flechePublicité

Test Warp (Xbox 360, PS3) : 6/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 15 Février 2012 , Xbox 360 Sortie le 13 Mars 2012 , PS3 , Plus de tests sur PC

Les +

  • Un bon concept
  • Difficulté bien dosée
  • Zero : adorable et dangereux
  • Des énigmes bien pensées
  • Fluide et joli

Les -

  • Les temps de chargement
  • Rythme mal maîtrisé
  • Redondant à trop de niveaux
  • Court et rejouabilité peu probable
  • Une seule sauvegarde
  • Tout en anglais
La note de jeuxvideo.fr
6.0
bon
La note des internautes
7.3

(18 votes)
Publiée le 20/02/2012 à 14:02, par Camille

Test de Warp : Une évasion réussie ?

Warp nous conduit dans les fins fonds d'une base occupée par des scientifiques et des soldats où Zero, un extraterrestre, va devoir échapper à ses ravisseurs.

Disponible en téléchargement sur le Xbox Live pour 800 points Microsoft depuis le 15 février 2012, Warp met en scène un petit alien qui veut s'évader d'une base où il est retenu captif. Prévu également sur Playstation 3 et en téléchargement sur PC, le titre développé par Trapdoor, un studio canadien, va nous faire traverser des niveaux en aiguisant nos réflexes, mais aussi notre jugeote.

Warpenter et réfléchirRetour au sommaire
Fiche jeux : Warp
Relevant d'un croisement improbable entre une pile alcaline et une cacahuète, notre extraterrestre appelé Zero se fait capturer par des scientifiques dès le début du jeu. Il devient le sujet d'expériences douteuses et en vient à perdre ses pouvoirs. Heureusement, alors qu'ils étaient en train d'effectuer des tests, il arrive à retrouver le pouvoir de se téléporter sur une courte distance. Dès lors, notre héros décide de quitter les lieux en semant une bonne pagaille dans l'immense laboratoire où il est retenu. Il va, par la même occasion, essayer de libérer un autre petit alien qui arrive à communiquer avec lui par télépathie. L'escapade commence et se déroule avec une seule et unique sauvegarde.

Pas vraiment taillé pour le combat, notre gaillard n'est pas inoffensif pour autant puisqu'il peut se téléporter à travers des murs, dans des objets, mais également dans des êtres vivants et les faire exploser. Il ne reste alors plus que des membres éparpillés ainsi que des taches de sang qui justifient d'ailleurs très bien le PEGI 18 du jeu, et cela malgré la sympathique bouille de Zero. Au niveau de l'ambiance sonore, les musiques sont discrètes. Du coup, on a l'impression d'entendre uniquement les bruitages, d'ailleurs très redondants, liés aux personnages ou aux environnements. Dans cette catégorie, on retrouve en premier les bruits étranges de notre alien, les alarmes déclenchées par les scientifiques lorsque l'on est découvert, les menaces des sentinelles (ou leurs sifflements lors de leurs rondes), ou encore les avertissements du dirigeant de la base. Le tout en anglais s'il vous plait, ce qui nous laisse à croire que le mois de février est la période de congés des traducteurs.

Press Start #1 - Warp(zone)



Warp
Au fur et à mesure de sa progression, Zero va obtenir de nouveaux pouvoirs : créer un double qui sert de leurre et qui échange sa place avec un corps physique ou encore propulser des barils pour actionner des mécanismes de loin. Les zones qui s'en suivent vont permettre de mieux maîtriser nos dons fraîchement obtenus tout en ne délaissant pas nos acquis. Malheureusement on a vite la sensation de refaire souvent la même chose (activer un interrupteur, actionner un mécanisme...). Le titre nous permet également de renforcer certaines capacités de notre héros. Si l'intention est louable, les effets n'ont pas un impact marquant en jeu et on peut très bien arriver au bout de l'aventure sans avoir cherché à débloquer beaucoup d'améliorations. Les décors, même s'ils sont bien modélisés, restent identiques et renforcent ainsi la sensation que le jeu ne se renouvèle pas. Les ennemis se protègent, certes de mieux en mieux, mais la façon d'en venir à bout, une fois qu'elle est découverte, reste identique. L'eau, qui neutralise temporairement les pouvoirs de Zero, est une idée très bien amenée, mais également trop vite délaissée. Quel dommage...

Warp
Au niveau de la difficulté, le jeu reste bien accessible et se finit sans trop de problèmes, même si notre héros va mourir très souvent. Il faut dire qu'une seule balle ou explosion suffit à le mettre à terre. On appréciera notamment le fait qu'aucun mur invisible ne vienne nous protéger d'une chute lorsqu'on se balade sur des tuyaux, bien en hauteur. Certaines moments sont vraiment intéressants et exigent des réflexes et de l'observation. D'autres se révèlent bien plus embêtants, notamment le boss qui fracasse les tonneaux (dont celui où on se cache) sur un coup de tête alors qu'on utilise le leurre pour l'amener ailleurs. Ces passages demandent plusieurs essais. Malheureusement, les temps de chargement - de 5 à 10 secondes - qui suivent chacune de nos morts cassent vraiment le rythme du jeu et agacent vraiment à la longue. Ces phases d'attente obligatoires ne nous donnent pas vraiment envie de nous aventurer dans des zones dangereuses où l'on risque d'avoir plus de temps de chargement que de temps de jeu.

Warp
Le titre se finit assez vite puisqu’environ 4 heures sont nécessaires pour en voir le bout. Certes, on peut toujours essayer de fouiller les niveaux de fond en comble pour récupérer les « Grubs », des espèces de baies dont raffole notre héros, ou encore de détruire tous les rapports des scientifiques pour ne laisser aucune trace de son passage (et débloquer par la même occasion des planches qui ont servi à la conception du jeu), mais malheureusement cela n'ira probablement pas au-delà. Des défis sont également éparpillés dans la base et nous permettent de tester nos performances sur des épreuves contre la montre (traverser une zone, tuer tous les humains...). Les décors plus que simples et très sobres ne donnent vraiment pas envie de s'attarder sur ces petits défis et d'essayer de figurer en haut des classements en ligne.

Warp est un jeu avec des idées intéressantes et une difficulté relativement bien dosée. Plus, on avance et plus notre héros débloque de nouvelles capacités, ce qui rend le titre bien plus agréable à jouer lorsqu'on arrive vers la fin. Malheureusement, il souffre d'un rythme mal maîtrisé à cause des redondances liées aux temps de chargement, aux environnements qui n'évoluent pas, mais aussi aux bruitages sonores qui agacent. La durée de vie est bien trop courte même si des objectifs secondaires ainsi que des défis sont présents. Si beaucoup jugeront inutile de revenir sur le titre de Trapdoor, on gardera tout de même un œil sur le studio canadien, car si au final les maladresses de Warp sont assez nombreuses, le concept est accrocheur et le héros original.

Warp
Warp
Warp
Warp
Warp
Warp
Warp
Warp
Warp
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )
flechePublicité

Playlist Warp

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
) { var ins = document.createElement('script'); ins.type = 'text/javascript'; ins.async = true; ins.src = 'http://widget.achetezfacile.com/widget.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ins, s); })();