flechePublicité

Preview World Of Warships (PC) : sur JeuxVideo.fr



Preview

  • Il faut dire que la société Biélorusse a su mener sa barque depuis le lancement de World of Tanks. Imaginez un peu, à l'heure actuelle, il existe plus de 90 millions de comptes à même de se foutre sur la tronche par tanks interposés, et pas loin de 15 millions supplémentaires répartis entre World of Warplanes et World of Tanks Blitz. Si ces deux derniers sont bien loin d’égaler World of Tanks,...
Niveau d'attente
des lecteurs de Jeuxvideo.fr
Elevé
(Attendu par 100% des lecteurs)
(853 votes)
Publiée le 21/08/2014 à 17:08, par Kevin-J

Preview GC de World Of Warships : quand Wargaming s'attaque aux mers

Après avoir conquis la terre et les airs avec force chars et escadres d'avions, Wargaming se lance à l'assaut des mers à grands renforts de navires de guerre dans son prochain titre : World of Warships.

Il faut dire que la société Biélorusse a su mener sa barque depuis le lancement de World of Tanks. Imaginez un peu, à l'heure actuelle, il existe plus de 90 millions de comptes à même de se foutre sur la tronche par tanks interposés, et pas loin de 15 millions supplémentaires répartis entre World of Warplanes et World of Tanks Blitz. Si ces deux derniers sont bien loin d’égaler World of Tanks, difficile de nier leur succès. Alors autant vous dire que l'arrivée prochaine de World of Warships, l'itération navale de la franchise, fait l'objet d'une grande attention de la part du développeur. Et avec pas loin de 3500 personnes réparties sur 4 continents, la force de frappe est conséquente. Après des mois d'attentes, nous avons enfin pu mettre la main sur le jeu à l'occasion de notre passage à la Gamescom. Premières impressions.

Like jvfr
World Of Warships
fleche orange
La modification de l'angle de vue. S'il est une chose qui frappe d'emblée lorsque l'on joue à World of Warships, c'est bien le changement radical de l'angle de vue. Là où auparavant le joueur se retrouvait en suspension au-dessus du champ de bataille, il se retrouve ici propulsé au cœur du combat grâce à un fort abaissement de la caméra, s'approchant fortement de ce que l'on peut retrouver dans le premier TPS venu.

Et si l'on perd un tantinet la vision globale de l'action, c'est pour mieux la vivre. En effet, ce rapprochement de la caméra permet une meilleure identification du joueur avec son avatar naval, tout en offrant de meilleures sensations en jeu. Sachez toutefois que la molette de la souris propose divers degrés de zoom afin de prendre un peu de recul, ou d'ajuster au mieux ses tirs, octroyant au joueur un plus grand contrôle de ses actions.

fleche orange
L'aspect tactique. A bien des égards, World of Warships est un jeu tactique, et cela se traduit par plusieurs facteurs. Le choix de sa « classe » pour commencer. Avec quatre navires disponibles dès le départ, le choix n'en sera que plus crucial, car il faudra choisir sagement en fonction de son style de jeu. Si les trois premières classes offrent des variations classiques (équilibrage entre la puissance de feu, le blindage et la vitesse), la dernière, le porte-avion, promet un gameplay encore inédit. Bien que l'on se doute qu'il impliquera d'une manière ou d'une autre des escadres d'avions, nous ne savons pas encore de quoi il en retournera en jeu.

World Of Warships
Ensuite, il faudra compter sur les subtilités du gameplay naval pour enrichir les possibilités tactiques. Pour commencer, les monstres marins que l'on prend en main ne se manœuvrent pas facilement. Que ce soit pour se déplacer, virer de bord, ou tout simplement aligner une cible, tout prend du temps. Dès lors, une bonne stratégie de déplacement (prêter le flanc à l'ennemi pour bénéficier d'une plus grande puissance de feu ou jouer la sécurité pour offrir le moins de surface visible), une bonne anticipation (tenir compte des déplacements adverses avant d'ouvrir le feu) ainsi qu'une bonne planification seront les maîtres mots pour s'en sortir. D'autant plus lorsque l'on sait que la localisation des dégâts sera de la partie, et que l’environnement (hauts fonds, récifs) pourra venir causer des dégâts aux navires.

fleche orange
Le travail réalisé sur l’accessibilité. Dernier point à retenir de cette présentation, le travail réalisé sur l’accessibilité est sans doute un point clef pour Wargaming, dans la mesure ou l’apparition de World of Warships représente l'arrivée potentielle de nouveaux joueurs. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils ont bien fait les choses. Pour commencer, World of Warships s'ouvre sur une mission d'apprentissage, permettant de découvrir les bases du jeu sans stress inutile. Là où sur leurs précédentes productions on se retrouvait directement dans le vif du sujet, à se faire laminer par des joueurs plus expérimentés, on se retrouve ici à affronter des intelligences artificielles, avec des alliés qui viennent nous soutenir sans mot dire.

Dans cet effort d’accessibilité, la vue tactique aérienne permet non seulement d’avoir rapidement un aperçu du champ de bataille, mais aussi de planifier les déplacements de son navire. Par conséquent, il ne nous reste plus qu’à se concentrer sur les tirs et la
destruction de ses adversaires (tout en sachant qu'il est à tout moment possible de reprendre la manœuvre en utilisant ce bon vieux ZQSD).

Dislike jvfr
On a moins aiméRetour au sommaire
World Of Warships
fleche orange
Les subtilités du système de visée. Il s'agit là du plus gros défaut du jeu à l'heure actuelle. Non pas que le système soit mauvais, non, juste qu'il est assez compliqué à appréhender car l'appréciation des distances en jeu s'avère difficile à maîtriser. Ainsi, lorsque l'on se retrouve plongé au cœur de l'action, ajuster ses tirs, voire, viser avec précision une partie du navire adverse pour l'envoyer de par le fond n’est pas chose facile. Et lorsque à cela s'ajoute la nécessité de prévoir les déplacements de ses adversaires, autant vous dire que l'équation peut vite tourner au cauchemar.

Par exemple, à bien des reprises lors de ma session de gameplay, j'ai manqué des tirs que je pensais avoir parfaitement ajustés, et ce, sans savoir vraiment pourquoi. Néanmoins, et même si cette constatation m'a un tantinet refroidi, le laps de temps durant lequel j'ai joué ne me permet pas de juger en profondeur les subtilités de ce système. Gageons cependant que quelques heures de plus au compteur m'auraient permis d'y voir un peu plus clair.

Conclusion
Bien que relativement court, ce premier contact avec World of Warships n'en a pas moins été concluant. Tout en utilisant les mêmes ficelles que World of Tanks et World of Warplanes, cette itération navale apporte son lot de nouveautés fort sympathiques. Plus lent, articulé autour de la tactique et de la planification, ce World of Warships débarque avec de solides arguments en sa faveur, d'autant plus que Wargaming est encore loin de nous avoir tout révélé, comme en témoigne le mystère planant autour du porte-avion. Et si l'on pourra trouver çà et là quelques menus défauts, il est encore trop tôt pour donner un avis définitif. C'est néanmoins avec un grand intérêt que nous suivrons l'évolution du titre dans les mois à venir, la bêta ne devant pas tarder à arriver.

Bande-annonce cinématique



World Of Warships
World Of Warships
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité