flechePublicité

Test Tomb Raider : Definitive Edition (PS4, Xbox One) : 8/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 28 Janvier 2014 , PS4 Sortie le 31 Janvier 2014 , Xbox One

Les +

  • Aventure longue et variée
  • Combats nerveux
  • Puzzles intéressants
  • L'arc, très sympa
  • Réalisation bien remaniée sur PS4

Les -

  • Structure linéaire
  • Un peu excessif parfois
  • Les gémissements, les QTE
La note de jeuxvideo.fr
8.0
tres bon
La note des internautes
8.1

(105 votes)
Publiée le 28/01/2014 à 18:01, par Jean-Marc

Test de Tomb Raider : Definitive Edition sur Playstation 4

Un an après sa sortie sur PS3, Xbox 360 et PC, Tomb Raider revient en Definitive Edition sur PS4 et Xbox One. Notre avis à la fin de l'article.

Au cinéma comme dans le jeu vidéo, la mode est depuis quelques mois / années à ce que l'on appelle les reboot. On prend une franchise bien connue, on fait plus ou moins table rase du passé et on se lance dans la redécouverte de son ou ses personnages principaux. C’est exactement le chemin suivi par Crystal Dynamics pour ce nouveau Tomb Raider, qui fait comme nombre de films en nous proposant de découvrir la jeunesse de Lara Croft, son héroïne. Jeune diplômée, elle n'est pas très expérimentée et... elle va en voir de toutes les couleurs la petiote ! Découvrez notre avis sur la version Playstation 4 de cette Definitive Edition en fin d'article.

Il était un petit navire...Retour au sommaire
Tomb Raider
Les choses démarrent de manière on ne peut plus classique. Embarquée avec toute une équipe à bord de l'Endurance, Lara Croft cherche à localiser le Royaume de Yamatai. Une expédition écourtée par les puissantes tempêtes du Triangle du Dragon, sorte de Triangle des Bermudes du Pacifique. L'Endurance ne tarde pas à faire naufrage et notre Lara se retrouve sur une petite île, séparée des siens. L'île en question n'a hélas rien d'un paradis tropical et durant les premières minutes de jeu - qui font comme souvent office de didacticiel - Miss Croft doit déjà s'occuper de survivre. Il faut se protéger de la tempête, trouver de la nourriture et prendre un peu de repos.

Cette première étape du jeu, plus tranquille, emmène le joueur sur une fausse piste. On pense qu'il va être question de survie tout au long de l'aventure et que ce Tomb Raider va proposer un défi très différent de ce que l'on connaît. En réalité, les choses se rapprochent rapidement et nettement d'un Uncharted sur lequel se seraient greffées des idées que l'on retrouve dans des films comme Batman Begins ou Spiderman : en nous faisant découvrir une Lara Croft plus jeune, encore inexpérimentée, Crystal Dynamics modifie complètement le rapport que l'on peut avoir à l'héroïne. On la découvre tout autant qu'elle-même en apprend sur elle, sur ses capacités.

Insert Disk #23 - Jean-Marc, Renaud sur Tomb Raider ...


Itinéraire d'une enfant gâtée ?Retour au sommaire
L'aventure est une sorte de parcours initiatique. On apprend en quelque sorte la naissance de Lara Croft comme Batman Begins et Spiderman évoquent l'émergence des deux super-héros. Le didacticiel terminé, Tomb Raider prend alors une forme qui sera plus conforme au reste de l'aventure. Pour faire très schématique, le joueur rejoint une zone de l'île et se trouve alors face à une sorte de mini-monde ouvert. Le plus souvent, le but est simplement de rejoindre un point précis de cette zone afin de poursuivre l'aventure, mais entre-temps, il y a bien sûr beaucoup de choses à faire, récupérer divers objets, mettre en déroute des ennemis, retrouver un compagnon...

Tomb Raider
Des objectifs multiples sur lesquels se superposent tout un tas de « quêtes annexes » que l'on est bien sûr pas du tout obligé de faire, mais qui permettent d'obtenir quelques succès et surtout des points d'expérience / des ressources que l'on utilise ensuite pour faire évoluer Lara. L'un comme l'autre se récupèrent en éliminant / fouillant les ennemis, en repérant diverses caches, en accomplissant des objectifs et en fouinant un peu partout. Chaque zone de la carte dispose de son campement et ce dernier permet de dépenser l'expérience / les ressources afin d'acquérir de nouvelles compétences et d'améliorer son équipement.

Tomb Raider : Among Lara's Deception of Fortune ?Retour au sommaire
Tomb Raider
Cette gestion un peu « jeu de rôle » de son personnage est très limitée, mais permet malgré tout d'orienter un peu le jeu en fonction de son style. Du côté des compétences, on peut ainsi privilégier les aptitudes d'exploration, le combat à distance ou la lutte au corps à corps : Lara peut alors repérer plus facilement les objets dignes d'intérêt, viser sans trembler avec son arc ou asséner de redoutables contre-attaques à l'aide de son piolet. Du côté de l'équipement, il s'agit principalement d'améliorer les différentes armes à disposition de Miss Croft : augmenter le chargeur du pistolet, limiter le recul du fusil à pompe...

Fusil à pompe ? Oui, la jeune fille du début de l'aventure acquiert progressivement un équipement à faire pâlir d'envie un certain John Rambo ! Un véritable arsenal qui vient renforcer le côté action de l'aventure, mais qui s'intègre sans problème au jeu. Avec ce reboot, les développeurs ont clairement changé d'orientation et alors que les premiers Tomb Raider avaient inspiré Uncharted, c'est un juste retour des choses de voir les aventures de Nathan Drake apporter un second souffle à celles de Lara Croft. Une inspiration que ne renie pas Crystal Dynamics, mais qui va plus loin que le simple copier-coller.

Tomb Raider
Tomb Raider

Lara est souvent très très mal embarquée !

Being Lara CroftRetour au sommaire
Ce Tomb Raider 2013 est plus qu'un bête jeu d'action et en nous faisant marcher dans les pas de Lara, Crystal Dynamics parvient à mettre en place une ambiance toute particulière. On sent le manque d'expérience de la jeune femme, on sent qu'elle n'est pas aussi solide que Drake. Certains passages sont moins réussis que d'autres, mais dans l'ensemble la mise en scène est remarquable. On accompagne Lara dans toutes ses émotions : désolée de devoir tuer un cerf, émue face à la détresse d'un compagnon, blessée après une terrible chute, mais aussi volontaire ou vengeresse quand il le faut... Une palette parfaitement soutenue par une réalisation de qualité.

Tomb Raider
Testé d'abord sur Xbox 360, Tomb Raider est une réussite technique sur presque toute la ligne. Les environnements sont variés sans que l'on tombe dans le grand n'importe quoi, les effets climatiques sont réussis et même la gestion des textures ou de la profondeur de champ est à souligner. Crystal Dynamics a vraiment fait du bon boulot pour plonger complètement le joueur dans son aventure. Au-delà de l'aspect purement technique de la réalisation, il convient effectivement de souligner le talent des développeurs qui parviennent à faire vibrer le joueur sur pratiquement toute la durée de l'aventure, notamment grâce à une bande-son très étudiée.

Des défauts bien dérisoiresRetour au sommaire
Tomb Raider
On regrettera tout de même que le scénario soit entrecoupé de QuickTime Events pour le moins dispensables. Ces derniers sont là pour faire monter la tension, mais l'aventure n'en avait vraiment pas besoin. Ici Lara doit éviter des obstacles alors qu'elle dévale une pente sur les fesses, là il faut retourner une arme contre propriétaire : dans tous les cas, il s'agit toujours d'appuyer sur le bon bouton au bon moment. Passons. Il s'agit en fait du seul véritable raté pour Crystal Dynamics qui, si nous voulions être tatillons, aurait pu soigner les cinématiques pour que l'équipement de Lara soit toujours visible ou que sa queue de cheval ne parte pas dans tous les sens.

D'autres joueurs seront gênés par la surenchère de misères que connait cette pauvre Lara et par ses gémissements un peu trop systématiques : une goutte d'eau dans l'océan des qualités du jeu ! Des qualités qui accompagnent le joueur durant 10 à 20 heures selon votre habileté, le niveau de difficulté et l'envie de tout explorer. Si cela ne suffit pas, sachez que le studio a imaginé quatre modes multijoueurs : Deathmatch et Team deathmatch, mais aussi les plus originaux Cry for Help et Rescue. Le premier oppose Survivants et Solarii dans un duel pour le contrôle de stations radio alors que Rescue invite les Survivants à récupérer des kits de soin alors que les Solarii tentent de les éliminer... Rien de très original, mais de quoi profiter du jeu encore quelques dizaines d'heures.

Lara Croft fait parler les armes (arc, pistolet et ...


Le cas de la version PS4Retour au sommaire

Tomb Raider était attendu au tournant par un certain nombre de joueurs ne s’y étant pas encore essayé sur Xbox 360, PS3 ou PC. Ne tournons pas autour du pot. Si globalement le jeu est identique, le travail réalisé par les équipes de Crystal Dynamics est très appréciable, notamment dans cette version PlayStation 4 qui arrive par tous les ajustements apportés à se révéler plus agréable visuellement que sur tous les supports précités.

Tomb Raider : Definitive Edition
Si le pas franchit par rapport aux précédentes versions consoles est indéniable, nous pouvions craindre une simple transposition de la version PC, ce qui n’est pas le cas. Cette édition définitive a bénéficié d’un travail certain et tout commence par notre héroïne. Lara a vu son visage remodelé et ce dernier arrive à la rendre à la fois plus juvénile et plus déterminée, pour un personnage que l’on sent fragile, mais qui va s’endurcir. De même, les textures de peau ont été affinées et les effets de lumières sont bien mieux rendus dessus. Même si la technologie TressFX utilisée sur PC n’est pas présente, les cheveux de Lara bougent superbement bien. Il en va de même de son équipement qui s’intègre mieux à son corps et ses animations ont aussi été affinées.

Tomb Raider : Definitive Edition
Mais notre héroïne n’est pas la seule à avoir eu droit à des égards particuliers, car dans le jeu, les environnements sont tout aussi importants. C’est ainsi que ces derniers apparaissent plus chargés, notamment la végétation beaucoup plus dense, et toujours aussi bien animée en fonction des conditions climatiques variables comme la pluie ou le brouillard. De même, la profondeur de champ a été accrue. N’oublions pas le feu, cet élément déjà remarquable avant bénéficie désormais d’effets encore plus travaillés. Toutes ces améliorations ne se font heureusement pas au détriment de l’affichage qui reste très fluide.

Tomb Raider : Definitive Edition
La manette n’a pas été oubliée, de même que quelques spécificités techniques de la console. Certaines sont purement esthétiques, et font plus gadget qu’autre chose, comme la lumière de la manette qui fluctue quand on tire ou change de couleur en allumant une torche. D’autres, par contre, sont originales et augmentent quelque peu l’immersion comme les voix qui sortent de la manette en utilisant le talkie-walkie ou la possibilité de donner des ordres vocaux pour passer de l’arc au pistolet par exemple.

Enfin, cette version ne serait pas définitive si elle ne proposait pas quelques petits plus comme tous les DLC multijoueurs, six nouvelles armes, ou l’accès dans les campements à tous les costumes de Lara. Au titre des bonus, une bande dessinée (malheureusement en anglais) vient nous narrer les événements qui ont conduit nos protagonistes à se retrouver sur le navire Espérance. C’est l’occasion d’en apprendre un peu plus sur leur passé.

En définitive (édition), cette version PlayStation 4 de Tomb Raider mérite toute votre attention, en tout cas si vous ne l’avez pas déjà pratiquée avant sur d’autres supports, ou si vous attendiez une version GOTY.

Sortie du jeu sur Xbox One et PS4


Depuis les premières présentations du jeu, nous sentions que ce Tomb Raider nouvelle formule avait du potentiel, mais nous ne pensions pas être emballés à ce point. Crystal Dynamics réussit la gageure de renouveler une franchise certes populaire, mais aussi vieillissante en piochant les bonnes idées à droite et à gauche. Bien sûr, certains y verront un clin d'œil plus qu'appuyé à Uncharted, mais Lara Croft sait se démarquer de Nathan Drake, propose un véritable défi et sait surtout varier les plaisirs afin que plateformes, énigmes et combats se marient harmonieusement. Parents pauvres de la franchise, les combats n'ont plus rien à envier aux cadors du genre alors que certains puzzles sont vraiment bien trouvés. Certes le multijoueur est dispensable, mais il ne vient qu'en bonus d'une aventure solo à savourer sans retenue, surtout dans cette version Definitive sur Playstation 4, au contenu identique mais à la réalisation très soignée.

Tomb Raider
Tomb Raider

Tomb Raider
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.1
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
Une bonne remise à niveau ce jeux est super bien réalisé! Les graphismes, l'histoire, le gameplay et les doublages, tout y est de bonne qualité! On y trouve des nouveauté comme créer ses armes, un peu comme The Last Of Us! On peut aussi les améliorer et améliorer ses compétences! Les quelques soucis sont les petits cris de Lara, (les créateur étaient en manque? lol) quelques bug de gameplay (c suite ...
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Tomb Raider : Definitive Edition

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
arentNode.insertBefore(ins, s); })();