flechePublicité

Test Viewtiful Joe (GameCube, PS2) : 8/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 30 Octobre 2003 , GameCube Sortie le 01 Octobre 2004 , PS2

Les +

  • Ambiance cartoon
  • Le livret
  • Décors en 3D Cell Shadés
  • Prise en main immédiate
  • Pouvoirs de Joe
  • Ultra délirant

Les -

  • Petits bugs
  • Très difficile
  • Pas de doublage français.
La note de jeuxvideo.fr
8.0
tres bon
La note des internautes
8.0

(15 votes)
Donner votre avis
Publiée le 26/10/2004 à 10:10, par Ryu69

Partager ce test

Viewtiful joe : Un retour en fanfare !

Après une année sabbatique passée à repasser sa tunique rouge et lustrer son casque bionique, Joe le poseur est enfin de retour ! La PS2 accueille en effet...

Viewtiful joe
Après une année sabbatique passée à repasser sa tunique rouge et lustrer son casque bionique, Joe le poseur est enfin de retour ! La PS2 accueille en effet le dernier bébé de Capcom, qui fit les beaux jours du Cube de Nintendo. Notre Bioman en culotte courte arrivera-t-il de nouveau à convertir des adeptes au port du slip kangourou ? Les réponses maintenant.

Passer derrière le petit écran
Dans une salle de cinéma pratiquement vide, Joe et Sylvia regardent les nouvelles aventures du Capitaine Blue. Le petit garçon est un fan inconditionnel de films de ce genre et en a assez que sa petite amie le couvre de papouilles alors que lui voudrait regarder tranquillement la fin de son film.Occupé à repousser les avances de sa dulcinée, notre héros ne remarque pas qu'un portail s'est ouvert entre leur monde et celui du film. Après avoir tué Capitaine Blue, un énorme monstre enlève Sylvia sous les yeux de Joe, coincé sous un robot de quatre tonnes et incapable de protéger sa petite amie disparaissant à travers le vortex. Essayant par tous les moyens de rentrer dans l'écran, le garçon se fait aspirer par un halo lumineux et se retrouve plongé au cœur de son film

Viewtiful joe
Viewtiful joe
Viewtiful joe

Faut aimer le genre !
Gros succès sur le cube de Nintendo, Joe ne pouvait pas passer à côté d'un passage sur le monolithe noir de Sony, ce dernier accueillant ce chef d'œuvre à bras ouverts. Le poids des années n'a pas altéré ce petit bijou tout vêtu de Cel Shading : le bébé de Capcom propose en effet un univers cartoon très séduisant. Vous allez déambuler au travers de décors 3D proches des comics, proposant néanmoins des plates-formes et des personnages 2D sortant tout droit de bandes dessinées japonaises. Jouant habilement sur une profondeur de champ destinée à offrir une perspective sans retour, les développeurs ont su garnir les niveaux de moult éléments empruntés à des styles différents, allant du gothique transylvanien à un immeuble calqué sur le World Trade Center. Même si ce portage s'est techniquement passé sans aucun malheur, la différence de puissance laissait présager de légères failles et les bogues de collision sont là pour le rappeler.On dénote également une énorme inspiration venant du Sentaï nippon, ou comment se vêtir de pyjamas colorés et combattre les méchants au nom de la justice. Notre héros est catapulté dans un vieux film des années soixante-dix et quelques détails anodins sont là pour le signaler, des bandes horizontales à la qualité de l'image proche d'une vieille pellicule rongée par le temps.La modélisation des personnages est désopilante à souhait. Joe est assurément le protagoniste le plus charismatique du soft, sa cape rouge virevoltante et sa combinaison moulante rouge vont faire pâlir de jalousie Bernard Minet, le plus Bioman d'entre nous. Capitaine Blue fait office de vieux mentor, une sorte d'Obiwan Kenobi qui aurait trop forcé sur le chocolat. Les autres protagonistes, désignés d'entrée comme de vulgaires punching-balls, possèdent en leur sein une gestuelle aussi hilarante que les vêtements censés cacher leurs squelettes métalliques : ce qui retient davantage notre attention réside en la capacité de pulvériser chacun de leurs organes assez facilement, cette prouesse technique permettant d'admirer le génie des équipiers de Mikami. Aussi difficiles que gargantuesques, la plupart des boss de fin de niveau sont une attraction à eux seuls, véritables beautés artistiques doublées d'un génie plus que satanique : partant du vieux principe qui met en éloge les bons vieux titres des années quatre-vingt, vos ennemis d'un soir n'ont qu'un seul point faible et font tout leur possible pour le dissimuler.En ce qui concerne le son, les musiques plaisent à nous immerger au cœur d'une ambiance bonne enfant, les bruitages réalistes et les commentaires sous-titrés venant égayer nos pérégrinations quotidiennes. Mettant les petits plats dans les grands, la version PS2 permet de prendre en main un nouveau personnage, accessible à la fin du mode histoire, un autre héros paré de rouge mais dont la crinière argentée a donné ses lettres de noblesse à la discipline : je veux bien sûr parler de Dante en personne, un clone sorti d'une cour de récré et accompagné de Lucia, sa coéquipière du premier Devil May Cry. Une friandise destinée à encourager ceux qui s'empêtrent dans le mode Histoire.

Viewtiful joe
Viewtiful joe
Viewtiful joe

Bouge ton corps dans l'espace !
Entre gloires du passé et innovations du présent, Viewtiful Joe s'installe dans un futur proche, puisant son inspiration chez les cadors de la discipline qui ont forgé la notion du beat them all. Cette version conserve tous les atouts acquis sur la version GameCube, à savoir la possibilité de ralentir ou accélérer le temps de façon à casser la défense de certains adversaires; la palette de nos mouvements se développant selon la qualité de nos actions. En effet, un héros se doit de sauvegarder son charisme tout en étant généreux dans le bourre pif : plus vos effectuerez des mouvements stylés, plus vous glanerez des points permettant par la suite d'acheter de nouveaux coups ou objets chez le vendeur du coin. Disséminées un peu partout, les bobines de film produiront un allongement de la période où vous pourrez porter votre costume moulant.Grâce avant tout au plaisir que l'on ressent à prendre la destinée de ce jeune loup en culotte courte, les vieux baroudeurs du jeu vidéo vont retrouver avec plaisir un esprit en voie de disparition aujourd'hui : le mérite. Cet opus est avant tout destiné aux professionnels du genre qui ne reculeront pas devant l'extrême difficulté imposée par le bébé de Capcom. Plus adéquate que le pavé de Nintendo, la manette PS2 s'adapte parfaitement aux multiples combinaisons imaginées par des développeurs habiles et inventifs, même si on aurait aimé éviter une utilisation du zoom autre part que sur le stick analogique droit. Même avec un temps d'adaptation nécessaire, les novices auront plus de facilité à se dépêtrer des énigmes qui les attendent que leurs homologues sur GameCube.

Viewtiful joe
Viewtiful joe
Viewtiful joe


Conclusion

Joe arrive sur PS2 et n´a rien perdu de son charme. Le prince du beat them all casse toujours autant la baraque, avec comme partenaire d´un soir un Dante en culotte courte au meilleur de sa forme. Ignorer ce titre revient à passer à côté d´un chef-d´œuvre qui remit le Cube sur orbite. Un titre incontournable se devant de figurer dans votre ludothèque.


Viewtiful joe
Viewtiful joe
Viewtiful joe
Viewtiful joe
Viewtiful joe
Viewtiful joe
Viewtiful joe
Viewtiful joe
Viewtiful joe
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.0
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Chrono29
Très bon
Les graphismes du jeu, en cell shading, sont très beaux et très colorés. L'ambiance du jeu est très déjanté. La bande son est excellente (Musiques; Doublages ...) Le jeu est très jouissif et impressionant et enfin la maniabilité est superbe. Le scénario est très intéressant car le jeu est bourré d'humour, de clins d'oeil et de parodies. Les seuls défauts du jeu sont s suite ...
Cet avis vous a-t-il été utile ? oui / non
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Martos
Bon
Un jeu superbe, grâce au Cell-Shading, c'est rare de voir des jeux originaux comme ça... Les Boss sont assez dur, les monstres nombreux, les décors magnifiques et vivants... Quel plaisir on a de mettre au ralenti et de se faire une séquence "à la Matrix" Cependant, la fin m'a déplu... Se refaire tous les Boss en une seule fois est assez lourd suite ...
Cet avis vous a-t-il été utile ? oui / non
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Viewtiful Joe

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

flechePublicité
flechePublicité