flechePublicité

Test Freedom fighters (Xbox, PS2, GameCube) : 7/10 sur JeuxVideo.fr Xbox, PS2, GameCube, PC

Sortie le 25 Septembre 2003 sur Xbox, PS2, GameCube, PC

Les +

  • Un scénario bien trouvé.
  • C´est beau !
  • Une bande son réussie.
  • Un mode multijoueur
  • Le fait de pouvoir diriger un groupe de soldats.
  • Une jouabilité instinctive.
  • Pas de linéarité à travers les niveaux.

Les -

  • On rencontre parfois quelques petits bugs, rien de grave.
  • Un léger manque de mouvements.
La note de jeuxvideo.fr
7.0
bon
La note des internautes
-
Donner votre avis
Publiée le 03/10/2003 à 00:10, par Tribord 57 (et Pag)

Partager ce test

Freedom fighters : Suis moi camarade.

Dans la lignée de conflict désert storm 2, Electronic Arts nous propose un Freedom Fighter au scénario rocambolesque .Les Etats-Unis sont encore sous l´emprise...

Freedom fighters
Dans la lignée de conflict désert storm 2, Electronic Arts nous propose un Freedom Fighter au scénario rocambolesque .Les Etats-Unis sont encore sous l´emprise russe, et visiblement, personne n´a vu venir à bout de ce fléau même pas les radars de l´armée. C´est donc maintenant sur vous, et sur vous seul que repose l´avenir de l´Amérique...

Chers compatriotes
Vous l'aurez peut-être compris, Freedom Fighters se base sur une déformation de l'histoire où l'Union Soviétique sort grande victorieuse de la seconde guerre mondiale à l'aide de la bombe atomique. Un bonne partie de l'Europe et du Moyen-Orient devient communiste au fil des années, seuls les Etats-Unis s'opposent tant bien que mal jusqu'à ce jour de l'année 2003 :Débarquement des Soviétiques à Manhattan ! Vous vous retrouvez dans la peau d'un certain Christopher Stone, un brave homme qui se fait enrôler par un groupe de résistants Américains. Dès lors vous allez devoir défendre votre pays en plein milieu des rues de New-York, en vue à la troisième personne. Voilà donc un scénario plutôt accrocheur et remarquablement bien ficelé, notamment grâce à des scènes courtes et intenses, et par une entrée rapide au coeur de l'action.

Freedom fighters
Freedom fighters
Freedom fighters

Irréductibles capitalistes
Résistant n'est pas un job facile, la preuve, votre QG n'est autre que les égoûts de la ville. De cet endroit vous pourrez recevoir les ordres de vos supérieurs et vous rendre dans différents secteurs en fonction des missions, en les sélectionnant sur la carte de la ville. A travers les niveaux les plaques d'égoûts vous serviront à redescendre en sécurité et à au ravitaillement en munitions et kits de secours, à changer de lieux, ou encore à sauvegarder momentanément votre partie, c'est bien pensé.Mais dans les quartiers New-Yorkais pas question de faire du shooping. Vous tenterez de repousser les Soviétiques en effectuant diverses missions de sabotages, sauvetages, ou encore de destructions. L'impression d'invasion et de guerre est omniprésente, car les rouges sont partout ou presque. Ainsi vos opposants n'hésiteront pas à vous prendre par surprise ou à donner l'assaut, ou au contraire à rester sur leurs positions s'ils sont bien protégés. Des renforts sont régulièrement largués à des endroits préçis, apportant au joueur la sensation qu'il n'est pas vraiment en sécurité ! Il faudra agir avec prudence et réflexion tant l'intelligence artificielle des soldats ennemis est recherchée, et les situations qui se présentent devant vous demanderont un minimum de stratégie. A ce beau tableau on remarquera quelques légères imperfections comme de temps en temps un soldat se jettant bêtement sur vous, mais rien qui vienne gâcher le plaisir de jeu.Anecdote intéressante, les niveaux sont liés entre eux, c'est à dire que vos agissements pendant une mission auront des répercutions sur les suivantes, et modifiront le déroulement des évènemments. La destruction de l'héli-port sur les quais par exemple, empêchera toute activité aèrienne lorsque vous attaquerez l'hôtel. Il est possible de passer d'un niveau à l'autre sans avoir forcément accompli votre but, et d'y revenir plus tard pour finir le travail. Car vous terminerez définitivement un niveau en plaçant le drapeau Américain à la place de celui des Russes, un détail amusant. Ici il n'est donc pas question de linéarité, les actes du joueur ont une véritable influence sur la suite des opérations. Je finirai en ajoutant que c'est drôlement vaste, on peut pénétrer dans pas mal de bâtiments (restaurants, entrepôts, bureaux...), prendre des raccourcis, en clair la sensation de liberté n'est pas mauvaise, au contraire.

Freedom fighters
Freedom fighters
Freedom fighters

C'est vous le chef
Freedom Fighters ne s'arrête pas là dans son lot de bonnes surprises. En effet Chris dispose d'une barre de charisme, qui augmentera lorsqu'il sauve un civil blessé, atteint un objectif, ou libère un prisonnier par exemple. Une fois pleine celle-ci vous permettra d'avoir un combattant de plus sous vos ordres. Appuyez sur A lorsque vous êtes à proximité d'un rebel et il vous suivra, X lui fera monter la garde, Y l'enverra en éclaireur, et avec L+Y vous lui indiquerez là où il doit se positionner, douze combattants au maximum pourront vous rejoindre. Notons que si l'un d'entre eux est à terre, il vous suffira d'un kit pour le remettre sur pieds. Une idée qu'on accueille les bras ouverts, apportant une action réellement prenante et une jouabilité véritablement enrichie.

Freedom fighters
Freedom fighters
Freedom fighters

Les commandes...
Au départ la direction parait un peu bizarre, car il faut sans cesse ajuster la vue avec le stick droit. On peut penser que c'est désagréable mais en réalité cela permet de regarder tout autour de vous, chose indispensable car les Soviétiques peuvent se cacher n'importe où ! Et après un temps d'adaptation ça va tout seul. Pour les touches le fait de gérer une équipe ne pose aucun problème, l'accès dans l'inventaire est rapide, bref, la maniabilité c'est du bonheur. On aurait cepdendant aimer pouvoir effectuer des roulades ou pouvoir se serrer contre un mur, dommage.Du côté de l'armement, n'espérez pas pouvoir ranger un bazooka dans votre poche ! J'entend par là que le jeu se veut proche de la simulation, puisque vous porterez une seule arme à la fois, en plus d'un pistolet, explosifs et multiples objets. Sinon on trouve fusil à pompe, fusil d'assaut, mitraillette, fusil à lunette, mitrailleuse lourde et lance-roquettes, classique mais efficace !

Freedom fighters
Freedom fighters
Freedom fighters

Qui a dit : la guerre c'est moche ?
Après quelques pas dans la ville, on découvre un New-York de toute beauté. Les environnements qui vous entourent, gratte-ciels et immeubles, ont été réalisés avec soin, on peut y voir suffisament de détails pour que l'on y croit, aucun élément n'a été laissé au hasard. Malgré la taille des bâtiments, pas de trace d'aliasing. Quant aux personnages et véhicules, ils sont correctement modélisés. Les animations retranscrivent celles de la réalité, et même avec beaucoup de mouvements à l'écran, je n'ai pas constaté de ralentissements ou de problèmes particuliers. La bande son vous plonge littéralement dans l'atmosphère, avec des chants ressemblant à des hymnes russes, de jolies mélodies, et des rythmes plus soutenus lors des affrontements, parfois même la musique est absente. Les bruitages vont dans le même sens avec des voix, soulignons-le, en français, sauf pour les Soviétiques que l'on entend parler russe bien sûr, et c'est assez marrant je dois l'avouer.

Freedom fighters
Freedom fighters
Freedom fighters

Mobilisation totale
Le clou du spectacle : Un mode multijoueur, jouable jusqu'à quatre. Là il s'agira de hisser votre drapeau à un endroit donné jusqu'à un laps de temps défini en début de partie, en évitant que cette position ne soit reprise par l'adversaire naturellement. Quatre bunkers vous alimenteront en combattants que vous utiliserez pour garder des points stratégiques, lancer une attaque, etc... comme dans le mode solo. C'est aussi défoulant que stratégique, ingrédients nécessaires pour des parties endiablées !

Freedom fighters
Freedom fighters
Freedom fighters


Conclusion

Pour les amoureux des jeux d’actions/Stratégies ce titre est à posséder, sinon pour les autres lâchez vous, vous n’en serez pas déçus. A vous de mener une stratégie sans faille, pour arriver à vos fins et de libérer les USA de la tyrannie de l’occupant Soviétique. Seul petit regret, c’est que ce jeu ne soit pas compatible XBOX Live et qu’aucun contenu ne soit téléchargeable, dommage ça nous aurait fait passer de bons moments. Au final "Freedom Fighter" est un très bon jeu qui vous tiendra en haleine, de nombreuses heures, voir des jours !!!


Freedom fighters
Freedom fighters
Freedom fighters
Freedom fighters
Freedom fighters
Freedom fighters
Freedom Fighters
Freedom Fighters
Freedom Fighters
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Zombax
Bon
Et si les Etats Unis avaient été envahi par les soviétiques? C'est le point de départ de ce jeu d'action saupoudré d'un peu de statégie. Ce sont les créateurs d'HITMAN qui nous livre un jeu fort sympathique. Quelques problèmes sur Xbox (on ne peut pas modifier les boutons de la manette, les murs invisibles dans le jeu...) mais rien de bien grave. Le jeu à bien vieilli suite ...
Cet avis vous a-t-il été utile ? oui / non
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : docdino
Très bon
Superbe!!! Encore une énorme réussite de Free Radical Commander efficacement, aisément une armée de 8 clanpins. Délivrez les Rosbofs de l' invasion des rouges. Choigissez vos positions, placer vos unitées, reppoussez les assaults, écrasser les défences adverses, vivez des combats épiques dans terrains vastes sous une ambiance musicale héroique. Et du multijoueur ... UN MUST, A ESSAYER ABSOLUME suite ...
Cet avis vous a-t-il été utile ? oui / non
flechePublicité

Idées cadeaux JV

Partenaires Jeuxvideo.fr

Partenaires Jeuxvideo.fr

Tests

Partenaires Jeuxvideo.fr

flechePublicité

>Les meilleures offres jeux vidéo

flechePublicité