flechePublicité

Test Tokyo Jungle (PS3) : 7/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 26 Septembre 2012 , PS3

Les +

  • Un concept original et accrocheur
  • La chaîne alimentaire bien respectée
  • Un gameplay riche
  • Un grand nombre d'animaux jouables

Les -

  • Manque de variété dans les environnements
  • La musique... c'est pas possible
  • Graphismes datés
La note de jeuxvideo.fr
7.0
bon
La note des internautes
7.2

(24 votes)
Publiée le 14/09/2012 à 13:09, par Kevin

Test de Tokyo Jungle : chienne de vie

On pensait qu'il ne sortirait jamais en dehors de ses frontières d'origine. Et pourtant, il s'est échappé. Tokyo Jungle débarque en Europe tel un OVNI au beau milieu du paysage vidéoludique. Une réussite dans son genre.

La fin du monde, c'est bientôt non ? En tout cas, les studios de Sony Japan ont une vision bien singulière de l'apocalypse. Dans Tokyo Jungle, l'ensemble de la race humaine s'éteint. Jusque là, tout va bien. Les seuls survivants ? Non, pas un groupe de rescapés sortis d'un abri anti-atomique. Les animaux sont en fait les uniques rescapés de cette catastrophe. La ville de Tokyo devient alors une véritable jungle où se mélangent chiens, chats, girafes et crocodiles.

La planète des animauxRetour au sommaire
Tokyo Jungle
Autrefois surpeuplée, la gare de Shibuya se transforme en repère de dangereuses bestioles. La chaîne alimentaire, la vraie, reprend alors ses lettres de noblesse. Le Lion peut récupérer sa couronne de Roi et le chiwawa de Paris Hilton peut crever face à une antilope. Oui, forcément, tous les animaux se sont échappés des différents zoos. Voilà, le décor est planté. Tokyo Jungle propose donc aux joueurs d'évoluer dans cet environnement menaçant avec un seul mot d'ordre : la survie.

Tokyo Jungle
La progression accorde en effet une dimension très importante à ce denier point. Si vous n'avez pas compris ça, vous n'avez rien compris. Concrètement, chacun des animaux bénéficie d'une jauge de « faim » qui descend aussi vite qu'une bière devant un anglais. Il faut donc se nourrir constamment, ce qui n'est pas si facile quand les supermarchés sont fermés et que les croquettes n'existent plus. De plus, un chasseur est lui même chassé en permanence. Plongé dans ce contexte primaire, le joueur doit alors jongler entre la défense de son territoire et la recherche d'aliments comestibles. Pas simple. D'autant plus quand l'on incarne un petit toutou domestique. Le mode « Histoire » propose justement de se mettre dans la peau d'un chien tout mignon se retrouvant face à un univers terrifiant qu'il ne connait pas... l'apprentissage de la vie, en somme.

Attaque, défense, esquive, on apprend rapidement les différentes techniques rudimentaires pour éviter de se faire ôter la vie en deux minutes. Et pour cause : une morsure peut ici s'avérer fatale, dans un sens comme dans l'autre. Tokyo Jungle demande par ailleurs une bonne maitrise de la faune et de la flore, qui deviennent des éléments essentiels à la survie d'une espèce.

Bande-annonce #4 - Seul le plus fort peut survivre


Pour l'amour de la fourrureRetour au sommaire
Tokyo Jungle
Comme il y a toujours plus fort que soi, il faut régulièrement se cacher dans les fourrées pour ne pas se faire repérer par ses ennemis. Prendre la fuite face à un adversaire plus costaud n'a rien de choquant, au contraire. Il faut connaitre son adversaire avant de l'affronter. Tokyo Jungle bénéficie d'un gameplay varié combinant infiltration, recherche, course poursuite et combat. Pour cette dernière composante, on peut regretter que les affrontements soient assez basiques dans l'ensemble, même si chaque animal possède ses propres coups et capacités.

Tokyo Jungle
Par exemple : un herbivore est contraint de trouver des plantes pour se nourrir. Il est aussi forcément moins fort qu'un carnivore. En revanche, il peut courir plus vite, sauter plus haut et se fondre facilement dans le décor. Chaque espèce propose une expérience de jeu différente, ce qui encourage forcément le joueur à progresser pour débloquer la centaine de « personnages » disponibles, même si certains ne sont proposés que via le PSN (en sortant la carte-bleue). Mention spéciale pour le Raptor qui n'est pas sans rappeler un certain Jurassic Park. Les collectionneurs prendront le temps de mettre la main sur les multiples objets disponibles, comme des tenues souvent farfelues.

La loi de la jungleRetour au sommaire
Tokyo Jungle
Tokyo Jungle se découpe en deux modes bien distincts. L'histoire - scindée en plusieurs chapitres - n'est pas forcément très intéressante. Elle bénéficie d'une mise en scène légère avec des actions souvent superflues. On passe vite son chemin. Le cœur du sujet, c'est surtout le mode Survie. Le but du jeu ? Engranger un maximum de points en résistant le plus longtemps possible. On démarre alors avec une créature qui doit, en plus de survivre dans ce milieu hostile, répondre à différents défis inscrits sur une carte.

On nous impose également de sécuriser des territoires en capturant des points bien précis (sorte de capture the flag modifié). Si au départ, les ressources ne manquent pas, elles se raréfient avec le temps. De surcroît, les créatures deviennent de plus en plus coriaces. A tout ces paramètres s'ajoutent également la gestion du cycle jour / nuit (plus difficile de chasser la nuit) et la toxicité. Des nuages toxiques vont et viennent dans le ciel tokyoïte et influencent la manière d'évoluer au sein des environnements. Un important indice de pollution rend par exemple certains éléments presque incomestibles.

Tokyo Jungle
Cette bonne vieille map contient aussi une multitude de défis permettant de débloquer de nouveaux animaux. Accrocheur, Tokyo Jungle arrive à nous tenir en haleine grâce à l'empathie et l'attachement voué à son nouveau protégé. Et puis, il y a aussi ce terrible besoin naturel de procréer, de donner la vie. Vous l'aurez compris, il est possible de s'accoupler. Mais comme dans la vraie vie, un certain rang social est nécessaire avant d'accoster une dame de bonne famille. Sinon, il reste toujours quelques « crasseuses » que l'on peut serrer avec un simple sourire. En revanche, ces dernières peuvent facilement vous donner des puces. Mieux vaut donc se tourner vers la femelle plus compliquée, mais qui vous donnera une bonne descendance.

On dirige alors une petite troupe de bébés à peine capables de chasser. Pourtant, il faut bien se nourrir pour évoluer et grandir. Si un animal meurt, le second prend la relève et ainsi de suite... Il faut alors sécuriser une autre zone, trouver une femelle et mettre au monde une nouvelle portée. On ne vous avait pas menti : c'est l'histoire de la vie.

Tokyo Jungle
Si Tokyo Jungle est agréable à joueur, il l'est beaucoup moins à regarder. Textures sommaires, graphismes dépouillés, on ne peut pas dire que le titre de Sony Japon soit une réussite technique. On peut aussi regretter son manque de variété au niveau des environnements. La plupart des quartiers se ressemblent et les développeurs ont manqué de créativité pour apporter un brin de folie aux décors. On aurait préféré voyager à travers le monde et découvrir de nouvelles cités en version post-apocalyptique.

Original, frais, prenant, Tokyo Jungle représente une excellente surprise. A l'heure où les blockbusters occupent la majeure partie des rayons, il prouve - une fois de plus - que le support dématérialisé peut offrir ce genre de petite pépite venue d'ailleurs. Pour autant, le titre de Sony Japan n'est pas exempt de tout reproche. Graphiquement daté, il pique les yeux, du moins à première vue. De plus, les décors manquent cruellement de diversité. Heureusement, son gameplay solide et sa progression bien ficelée réussissent conjointement à tenir en haleine les joueurs, à condition de ne pas être allergique aux poils.
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 7.2
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Tadbou
Moyen
Oui mais... Jeu intérressant et bourré de bonnes idées malgré ses tares rechnique. Je l'ai acheté pour sa dimension scoring tant vanté sur divers sites mais malheureusement au bout de 4 heures de jeu avec le premier animal, j'arrive à 999.999 points et impossible d'aller au delà. Je suis vraiment déçu de ce côté là, l'interet du jeu s'en trouve amoindri puisqu'il n'y à pas grand chose d'autre à faire qu'accu suite ...
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Tadbou
Moyen
Oui mais... Jeu intérressant et bourré de bonnes idées malgré ses tares rechnique. Je l'ai acheté pour sa dimension scoring tant vanté sur divers sites mais malheureusement au bout de 4 heures de jeu avec le premier animal, j'arrive à 999.999 points et impossible d'aller au delà. Je suis vraiment déçu de ce côté là, l'interet du jeu s'en trouve amoindri puisqu'il n'y à pas grand chose d'autre à faire qu'accu suite ...
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Tokyo Jungle

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
cript"> (function() { var ins = document.createElement('script'); ins.type = 'text/javascript'; ins.async = true; ins.src = 'http://widget.achetezfacile.com/widget.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ins, s); })();