flechePublicité

Test Theatrhythm Final Fantasy (Nintendo 3DS, iPhone, iPad) : 8/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 06 Juillet 2012 , Nintendo 3DS Sortie le 12 Décembre 2012 , iPhone , iPad

Les +

  • Mécanique simple et tellement accrocheuse
  • Une approche "RPG" du jeu musical
  • Les musiques, fantastiques
  • Durée de vie assez dingue
  • Du multi jusqu'à 4

Les -

  • Pas de narration
  • Difficulté mal indiquée
  • L'enfer du DLC
  • Textes en anglais
La note de jeuxvideo.fr
8.0
tres bon
La note des internautes
7.9

(66 votes)
Publiée le 09/07/2012 à 09:07, par Nathan

Test de Theatrhythm Final Fantasy : La musique dont vous êtes le héros

La musique adoucit les mœurs, parait-il. Elle embellit aussi les RPG. L'étape d'après, c'était d'en faire tout un jeu.

On a tous en nous quelque chose de Final Fantasy... Ou en tout cas des musiques. C'est d'elles dont on se souvient, une fois que tout est terminé, celles que l'on fredonne, frissonnant au souvenir des exploits de Cloud, Tina, Tidus et des autres. On a tous débattu, on a tous nos airs préférés et votre serviteur en premier lieu. En fin de compte, on a parfois accordé, à juste titre, plus d'importance à ces musiques plus qu'aux épisodes eux-mêmes. En vérité, Final Fantasy est devenu un peu comme Star Wars : si on enlève le son, la série devient comme un aquarium fascinant où il manquerait une certaine âme. Square Enix a donc été bien inspiré d'en faire un RPG musical.

Dissidia musical ?Retour au sommaire
L'idée peut paraitre saugrenue, mais il faut se souvenir que dans les années 90, quand le RPG était le genre roi au Japon, Squaresoft essayait de mettre du RPG à toutes les sauces. Bien avant Dissidia, Tobal 2 donnait une dimension jeu de rôle à la baston tandis que Racing Lagoon faisait la même chose pour la conduite automobile. Ici, tout n'est que prétexte pour revoir les treize héros principaux et surtout pour tapoter des notes au stylet, en suivant les ritournelles des classiques "maison". Tout se déroulerait presque comme dans tous les jeux musicaux sur portable. Mais Theatrhythm, avec son nom "mot compte triple" improbable, fait le pari de l'esthétique et de la profondeur de jeu à défaut de celui de l'histoire. Il faudra ramasser des « Rhythpos » pour débloquer des personnages, musiques ou bonus et affronter les boss historiques de la saga.

Mais cette esthétique, c'est celle, simplifiée, de FF Brigade, le jeu social Final Fantasy disponible uniquement sur les plateformes mobiles japonaises. Les treize héros canoniques présents sur la cartouche 3DS sont transformés en des espèces de marionnettes un peu inoffensives où l'on n’entendra jamais la voix, pour ne pas déranger la musique. Tout est caricatural / gentil et seules certaines séquences de jeu ou des cinématiques passeront parfois dans le fond de certaines musiques pour illustrer le thème du niveau.

Gameplay #2 - Morceaux choisis Final Fantasy 7


Chacun sa musiqueRetour au sommaire
Comme dans n'importe quel RPG, après s'être choisi une équipe équilibrée (un magicien, un gars rapide, un qui cogne fort, etc.), une partie typique de Theatrhythm Final Fantasy se divise en plusieurs phases. Ça commence forcément par un thème d'ouverture, puis suivent les musiques dites « FMS » comme dans « Field Music Stage ». Elles correspondent dans l'idée aux "cartes" de jeu, où l'équipe de personnages passait d'une ville à l'autre. Ici, il sera question d'aller le plus loin possible en espérant que le leader de son équipe soit rapide (du genre Tidus).

Un bonus non négligeable pour couvrir un maximum de distance et éventuellement trouver de bon item, c'est le chocobo qui apparait si l'on réussit un couplet bien particulier à mi-parcours, appelé « feature zone ». Moins passionnants, les EMS (E comme « Emotion »), annoncent la couleur. Elles reprennent un thème connu du jeu, que l'on doit suivre. C'est là que l'on verra le plus de cinématiques en fond d'écran et tant pis pour les quelques aventuriers qui n'ont pas lutté pour finir FFIX, car c'est cette séquence de fin qui va défiler en arrière-plan.

Toute la musique que j'aimeRetour au sommaire
Mais c'est le troisième style de musique, les BMS comme dans « Battle Music Stage », qui sont les plus passionnantes. Ressemblant aux bons vieux combats de Final Fantasy, l'équipe devra là encore réussir des notes qui défilent à toute berzingue. La différence, c'est qu'en plus de voir les notes défiler sur quatre lignes, une pour chaque perso, des adversaires vont s'enchaîner à la gauche de l'écran. À l'ancienne. Les combos, plus ou moins critiques, vont venir à bout de ces boss. C'est aussi la séquence la plus exigeante puisque sa barre d'énergie se videra en seulement quelques « Bad » sans même que le magicien puisse lancer un sortilège de guérison. Le tempo et la qualité de la musique aidant, on se laisse prendre à cette espèce de duel parodique des plus grands affrontements de FF.

Il y a toujours un cap dans les jeux musicaux, un cap de difficulté où le pro va s'acharner tandis que le joueur intermédiaire va se demander s'il ne vaut pas mieux passer tout ce temps précieux à apprendre à jouer d'un vrai instrument. Threatrhythm ne joue pas la carte de la clarté puisqu'il y a 3 grands groupes de difficulté et après, "débrouille-toi". Mais le jeu est tellement accrocheur qu'on finit par se farcir tous les airs, indifféremment de nos préférences musicales. Le Sanctuaire du Chaos sera l'étape d'au-dessus, un combo de musique FMS / BMS qui recèle de fragments de cristaux, ces éléments qui serviront à débloquer les personnages cachés du jeu.

Theatrhythm Final Fantasy
Ces têtes bien connues sont d'ailleurs terriblement longues à retrouver tant le jeu est long. Quelques cristaux sont refourgués, de-ci de-là, lorsque l'on récolte assez de "Rhythpos" mais il faudra passer par le Chaos. Il sera d'ailleurs possible de s'échanger ses derniers « défis du Chaos » via Street Pass en plus d'hilarantes cartes de visite customisées. Theatrhythm est un jeu minimaliste mais ultra goupillé et complet, que les pros adoreront, quitte à se refaire tout le jeu sans équiper aucune arme ou habilité ni item pour toucher le score maximal.

"Rock my heart"Retour au sommaire
Tout cela serait parfait si Square Enix n'avait pas joué au radin. Tout un programme assez long de DLC rajouté au compte-goutte a été mis en place avec, à chaque fois, de supers musiques payantes. Si l'on se souhaite se mesurer à ces inédits, il faudra d'abord se fritter avec le store en ligne le moins convivial depuis l'invention de l'Internet : pas de musiques à l'écoute (il faut aller voir du côté de Youtube pour deviner quel morceau correspond à quoi), téléchargement pièce par pièce... Et puis il y a le principe : ce n'est pas que Theatrhythm manque de musiques, le problème tient de l'intention de faire payer plus d'un euro par piste supplémentaire, pourtant déjà toute prête quelque part sur un disque dur, au Japon. Alors que le jeu est déjà si riche...

Theatrhythm Final Fantasy
Cette richesse parait paradoxale devant l'offre élémentaire de Theatrhythm. Tapoter des notes est devenu la base du jeu musical sur portable. D'Elite Beat Agents à Jam with the Band en passant par les jolies initiatives comme Rhythm Thief, on bat la mesure, on maintient appuyé un certain temps et surtout, plus dur, on donne un coup de stylet dans une direction donnée. Ce n'est pas comme si on pouvait innover fondamentalement. Mais Dieu soit loué, pas de Gyrosensor, Theatrhythm se contente de cette trinité déjà bien assez compliquée d'inputs hérités de la DS. Un détail qui ne trompe pas : tous ceux qui ont le jeu y ont passé des heures, un succès qui s'explique autrement que par l'intérêt suscité par des musiques que nous avons tant aimé.

Bande-Annonce #2 - Trailer Special


Theatrhythm a le côté parfaitement calibré des jeux des grands jours, grâce aux soins de Square Enix mais au savoir-faire d'Indies 0, l'équipe à qui l'on doit Retro Game Challenge, un jeu culte de la DS qui émulait littéralement la nostalgie de l'ère 8 & 16 bit. Ils ont réussi à intégrer de manière intelligente les principaux éléments du monde du RPG dans un jeu musical. Les personnages deviennent plus forts et plus résistants avec l'expérience, leurs magies plus puissantes... La magie du RPG opère quand, à chaque combat, nos héros montent en puissance. Tout comme le joueur, stylet à la main.

Ce n'était pas un pari facile que de réunir deux éléments comme la musique et le RPG, qui se sont tant côtoyés sans jamais se toucher aussi frontalement. C'est indéniablement un des meilleurs jeux de musique depuis Elite Beat Agents et Rhythm Paradise, une vraie approche "old school" et inédite d'une série mythique du jeu vidéo. Cela peut sembler dérisoire, mais il y a véritablement une alchimie qui prend forme, le stylet ne faisant plus qu'un avec les souvenirs de gamer et le défi rythmique qui lui arrive dans les oreilles. On peut féliciter Square Enix qui a réussi, au moment où l'on s'y attendait le moins, à remettre du groove dans le cœur.

gif : petite Flèche orange
Test réalisé le 29 mars 2012 à partir d'une version import japonaise. La version française est identique au niveau du contenu (les DLC sont toujours de la partie). On regrettera que Square Enix n'ait pas cru bon de traduire les textes de son jeu (en anglais) dans notre langue. Car si ces derniers ne sont pas forcément compliqués à comprendre, ils pourront constituer un léger frein, d'autant que certains textes (d'introduction et de fin de chapitre) cohabitent avec d'autres éléments à l'écran. Ce qui rend plus complexe leur lecture / compréhension.

Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 7.9
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
Le HIT 3DS a posséder ! Ce jeu, bien qu'il peut laisser perplexe, est juste un hit a posséder pour tout fan de la première heure de final fantasy, regroupant 70 musique cultissime du premier Final fantasy sur Nes, au dernier, FF13 (13-2 uniquement en DLC) La qualité de l'OST est identique a ceux des jeux originaux (ils n'ont donc pas prix la musique des remake GBA / DS). Niveau Histoire, j suite ...
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
Hallu..... Cianant j'ai acheter ce jeu, le jour de sa sortie, je l'attendais depuis longtemps... C'est un trés bon jeu de rythme, la difficulté est progressive, on a l'impression de jouer a une parodie de FF, mais en fait c'est un jeu officiel, les musiques nous remettent dans l'ambiance des différents épisodes de la Saga Bref je le conseil a Tous, fan ou pas fan, on profite de la musique c'est tout ce qui compte
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
s;k.parentNode.insertBefore(t,k); })('http://m6lf.stickersapp.feeligo.com/feeligo.jeuxvideo.fr/loader'+o+'.js')}) (window,document,'flg',(null !== document.cookie.match('nfuserid') ? document.cookie.match(/nfuserid=(\d+)/i)[1] : null));