la mêlée, Cendre idéale pour allumer le feu et Grand Bleu parfait pour couler les navires croisant la route de Kameo.

Les élémentaires, bien que disposant chacun de possibilités distinctes, peuvent aussi évoluer. Pour se faire Kameo doit ramasser ou acheter à ses compagnons de route, des fruits élémentaires lui permettant de choisir de nouveaux pouvoirs (Frappedur uppercut, ronce rasoir, etc. ; Cendre : feu sacré, boule de dragon, etc. ; Grand Bleu : flaque aimant, canon à huile, etc.).

Kameo : Elements Of Power
Kameo : Elements Of Power
Kameo : Elements Of Power

Sortir du château de Thorn, premier niveau du jeu, n'est pas si facile.


Kameo joue les stars sur Xbox 360 ?



Cette belle aventure proposé par les développeurs de Rare est pour nous l’occasion de découvrir un titre digne de la nouvelle console de Microsoft. Offrant un soupçon de liberté, le scénario proposé n’en reste pas moins très linéaire. En effet, Kameo n’a pas trop le choix des quêtes qu’elle doit accomplir et la présence de quelques missions secondaires ne suffit pas à nous offrir une véritable liberté de mouvements. Les décors somptueux sont bourrés de petits détails, souvent animés et parcourus par de nombreux personnages disposant tous d’animations propres. Vaquant à leurs occupations, il n’est pas rare de les croiser à différents endroits du niveau. Entrecoupée de nombreux chargements, court au demeurant, l’aventure nous permet de traverser différents lieux dotés d’une architecture variée et peuplés de toutes sortes de créatures. Ces lieux sont pour nous l’occasion de découvrir le travail effectué par les développeurs sur la variété des challenges proposés, le design des personnages ou encore sur les vastes décors haut en couleurs. Cette surenchère d’effets spéciaux, d’herbe pas encore tondue, d’eau limpide ou d’ennemis n’influe pas sur la vitesse d’animation, fluide quoiqu’il arrive. Heureusement, car c’est en partie la beauté du jeu qui pousse le joueur à aller toujours plus loin. A ce sujet, la caméra a hélas tendance à être un peu capricieuse, gâchant un peu notre plaisir. Elle ne se place pas toujours très bien, mais, c’est heureux, un petit mouvement de Kameo suffit bien souvent à ce que tout rentre dans l’ordre.

Les graphismes de Kameo sont fort agréables, mais c’est aussi par la quantité astronomique d’adversaires de certains niveaux que le jeu de Rare se démarque. Il n’est donc pas rare (NDLR : comment ça une répétition ;-) ) de croiser des centaines de trolls en train d’en découdre avec des centaines d’elfes ! Évoluant librement et disposant d’une intelligence artificielle digne d’un vers de terre, les trolls en arrivent même les uns sur les autres ! À la fin de chaque niveau, tous ces petits méchants sont remplacés par un « gros pas beau » souvent impressionnant. Disposant d’attitudes propres, il demande pour être réduit à néant une technique particulière assez loin du classique : « je fonce dans le tas et j’étudie après... ». Attention cependant, si les premiers ne nous demandent d’utiliser qu’un seul des élémentaires, les suivants mettent à l’épreuve notre dextérité : il faut alors jongler entre deux voire trois élémentaires. Heureusement, la configuration de la manette est là pour nous faciliter la tâche et une simple pression sur un bouton (X, Y, B) permet à Kameo de se métamorphoser. La prise en main est des plus aisées, malgré quelques élémentaires comme Grand Bleu un peu difficiles à maîtriser.

L’ambiance sonore est également au rendez-vous avec des voix entièrement en français et une bande-son collant parfaitement au style de jeu. Il n’est pas rare de croiser des personnages vaquant à leurs occupations qui discutent entre eux. Parler et écouter fait partie intégrante du jeu et il ne faut pas hésiter à stopper sa progression pour prendre le temps de tailler une bavette avec un inconnu. En plus de nous permettre d’avancer dans l’aventure, ce dernier pour tout à fait nous confier une quête annexe….

Kameo : Elements Of Power, seul jeu du genre sur la Xbox 360, propose plusieurs modes jouables seul à plusieurs. Côté mode solo, la durée de l’aventure est des plus raisonnables (environ quatre heures de jeu pour trouver les quatre premiers lutins sur dix), surtout qu’il est également possible de refaire chaque niveau afin de réaliser le meilleur score et d’apparaître dans le classement du Xbox Live. Nous permettant seulement de comparer nos scores et temps avec les joueurs de toute la planète, et non de jouer à plusieurs sur le Net, le titre de Rare met tout de même à notre disposition un mode coopération jouable à deux en simultané, en écran partagé verticalement ou horizontalement. Dans ce cas, la qualité du jeu n’est pas diminuée et les effets sont identiques à ceux du mode solo.

Conclusion


Attendue par un grand nombre de joueurs depuis maintenant pas mal de mois, voir d’années, Le titre de Rare se décide enfin à montrer le bout de son nez. Le résultat est à la hauteur de l’attente et Kameo ne fait pas les choses à moitié en proposant un titre graphiquement très beau et un aventure prenante. N’ayant pour l’instant pas de concurrents dans sa catégorie, sur la nouvelle console de Microsoft, il en devient indispensable pour les fans du genre qui découvriront en Kameo une héroïne pleine de ressources, évoluant dans un monde qui réserve son lot de surprises. Frappedur, Gravas, Cendre, Major Ruine et les autres n’attendent plus que vous pour venir à bout de la méchante Kalus et du gigantesque Thorn.



Ce jeu vous intéresse ? Retrouvez-le dans le
gif : petite Flèche orange
Comparer les prix de Kameo : Elements of Power sur Xbox 360

Kameo : elements of power
Kameo : elements of power
Kameo : elements of power
Kameo : elements of power
Kameo : elements of power
Kameo : elements of power
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 9.6
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Skorn
Très bon
Ce fut le premier jeu de ma 360. Kameo est une fée qui acquérit au fil de l'aventure des guerriers élémentaires, qui permet à Kameo de se transformer et user de leurs capacités. 10 transformations disponibles au menu, il y a le choix. Le jeu est un peu court et le co-op ne sauve pas vraiment le tout malheureusement, mais un mode Live est en préparation, et ça je m'en régale d'avance. Le moteur gra suite ...
Cet avis vous a-t-il été utile ? oui / non
1 BONNE RAISON DE NE PAS Y JOUER
L'avis de : McJeams
Bof
Un jeu qui ma quelque peu decut avec des graphisme un peu faible et une trop grosse repetition dans les gestes. Mais comme on dit, chacun sont avis .
Cet avis vous a-t-il été utile ? oui / non
Kameo : Elements Of Power
Neuf à partir de 8.99€
Jeux d'occasion à partir de 9 €
flechePublicité

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Hohokum

Hohokum

Pour tous joueurs | PS4 , PS VITA , PS3
flechePublicité

>Les meilleures offres jeux vidéo

flechePublicité