flechePublicité

Test This War Of Mine (PC) : 8/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 14 Novembre 2014 , PC

Les +

  • Une ambiance bien pesante
  • Quelques cas de conscience
  • Style graphique très adapté
  • Interface plutôt intuitive
  • La guerre sous un autre angle

Les -

  • Gare à la déprime !
  • Un peu monotone
  • Liberté trop limitée
La note de jeuxvideo.fr
8.0
tres bon
La note des internautes
9.0

(49 votes)
Publiée le 20/11/2014 à 15:11, par Nerces

Test de This War of Mine : la guerre du côté des civils

Tenter de survivre dans une ville assiégée alors que les bâtiments sont en ruines et que les snipers sont aux aguets... Tel est le défi proposé par 11 bit Studios.

Guerre et jeux vidéo ont toujours fait bon ménage. Mais plutôt que de nous confier des pétoires de toutes les tailles, les Polonais de 11 bit studios ont opté pour un regard nouveau sur les conflits. Avec This War of Mine, ils nous placent dans la peau de ces civils qui doivent vivre malgré les bombardements, se nourrir malgré les snipers et qui tentent surtout de faire face à toutes sortes de pénuries. This War of Mine ou quand la gestion pose des questions existentielles.

Survivre... avant toute choseRetour au sommaire
This War Of Mine
En début de partie, nous faisons connaissance avec le groupe de trois personnages - tirés au hasard - que nous aurons sous notre contrôle. Un rapide panneau plante le décor en précisant comment ils se sont connus. Dans leur ville - que l'on imagine en Europe de l'Est, mais ce n'est pas très important - la guerre a éclaté et ils ont trouvé refuge dans une bâtisse partiellement démolie. Au premier jour de la partie, il convient déjà de faire un rapide tour du propriétaire. Une vue en coupe nous présente l'ensemble de notre « domaine » et permet d'identifier rapidement les placards susceptibles de contenir du matériel, les portes et les décombres.

This War Of Mine
Ce matériel que l'on récupère rejoint tout de suite notre inventaire général : il est en fait la clef de la survie de notre groupe. En effet et en fonction des affinités de chacun - que l'on apprend en lisant leur biographie - il est ensuite possible de fabriquer les premiers équipements. Ces derniers serviront à nous rendre la vie plus supportable : le réchaud permet de cuisiner les aliments que l'on va trouver, le poêle vient chauffer les pièces et le lit est là pour apporter un peu plus de confort la nuit... Par manque de matériaux, mais aussi de temps, il ne sera bien sûr pas possible de tout construire le premier jour : à vous de choisir ce qui semble le plus important.

Lorsque la première nuit tombe, de nouvelles décisions sont à prendre. Une - et une seule - personne peut être envoyée à l'extérieur pour chercher d'autres matériaux. Pendant ce temps, les autres pourront se reposer ou monter la garde. En effet, les pillards sont plutôt nombreux dans une ville en guerre et comme le jour les snipers constituent une menace bien trop grande, tous le monde privilégie les sorties nocturnes. Pour celui ou celle que l'on envoie à l'extérieur, il convient de décider du matériel à emmener (une arme ? un pied de biche ?) et surtout d'opter pour une destination en fonction de l'équipement dont on n'a besoin : tel bâtiment sera plus riche en matériel médical, tel autre en aliments.

Huitième jour de survie : notre vidéo maison


« Quelle connerie la guerre »Retour au sommaire
La nuit peut alors débuter et avec elle une autre façon de voir les choses. La représentation en coupe reste de mise, mais on ne voit plus maintenant que ce qui est dans le champ de vision de notre personnage. Il se déplace discrètement dans ce qui est une zone encore inconnue et peut également voir à travers le trou des serrures avant d'ouvrir les portes. L'important est ici de repérer les précieux matériaux que l'on est venu chercher, mais il faut aussi surveiller l'heure : si notre personnage n'est pas sorti avant le lever du jour, il lui faudra rentrer « à la maison » sous la menace des snipers.

This War Of Mine
Ces visites nocturnes sont aussi l'occasion de croiser d'autres personnages. Dans une ville en guerre, on peut ramener à deux catégories les rencontres possibles : soldats ou survivants. Les premiers sont le plus souvent hostiles, mais les seconds ne sont pas toujours mieux disposés et rien ne nous permet de savoir - au préalable - s'ils ont de bonnes intentions. On se méfie donc systématiquement alors que divers événements viennent se mêler à notre quête pour la survie. Des événements qui sont généralement autant de choix moraux lourds de conséquences aussi bien ingame que dans notre petite tête de joueur.

This War Of Mine
Parfois, il faut prendre les armes, mais aucun de nos personnages n'est rompu aux techniques de combat. Peut-être s'agit-il de masquer les carences de 11 bit studios, mais ce postulat se traduit par des combats douloureusement imprécis dont on n'est jamais vraiment sûr de sortir gagnant. Dans d'autres cas, il est possible d'échanger des matériaux avec d'autres survivants sachant que notre groupe finira tôt ou tard par connaître la faim, le froid ou la maladie et qu'il est compliqué de faire survivre tout le monde. Particulièrement difficile - on meurt souvent dès les premiers jours - This War of Mine dépeint de manière assez dure, mais sans jamais sombrer dans le glauque, les horreurs de la guerre. Un visage sensiblement différent de ce que le jeu vidéo a l'habitude de nous montrer.

Exploitant des mécanismes de jeu parfois un peu rigides et sans doute pas assez varié dans son approche, This War of Mine atteint toutefois son objectif. Cette répétitivité s'explique par le quotidien même des civils en temps de guerre. Un quotidien que l'on perçoit grâce à une ambiance assez remarquable... même si elle ne prête pas vraiment à la fête. Certains joueurs tiqueront également devant le manque de liberté offert alors que le niveau de difficulté est particulièrement élevé. Pour les civils, une guerre n'est jamais une partie de plaisir : il n'y a pas de raison pour que This War of Mine soit complaisant.

Test réalisé sur une machine à base de Core i7 4 GHz, 16 Go de mémoire vive et GeForce GTX 780 Ti. Le jeu semble à son aise à partir d'un processeur double-cœur 3 GHz, épaulé par 4 Go de mémoire vive et une GeForce 9800 GTX.

This War Of Mine
This War Of Mine

This War Of Mine

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 9.0
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : yuter
Très bon
plusieurs façons de mourir j'ai fais 2 parties : ma toute première où je découvrais le jeu : on a commencé à 3 ,j'ai pu barricader les trous dans les murs , faire du feu , poser des pièges , aider les gens , 2 persos sont morts en cherchant de la nourriture . finalement je suis parvenu au Jour 39 , mais j'ai laissé mes deux persos mourir à petit feu ( ils étaient en phase finale sans médocs c' suite ...
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
Le vrai visage de la guerre, celle qui n'épargne personne, et surtout pas ceux qui ne la font pas. Un gameplay un peu rigide et pas de didacticiel mais c'est tant mieux. On n'est pas là pour défourrailler tout ce qui bouge avec les plus gros flingue du monde en rigolant. la survie est difficile, la faim est là, on pille votre abri, et on est pas seul à farfouiller dans les décombres et les autres suite ...
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist This War Of Mine

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité