flechePublicité

Test Heavy Rain : Chronicles - Le Taxidermiste (PS3) : 5/10 sur JeuxVideo.fr

Sortie le 04 Mars 2010 sur PS3

Les +

  • Ambiance générale
  • Cinq fins différentes
  • Lieu bien construit

Les -

  • Un peu court
  • Un peu cher (entre 3,6 et 5€)
  • Manque de surprise
  • Le taxidermiste, trop proche de Scott ?
La note de jeuxvideo.fr
5.0
moyen
La note des internautes
8.8

(10 votes)
Donner votre avis
Publiée le 17/03/2010 à 12:03, par Maxence

Partager ce test

Test d'Heavy Rain : Chronique Une - Le Taxidermiste

Fort de son succès critique et commercial, Heavy Rain nous livre son premier contenu additionnel (gratuit et disponible pour les possesseurs de la version collector) mettant en avant la belle Madison Paige. Aux prises avec un mystérieux taxidermiste, elle va tenter d'y voir plus clair dans la version complète de la séquence vue et revue lors de nos premiers contacts avec le jeu depuis l'été 2008.

« Différents embranchements et de multiples conclusions »


Il parait utile de préciser en premier lieu que cette première Chronique d’Heavy Rain n’ajoute rien à l’histoire qui se joue dans le jeu complet, mais revient sur un évènement antérieur à la quête d’Ethan Mars pour retrouver son fils disparu. Madison est sur la piste du tueur aux origamis et rend visite à un taxidermiste, susceptible d’être notre homme. Trouver le moyen de rentrer dans la maison, fouiller les lieux sans trop désordonner l’espace quand même, puis enfin découvrir le secret du bonhomme seront les objectifs de cette séquence.

Heavy Rain
Heavy Rain
Heavy Rain
Côté ambiance, ce DLC assure l'essentiel


Comme la plupart des chapitres d’Heavy Rain, cette scène possède différents embranchements et de multiples conclusions. Le principal intérêt de ce DLC sera d’ailleurs d’étudier les diverses possibilités offertes par cette maison au plancher grinçant, aux tapisseries passées et aux inquiétants animaux empaillés. (Re)découvrir le lieu est un vrai bonheur, celui-ci ayant bénéficié d’un soin particulier pour son organisation comme son niveau de détail. L’ambiance qui se dégage de cette chronique est au final très convaincante, même si le doublage français est une nouvelle fois perfectible (privilégiez l’anglais donc) et que le taxidermiste ressemble trop à Scott Shelby pour que l’on y croit. Les développeurs ont bien tenté de modifier son visage pour le faire incarner Leland White (hommage à Twin Peaks ?), mais rien n’y fait, on fait obligatoirement la correspondance avec Sam Douglas, qui joue Scott dans le jeu. Et ce, même si visiblement seule la voix de l'acteur a été conservée. (Merci Toinou91 pour la précision).

Un court métrage ?


Heavy Rain
Si cette séquence met en avant les mécaniques de jeu d’Heavy Rain et nous permet de jouer avec, elle en possède également les défauts, notamment de prise en main. Assez exigu à l’étage, l’espace peut poser un réel problème dans le maniement de notre héroïne, souvent agaçant. On a beau s’habituer à avancer avec R2 et à regarder avec le stick, cela reste une manière peu commode de diriger son personnage. Autre problème, de taille : la séquence est très courte. Comptez 30 minutes pour en voir le bout (en prenant son temps !), pour une toute petite heure de jeu au total si vous souhaitez voir les cinq fins proposées. C’est un peu léger pour un contenu annoncé à cinq dollars (3,6 €) aux Etats-Unis et pesant plus d’1 Go sur la balance. De plus, on avait largement vu toutes les possibilités proposées par ce DLC lors de notre entrevue avec le jeu à la Game Convention en 2008, puis en vidéo par la suite. La surprise n’est donc plus vraiment de la partie, d’autant que l’enrichissement annoncé de la séquence se réduit au final à assez peu de choses. Évidemment, les joueurs n'ayant rien vu de ces éléments ne profiteront que mieux de l'expérience.

Gameplay #1 - Extraits de jeu

Heavy Rain : Chronicles - Le Taxidermiste : Gameplay - Extraits de jeu


Conclusion


Trop courte et sans doute un peu chère (attendons de voir la conversion opérée par Sony pour ce DLC), cette première Chronique ne vaut que par l’approche empirique qu’elle encourage. Les joueurs curieux et passionnés s’intéresseront sans doute à la manière dont Quantic Dream met en place ses mécaniques scénaristiques, tandis que les autres passeront rapidement sur un contenu peu surprenant tout en restant agréable à parcourir. On attend de pied ferme les chroniques suivantes, qui devraient nous proposer plus de sang neuf.



Heavy Rain
Heavy Rain
Heavy Rain
Heavy Rain
Heavy Rain
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )
flechePublicité

Idées cadeaux JV

Partenaires Jeuxvideo.fr

Tests

Moebius : Empire Rising

Moebius : Empire Rising

Pour tous joueurs | PC , Mac

Partenaires Jeuxvideo.fr

flechePublicité

Micromania

>Les meilleures offres jeux vidéo

flechePublicité