flechePublicité

Silicon Knights (Too Human) contraint de détruire ses propres jeux



Sortie le 29 Août 2008 , Xbox 360
Publiée le 09/11/2012 à 17:11, par Benoît

Partager cette actu

Silicon Knights (Too Human) contraint de détruire ses propres jeux

Conséquence facheuse du procès l'opposant à Epic, le studio Silicon Knights se voit obligé de rappeler puis détruire tous les invendus de ses jeux fonctionnant sous l'Unreal Engine 3.

Dès 2007, le studio Silicon Knights s'était retrouvé englué dans un procès qu'il avait initié contre Epic au sujet de l'Unreal Engine. Au motif de ce litige, le studio arguait que le moteur licencié par Epic n'était pas fini voire inexploitable, et qu'il avait ruiné le travail de ses développeurs.

Sorti victorieux de cette bataille légale pour avoir su prouver que Silicon Knights avait copié des morceaux entiers du code de l'Unreal Engine, Epic ne s'était pas seulement vue rétribuée de la somme de 4,5 millions dollars - doublée il y a peu à 9 millions de dollars par un juge fédéral de l'Etat de Caroline du Nord - : la firme avait également pu exiger de Silicon Knights qu'il rappelle et détruise tous les invendus de ses titres bâtis sur l'Unreal Engine 3, à échéance du 21 février 2013.

La liste compte exhaustivement Too Human, The Box/Ritualyst, The Sandman, X-Men: Destiny and Siren in the Maelstrom : autant de titres dont le rappel et la destruction sont à la charge exclusive de Silicon Knights, qui doit en outre en cesser la production et la distribution. Déjà fébrile économiquement et réduite à une équipe de quelques personnes après plusieurs vagues de licenciements successives, Silicon Knights risque bien de ne pas se relever de ce dernier coup dur.

Source : Eurogamer
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )
Commander sur
Too Human
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Too Human

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

flechePublicité
flechePublicité